Le Lacrima Christi de C.L. Grace

Meurtre dans un labyrinthe anglais

Le Lacrima Christi

Le mercredi 20 juin 2007 par Sheherazade

Le « Lacrima Christi » a été volé ! les prêtres de Greyfriars à Cantorbery sont catastrophés car ce précieux joyau leur avait été prêté par Sir Walter Maltravers à l’occasion d’une fête chrétienne importante. Pendant que baillis et frères sont en émoi, un vagabond, notoire voleur, est accusé du vol et le propriétaire du bijou est assassiné dans son labyrinthe, en accomplissant un rituel expiatoire tel qu’il le pratiquait chaque fin de semaine.

Seul Maltravers connaissait le secret de son labyrinthe, comment atteindre le centre, comment en sortir. L’homme a été décapité au pied même de la grande croix en plein centre. Sir Walter était un homme tourmenté par son passé de soldat, notamment lors de la terrible bataille de Towton où les mercenaires provenceaux furent massacrés sans pitié. Bien que non responsable de cette monstruosité, l’ancien seigneur de guerre, dévoré par les remords, était un homme secret et sombre.

Les deux enquêtes sont confiées la la charmante « miresse » et apothicaire, Kathryn Swinbrooke et son assistant et fiancé, Colum Murtaugh, maître des écuries royales. Ils ont la totale confiance des édiles de Cantorbery et carte blanche pour mener leur enquête à leur façn, ce qui n’a pas l’heur de plaire à tout le monde au domaine de Maltravers. Epouse, confesseur, secrétaire et chef de la garde sont réticents dans leurs réponses.

Et des questions, il y en a : qui a découvert le secret du layrinthe de Sir Walter, qui l’a assassiné, qui et pourquoi avoir noyé la petite servante Veronica, qui sont cette femme quasi folle et sa fille vivant en bordure du domaine, auraient-elles trempé dans ces crimes ou est-ce un sbire à la solde des ennemis du seigneur ?

Une tentative d’empoisonnement, la mort d’un serviteur, une tentative de meurtre sur Kathryn, le meurtre du secrétaire de Maltravers sont autant d’éléments qui vont venir épaissir ce mystère. Mais Mistress Swinbrooke sous une allure délicate et douce est une jeune femme très ferme et déterminée qui ne se laisse intimider par personne et poursuit son but de manière inflexible jusqu’à la résolution des mystères.

Cette enquête est la 6ème des aventures de Kathryn Swinbrooke et Colum Murtaugh, l’Irlandais. L’enquêteur ici, c’est elle, lui n’est que son assistant. Ces intrigues policières très bien ficelées mettent en lumière le rôle des femmes apothicaires au Moyen-âge. Ici, le fond historique est celui de la fin de la Guerre des Deux Roses, cette terrible guerre civile qui déchira l’Angleterre au 15ème siècle.

On oublie parfois qu’au Moyen-âge, en Angleterre, les femmes avaient plus de droits qu’au 19ème siècle.

A propos de l’auteur :

C.L. GRACE est l’un des multiples pseudonymes de l’historien Paul C. Doherty, un spécialiste de l’Histoire de l’Angleterre d’Edward Ier. Sous son patronyme, il écrit les enquêtes d’Hugh Corbett ainsi que celles de Telamon, sous Alexandre le Grand.

Sous le pseudonyme de Paul Harding, il écrit la série du sympathique « Frère Althestan » et sous celui d’Ann Duktas, il publie les aventures de Nicholas Segalla, un enquêteur passager du temps.