La Plus Grande Pente de Georges Arnaud

Le lundi 12 novembre 2001 par Dadoo

Ce recueil regroupe une dizaine de nouvelles qui ont toutes un rapport (parfois ténu) avec l’Amérique du Sud. On y retrouve l’auteur du Salaire de la Peur dans toute sa splendeur : des héros-zéros, européens misérables sous les tropiques qui se laissent gangréner petit à petit par la douceur du climat et la rudesse de la vie.

Parmi ces nouvelles, la première du recueil est sans doute la plus aboutie. Elle raconte le combat entre des immigrés fascistes italiens et la bande de cammioneurs présents à leur arrivée. L’objet du combat est le contrôle de la route de montagne entre un port et une ville de l’intérieur. Cette route sinueuse et dangereuse est parcourue par une ribambelle de camions entraînés dans la pente.

Dans ce récit on retrouve toute la veine du Salaire de la Peur et l’on a peur dans les embardées du camion.

Apparemment le recueil n’est plus édité et c’est bien dommage au moins pour cette première nouvelle.

Un site dédié à Georges Arnaud