La Peste noire de William Naphy

Grandes peurs et épidémies 1345-1730

La Peste noire

Le lundi 12 avril 2004 par Mimi

Du milieu du 14ème siècle jusqu’au 17ème siècle, l’Europe fut ravagée par la peste. Bien que de nombreuses maladies aient sévi auparavant : La rougeole, la variole, le choléra, la syphilis, la fièvre jaune , la lèpre et le typhus pour n’en citer que quelques unes, aucune maladie n’a autant frappé les esprits.

C’est qu’elle présente un caractère unique : elle frappe tous les six à dix ans pendant 150 ans, pour revenir à intervalles un peu plus grands ensuite et après les deux dernières grandes épidémies de Londres en 1665 et de Marseille en 1720 qui sont terribles, elle disparaît sans qu’aucune explication n’ait été trouvée : “Le fléau ne fut jamais prévenu, contenu, vaincu, il s’évanouit”.

Devant ce qu’ils ne comprennent pas, les hommes du Moyen Age pensent que Dieu leur envoie la peste pour les punir de leurs péchés. En conséquence le premier remède qu’il leur vient à l’esprit est qu’il faut éradiquer tout ce qui à leurs yeux est souillure. Dans un premier temps on chasse les Juifs d’Europe : en 1550 ils l’avaient tous été, puis on s’attaque aux étrangers, et puis à ceux dont le métier se rapporte aux déchets : les tanneurs, les bouchers, les poissonniers et les fossoyeurs, enfin à la prostitution qui était jusque là plus que tolérée. Les auteurs notent qu’à la faveur de la peste se mettent en place des systèmes étatiques visant à contrôler la société et que cela n’alla pas sans heurts. Du point de vue sanitaire sont créés des “Secrétariats à la santé”, on construit des lazarets et on procède à de sévères mesures d’isolement et de quarantaine, là non plus pas toujours respectées.

Le plus étonnant enfin reste la constatation par les auteurs que de nos jours perdurent les mêmes schémas mentaux : Le SRAS a induit les mêmes réflexes de quarantaines et de mesures à l’efficacité improbables (le port de masques ...), ce qui leur fait écrire “ le SRAS n’est pas tant une épidémie qu’un révélateur d’attitudes mentales ...” attitudes qui nous viennent des siècles parcourus par un fléau qui a profondément marqué les mentalités occidentales.

A lire absolument pour mettre en perspective nos frayeurs contemporaines et apprendre l’histoire de la Peste en Europe.