La Promesse de l’aube de Romain Gary

La Promesse de l’aube

Le lundi 10 janvier 2005 par Dadoo

De la Pologne ou même plus loin, une mère célibataire pousse son fils sur les voies de l’honneur et de la gloire. Programmé héros, Romain se doit de ne pas décevoir sa mère aimante mais un peu envahissante.

Comme prévu et malgré des prédispositions peu évidentes il parviendra a ramener son étoffe de gloire grâce à son engagement dans la France libre.

Le narrateur nous raconte son histoire avec un détachement divin et parvient à nous faire ressentir la force de cet amour maternel incroyable.

De la Pologne à la côte d’Azur, de Londres aux plages du Pacifique, le héros raconte son odyssée comme une réponse pleine de tendresse à sa mère.

Romain Gary écrit ici encore un roman très juste et très émouvant que je ne saurai trop vous recommander.


  • La Promesse de l’aube  7 octobre 2012, par longorina
    je voudrais que vous m’aidez pouvez vous me parlez des personnages c’est tres urgents !!! quels sont les personnage principaux,secondaire et figurant ? je vous remercie a l’avance . j’en ai vraiment besoin svp !!
    Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  26 octobre 2008, par coco7
    bonjour je me demandais si vous pouvez m’aider , voila j’ai un exposé dans 2jours sur la promesse de l’aube et j’en suis qu’au debut !! il s’agit de parler de tous les personnages du livre... svp , c’est tres urgent !! merci
    Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  24 avril 2008
    ou le narrateur a t-il vecu son enfance ? et d’apres cette phrase :" un pays qui un jour allait etre le mien" de quel pays parle t-il ?
    Répondre à ce message
    • La Promesse de l’aube 23 juillet 2008, par vicky
      Le narrateur a vécu en Russie pendant son enfance et d’après cette phrase : "un pays qui un jour allait être le mien" il parle de la France car par après sa mère et lui s’étaient installés en France et devenaient définitivement cityens de la France.
      Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  15 avril 2008

    Je suis en 1ère S, et nous avons un livre à choisir sur la thématique de l’enfance et de l’autobiographie. J’ai choisi volontairement ce livre, et je n’y suis pas déçue. Certes, certains passages sont assez longs et réverbatifs, mais il y a des descriptions de la société de l’époque, pendant la guerre, très ironiques et empreintes d’humour.

    A lire !



    Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  1er mars 2008
    éléves de 3éme 4 bastia année 2007 2008 : il est troop nul
    Répondre à ce message
    • La Promesse de l’aube 31 mars 2008
      ça c’est parce que tu c’est pas apprécier la vrai littérature
      Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  16 janvier 2008
    Si "la Promesse de l’aube" vous fatigue, vous devez être loin ! Je crois que livre mieux choisi, c’est difficile ! intéressant, bien écrit, humain... Je félicite vos profs et dites leur de ma part que ce doit être très difficile de donner cours à des larves. Quand je vois vos commentaires, je pense que Gary a bien fait de tirer sa révérence.
    Répondre à ce message
    • La Promesse de l’aube 3 février 2008
      397 pages, 43 chapitres, je crois bien, lu en un week-end j’ai cru que j’allais me sucider ... Non nous ne sommes pas des belâtres mais tout simplement des personnes qui n’aimont pas beaucoup les détails, or ce livre n’est fait que de ça ! je veux bien que vous vous entetiez à nous dire que nous sommes la génératiosn qui "s’en fuot de tout" mais là n’est aps la question c’est juste que certains n’apprecie pas ... Alors respectez ça !
      Répondre à ce message
      • La Promesse de l’aube 10 février 2008
        je suis complètement daccord avec toi
        Répondre à ce message
      • La Promesse de l’aube 20 février 2008, par yoyo
        moi je trouve que ce livre est vraiment passionnant... mais c est vrai que certaines personnes napprecieront pas ce livre pour le surplus de details... enfin je vous trouve tous idio dans les 2 cas .. je vien d un endroi ou nous pratiquons 3 langues et nous apprecions plus la langue fransaise que vous... et vous la parlez plus mal que nous.. orevoir
        Répondre à ce message
    • La Promesse de l’aube 13 février 2008
      moi mm ki ne lit pas beaucoup, ce livre est passionant, oui il y a beaucoup de détails et oui il est longt mais c ce qui fait son charme et tte la nature de ce livre !!! il est bien fait, bien écrit.... dommage que je n’ai pas beaucoup de temps pr le lire, je l’aprécirais encore plus, vraiment tel qui l’ai ...........
      Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  11 janvier 2008
    Moi aussi, "La Promesse de l’aube" ne m’a pas passionnée au premier abord. Mais il faut savoir voir un interêt en chaque livre, et je ne regrette pas de l’avoir lu. Il est évident que si les professeurs nous le font lire, c’est qu’il est suceptible de nous apporter quelque chose ! Bonne chance à tous...
    Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  26 décembre 2007

    Contrairement à vous tous, j’ai trouvé ce livre très beau ! Pourtant je n’ai que treize ans. La valeur de l’amour maternelle y est mise en valeur. La sensibilité dont fait part l’honorable écrivain touche profondément les lecteurs. Certes il faut avouer que dans certains passages, l’auteur a tendance à un excès de détails. Mais tout paragraphe a une visée particulière grâce à laquelle Romain Gary tente d’instruire les lecteurs en critiquant son monde, son époque, son entourage et plus particulièrement ses fautes ainsi que celles de sa mère dévouée à lui.

