La folie de Roland Jaccard

La folie

Le dimanche 7 novembre 2004 par Mario_Heimburger

Ce livre représente pour moi l’idéal de cette collection. Clair, bien structuré, il donne une vision d’ensemble idéale d’un problème donné. En l’occurence, la folie et la manière dont la société y réagit à travers les âges.

Après nous avoir bien fait comprendre que la folie n’était pas une maladie, mais bien une classification de nos sociétés, l’auteur commence par nous montrer comment la perception a évolué au fil du temps. Les folies semblent bien être "typiques" d’une culture et d’un temps donné. La tentative de classification et l’appropriation par un ordre "scientifique" de médecins est restée constante, bien que l’enfermement soit récent (XVIIIème siècle) et que les "traitements" encore plus (XIXème).

Jaccard nous présente ensuite les trois grandres approches des "soins" aux "fous" :
-  l’approche médicale organiciste, qui pense que la folie est une maladie "physique" du cerveau.
-  l’approche psychanalytique, qui pense que la folie tire son origine d’un traumatisme passé enfoui
-  l’approche sociologique qui assimile l’origine de la folie à des conditions créées par la société, et non par le patient.

Comble de l’ironie, après avoir présenté ces trois approches, on se rend bien compte qu’aucune ne convient à tous les cas, et que les incertitudes sont nombreuses...

Un excellent livre pour comprendre les problématiques de la folie, et s’apercevoir que les classements sont souvent arbitraires. Et surtout, pour se rendre compte de l’inconnu que représente toujours encore les fous et le "danger" perçu par la société à leur égard.

Ed. Que sais-je ? n°1761, février 1988, 126p.