La Lune seule le sait de Johan Heliot

La Lune seule le sait

Le vendredi 27 août 2004 par Mario_Heimburger

Fin XIXème siècle, les extra-humains Ishkiss ont débarqué de leur lointaine planète. Ils se sont alliés à l’homme le plus puissant du moment, Napoléon III, qui profite des nouvelles connaissances de ses alliés pour maintenir un pouvoir de terreur sur l’europe entière. Tous les opposants sont expédiés sur le bagne lunaire, où ils construisent une base capable d’accueillir les futur vaisseaux de conquêtes de l’empereur.

Un groupe d’intellectuels tente de résister, avec à leur tête le mystérieux Babiroussa. Celui-ci envoie Jules Verne sur la lune, où l’agent infiltré devra tenter de savoir ce qui est advenu de Louise Michel, l’institutrice de la Commune, envoyée au bagne.

Car de ses connaissances et de sa mission secrète dépend peut-être l’avenir de Napoléon...

Cette uchronie assez plaisante contient de nombreuses originalités, à commencer par l’emploi détourné de nombreuses "célébrités". La lutte entre une utopie libertaire et le pouvoir totalitaire de l’Empire reste au centre du réçit, avec de nombreux rebondissements. On regrettera sans doute juste le manque de trucculence du réçit, et le fait qu’aucun personnage ne nous semble immédiatement sympathique. Le roman se drappe dans une certaine dignité qui éloigne le lecteur des intérêts pourtant poignants de l’histoire.

Heliot arrive toutefois à garder le lecteur accroché à l’évolution des faits, l’entraînant joyeusement dans cette fresque historique dépaysante.