La Maison Assassinée de Pierre Magnan

La Maison Assassinée

Le mercredi 12 décembre 2001 par Dadoo

Après la première Guerre Mondiale, Séraphin Monge revient dans le petit village sur la Durance qui l’a vu naitre. Il n’est pas le bienvenu tellement il fait peur : il a réchappé du massacre de toute sa famille alors qu’il n’était qu’un nourrisson.

Fort comme un turc et insensible au monde extérieur il est envoûté par le récit du massacre. Sa mère défunte lui interdit toute tentative de vie normale. Il va chercher la vérité et la vengeance !

Ce roman policier est absolument délicieux : autant par ses aspects très noirs et effrayants que par ses descriptions à la Giono du Sud de le France au sortir de la guerre. Les personnages sont taillés dans le roc et sont tous très symboliques... Le rythme enlevé du polar fait avec plaisir les angoisses de Séraphin et des autres personnages. Bref, c’est un régal !

Le site officiel de l’auteur : Lemda.com.fr


  • La Maison Assassinée  9 août 2007, par S.CALLEJON
    Je suis du pays du lubéron et les écrits de Monsieur Pierre Magnan sont excelllenments forts . Il exprime à merveille notre pays, ses odeurs et ses forces ; l’homme réel dans toute sa profondeur, sa rudesse comme notre terre telle qu’elle est en vérité ; notre amour nos silences , et notre justice à la manière de nos anciens . Nos regards restent indellibiles sur les bouches fermées . GRANDIOSE.....
    Répondre à ce message
  • Re : La Maison Assassinée - Pierre Magnan  13 avril 2002
    j’ai adoré ce livre
    Répondre à ce message
    • > Re : La Maison Assassinée - Pierre Magnan 6 décembre 2003
      le livre est nul mais le film est bien
      Répondre à ce message
      • > Re : La Maison Assassinée - Pierre Magnan 17 novembre 2007, par l’anglaisdu07
        jvien de finir se livre il est bien mé jpréfer voir le film s’est quand même moin chiant ... sinon il est bien !
        Répondre à ce message
  • Re : La Maison Assassinée - Pierre Magnan  5 février 2002

    Ce mélodrame paysan fût par ailleurs porté à l’écran avec un film de
    Georges Lautner en 1987 avec Patrick Bruel et Anne Brochet… très bonne
    interprétation des comédiens.
    Une fiction assez proche dans la retranscription de l’œuvre littéraire de Pierre Magnan.


    Répondre à ce message