La Poursuite du bonheur de Douglas Kennedy

Happée mais je m’interroge

La Poursuite du bonheur

Le samedi 22 septembre 2007

Beaucoup de mal à le lâcher tellement c’est prenant, on s’identifie facilement aux personnages. J’ai beaucoup appris d’une période honteuse de l’Amérique une chasse aux sorcières.

A ce propos ce livre nous rend lâche aurions nous préférer perdre la vie au nom de nos valeurs plutôt que choisir la lâcheté ? Etre quelqu’un de bien sous tout rapport c’est bien relatif, qu’est ce que le bien question fondamentale du roman face aux conventions.

On s’interroge faut il tout pardonner à celui qu’on aime ? tant de questions dont les réponses prennent du temps, cela prend du temps de pardonner et là le destin est implacable car la vie est parfois courte comme celle de Jake Malone, on le sait dès le départ ses jours sont comptés. Que de souffrances on paye ses erreurs durement. Un amour inconditionnel entre Sara et Jake et pourtant il a commis l’irréparrable.

Que de jalousie face à la relation forte entre un frère et une soeur seul au monde. Ce livre nous enseigne la chance d’avoir des proches aimés qui nous aime et à aimer. Cela m’a remise en question dans ma vie actuelle Suis je aimée par mon concubin ? Me satisfait-il ? Faut il se contenter d’une relation minable par lâcheté d’avoir peur du changement ? Saurons nous saisir au vol un coup de foudre tel que celui de Jake et Sara ? Aurions nous agi différemment question très difficile il vous appartient de vous plonger dans ce roman pour savoir ce qui vous attend

A DECOUVRIR

Par Valérie Smith


  • La Poursuite du bonheur  3 février 2011, par Tony

    Voici un bien bel article.

    Pour rajouter mon grain de sel ; ayant lu ce Magnifique livre ; je ne peux que vous le conseiller aussi.

    Je l’ai trouvé extrêmement explicite et vous pourrez comprendre ou plutôt voir l’horreur de la chasse aux sorcières de cette époque. C’est un livre dans lequel les personnages sont très attachants, tous, et on a très envie qu’ils soient réels. Ils sont tellement bien décrits qu’on s’identifie complètement à eux ; moi c’est mon cas. Même si je n’ai que 15 ans, cette histoire m’a profondément touchée. Jamais je n’aurais pu me lancer dans ce coup de foudre si passionnant.Je peux vous dire que ce livre était tellement prenant, tellement "identifiant" qu’il se place en haut de ma liste !

    Je le conseille fortement à tous, tout âge.

    Tony


    Répondre à ce message