La route de Jérusalem de Edward Marston

La route de Jérusalem

Le lundi 9 août 2004 par Sheherazade

Une épidémie de peste oblige toutes les troupes de théâtre londonniennes à quitter la ville ; la troupe de Lord Westfield n’échappe pas à cette sentence. De toute façon, le choix n’est pas large : la prison ou la peste ! autant s’exiler quelque temps.

Les Westfield’s Men se mettent donc en route vers York où ils sont attendus à l’auberge Jerusalem ; leurs ennemis jurés et plus grands concurrents théâtraux, la troupe des Banbury’s, sont également du voyage et non seulement les devancent sur la route mais également en représentations théâtrales. Il semblerait donc qu’un traître se soit glissé parmi la troupe de Westfield, tout leur répertoire étant interprété par leurs concurrents. Pourtant Nicholas Bracewell, le régisseur, conserve tous les manuscrits précieusement dans son coffre scellé. Quelqu’un a donc mémorisé toutes les pièces pour les revendre à l’ennemi.

Comment les Westfield’s Men pourront ils se tirer de ces mauvais pas, car en plus du vol du répertoire, on kidnappe le jeune apprenti-acteur spécialisé dans les rôles de jeune première, puisqu’il est interdit aux femmes de faire du théâtre sous peine de mort. Et finalement, dernier coup du sort : on leur vole tous les costumes. Bracewell devra faire appel à toute son ingéniosité habituelle pour retrouver le jeune acteur, mais aussi les costumes et découvrir le traître.

Par ailleurs, un complot se tramant entre catholiques et protestants, il est plus que certain que des espions de Walsingham sont infiltrés dans l’une des troupes.

Leur chemin sera jalonné d’incidents tour à tour dramatiques et amusants. Notamment les infidélités habituelles de Firethorn, acteur-directeur principal, poursuivi par sa moitié, ayant échappé de Londres en rage car les débiteurs de son mari la poursuivent et elle a bien l’intention de passer sa colère sur lui.

Bref, il y a de l’ambiance au théâtre ! Le ton est très élisabéthain, le texte superbement écrit et la vie d’une troupe de théâtre en déplacement bien intéressante à observer.