La stratégie de l’ombre de Orson Scott Card

La stratégie de l’ombre

Le vendredi 14 mars 2003 par Anton

Ah, quelle joie de retrouver un univers qui nous rappelle tant de souvenirs agréables. Je veux bien sûr parler de l’univers de « la stratégie Ender ». En effet, Orson Scott Card revient sur cette histoire en publiant « la stratégie de l’ombre » (1999). Il s’agit d’un « roman parallèle » au premier livre du cycle d’Ender.

L’histoire de ce nouveau livre est centrée sur le personnage nommé Bean, un très jeune garçon qui est arrivé à l’école de guerre très tôt (un peu comme Ender). Il a un potentiel impressionnant pour « les choses de l’esprit » et il ne semble pas aussi crédule qu’Ender. Ainsi son intégration à l’école de guerre est beaucoup plus compliquée.

L’histoire débute à Rotterdam dans la rue, là où survivent un bon nombre d’enfants parmi lesquels, un dénommé Bean. Celui-ci au début, n’a que quatre ans et il paraît en avoir deux. Sa survie est difficile mais grâce à sa lucidité et son intelligence (improbable pour son âge) il s’en sortira et se fera même remarquer par quelqu’un qui le propose à l’école de guerre ! La suite de l’histoire vous la connaissez déjà si vous avez lu la « stratégie Ender » mais vous prendrez un nouveau plaisir à la relire une deuxième fois sous un autre angle.

Pas de doute, ce livre est bien écrit par Card ; son écriture est fluide et l’envie d’avancer dans l’histoire est présente en permanence. Pour ceux qui le veulent, ils peuvent lire la « stratégie Ender » et la « stratégie de l’ombre » en même temps, en faisant coïncider les chapitres. C’est une expérience unique et Card a eu là une idée de génie.

Notez que cette histoire peut très bien être lu indépendamment de la « Stratégie Ender ».