    Je tiens également à signaler que je ne suis pas du tout fan de ce genre de livre mais celui-ci a réussi à me transporter dans un monde irréel bercé constamment par la joie, l’humour (parfois humour noir), la réflexion et la compassion quand je compare son milieu de vie par rapport au mien.


    Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  24 décembre 2007, par Morgane

    J’ai une fiche de lecture a rendre sur ce livre, je ne l’ai pas encore achete ..

    Mais j’en ai déjà lu quelque passage, & il ne m’interresse pas du tout .. Aurez vous quelque site qui parle plus du livre ? Ou aurez vous des informations a me donner dessus ?

    Mercii .. ( Je laisse mon adresse email, si vous voulez me contactez. )


    Répondre à ce message
    • La Promesse de l’aube 9 janvier 2008
      Finalement j’ai lu le livre, & il est bien . .Un peu long .. Mais bon ;)
      Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  18 décembre 2007
    moi j’ai un exposé dessus demain et j’ai mis plusieurs jours à le lire et je n’ai rien fait pour l’exposé...la nuit va etre longue...
    Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  18 novembre 2007
    J’ai également du lire ce roman que j’ai trouver au premier abord trés bien écrit . A la seconde lecture j’ai bien mieux ressentie le message que l’auteur a voulut faire passer .Ce livre posséde une grande poésie ,l’histoire d’amour maternelentre Romain et sa mére est trés touchant .
    Répondre à ce message
  • La Promesse de l’aube  22 octobre 2007, par Moi
    Et ben moi je dois le lire avec l’école est c’est ennuyeux ... je m’endors !
    Répondre à ce message
    • La Promesse de l’aube 7 novembre 2007
      oué ce livre est hyper ennuyeux,j ’ai mi 3h pour lire 5 chapitre :( et j’ai controle dessus dans 2 jours !!!!
      Répondre à ce message
    • La Promesse de l’aube 28 novembre 2007
      Pareil, j’ai contrôle demain j’ai même pas lu un quart .. Mais je pense que je suis trop jeune pour comprendre ! :p Enfin bref !
      Répondre à ce message
      • La Promesse de l’aube 1er janvier 2008
        Moi ossi lol je doi le lire pour la rentrée j’ai lu le 1er chapitre C A MOURIR ! Il m’intéresse pa du tout mé vrément pa
        Répondre à ce message
      • La Promesse de l’aube 20 février 2008
        je pense que si tu as un controle sur ce livre c’st qu’il est de ton age. Je voudrais vous demandez pourquoi certains se disputent !c’est vrai chacun à son propre avis sinnon le monde serait bien monotone...je sais bien que la génération d’aujourd’hui(12-16ans)est...je sais vraiment comment la qualifier mais ce n’est pas du joli malheureusement pour moi j’en fais parti...mais je ne suis pas comme toutes ces petites "minettes" qui e la jouent ou comme ces tectonik killers mais pourquoi pas on ets tous différents et heureusement :jerespecte les choix de chacun. Quant à moi j’ai un D.S.T. demain et je ne l’ai pas finit ;390 pages c’ets long et c’est déprimant de lire quand on a si peu de temps et qu’on lit si peu vite...(en 4 heures je lis environ 100 pages) mais bon...je le finirais pendant les vacances. Je n’ai pas beaucoup lut mais ce livre est peut etre intéressant après tout,seulement parfois le personnage de la mère m’énerve un peu mais bon...enfin je pense que ce livre va m’intéresser et je l’espère.
        Répondre à ce message
    • La Promesse de l’aube 13 décembre 2007
      Et ben moi aussi et sa me fait mal a la tete rien de regardé le nombre de page qu’il y a lol
      Répondre à ce message
  • > La Promesse de l’aube  9 octobre 2005, par Mario_Heimburger

    Romain Gary ne manque pas d’humour, et il le montre dans cette autobiographie romancée (et donc pas entièrement exacte). Les situations dramatiques sont atténuées par une relativisation quasi-philosophique et côtoient les épisodes comiques.

    Le personnage central n’en est toutefois pas l’auteur, mais sa mère, qui l’a élevée dans une espèce de certitude béate de succès, comme si son fils ne pouvait être autre chose qu’un ambassadeur/auteur/héros de la guerre... ce que Gary finira par devenir.

    Le style est très fluide. Quelques ellipses un peu rudes choquent un peu en fin de volume, mais les trois parties (enfance, adolescence, vie adulte) sont équilibrées et bien que le ton devienne beaucoup plus tragique dans la dernière partie - celle qui évoque la guerre - les aventures narrées rappellent davantage les romans d’aventure que la vie "réelle". Difficile, donc, de faire la part des choses. Qu’est ce qui est réel, qu’est ce qui ne l’est pas ? Sans recourir à une vraie biographie, impossible de le savoir : certaines scènes parraissent assez absurdes pour être vraies.

    En bref, un roman qui raconte une vie passionnante, écrit avec humour, légèreté et parsemé malgré tout de perles de réflexions sur nos pauvres vies. Et par moment même un document historique sur les moeurs et une époque dont on ne retient que les atrocités mais qui - comme toutes les époques - était beaucoup plus complexe.


    Répondre à ce message