La complainte de l’ange noir de Paul Doherty

The Song of a Dark Angel

La complainte de l’ange noir

Le mardi 22 juin 2004 par Sheherazade

Edward Ier d’Angleterre envoie Hugh Corbett et ses assistants dans le Norfolk, au bord d’une mer houleuse et dans les marais balayés par le glacial vent du nord. Des meurtres ont été commis près du manoir d’un ancien compagnon d’armes et ami du roi.

Pour Monck, mandaté par le bras droit du roi, le seul travail de Corbett consiste à l’assister à trouver les coupables, ce qui déplaît au porteur du sceau royal. D’autant plus, qu’il soupçonne une autre raison que les assassinats à la présence de ce Monck sur les lieux. Pour l’homme, les auteurs des crimes sont la secte gnostique des Pastoureaux, installés depuis quelque temps dans la région. Pourtant les Pastoureaux sont des jeunes gens et jeunes filles se purifiant avant de partir en Outremer, à Jerusalem pour vivre plus près du Christ et donc pacifistes. Dans le village de Hunstanton ils sont bien tolérés, le seigneur de Mortlake, ami du roi, leur procure des petits travaux pour les aider à subsister. Pourtant le mal rôde, c’est indéniable et il y a beaucoup de suspects aux yeux de l’envoyé du roi.

Hugh Corbett apprend qu’un trésor royal a été perdu 100 ans auparavant ; le coupable était un homme travaillant pour un ancêtre de Sir Simon ; les falaises et les caves du manoir sont un labyrinthe de catacombes où l’on pourrait aisément cacher un trésor ou tuer quelqu’un. Corbett en fera la dangereuse expérience. Retrouver le trésor est en fait le vrai but de Lavinius Monck, seulement lorsqu’il sera assassiné à son tour, Corbett devra se hâter car il ne fait aucun doute que l’assassin frappera encore.

En partant des faits véritables que sont la perte du trésor du roi John d’Angleterre, ancêtre d’Edward Ier, et de la secte des Pastoureaux, ayant réellement existé et préfigurant les Cathares, Paul Doherty a construit un polar historique passionnant.