La Folle Allure de Christian Bobin

La Folle Allure

Le dimanche 15 juin 2003 par doud

Un récit qui sous couvert d’une légèreté narrative traite des problèmes des autres comme tournant autour de la seule définition de soi, en jouant très justement sur le dédoublement nécessaire entre la perception de soi et celle qu’on a de celle des autres de soi.

Facile à lire, mais qui peut être lu aussi à plusieurs niveaux, ce roman à la première personne raconte, simplement, comment la folie peut s’inscrire dans le quotidien sans se faire trop remarquer, grâce à la poésie qu’elle dégage imperceptiblement, cette même poésie qu’on retrouve le long des phrases. Mais, comme l’auteur qui en dernière de couv’ ne dit rien sur l’histoire, je ne vous en dirai pas plus non plus.
  • > La Folle Allure  2 novembre 2003, par Lolita

    le dimanche 2 novembre 2003 par Lolita

    une histoire merveilleuse de l’amitié entre une jeune fille contemplative et un loup intime, entre un esprit égaré et l’appréhension d’un rève. Quelques mots éclairant d’une lumière diffuse ce sentiment de non-place et de non-appartenance, à part l’appartenance à un arbre. Ce sentiment de solitude partagée, de monde dépassé, peuplé de visages inconnus mais familiers. Merci je respire de nouveau...


    Répondre à ce message