La Folie du Roi Marc de Clara Dupont Monod

La Folie du Roi Marc

Le vendredi 20 septembre 2002 par Sheherazade

Tout le monde connaît la légende de Tristan et Iseult, leurs amours malheureuses, interdites et brisées par le sort et les jaloux.
L’auteur a eu envie, cette fois, de donner la parole à l’"oublié" de cette histoire, celui dont on ne parle presque jamais, l’oncle et père adoptif de Tristan et l’époux bafoué d’Iseult, à savoir le Roi Marc.

Le roman, relativement court, est un long monologue où, à la mort des amants, le Roi Marc se souvient de toute leur histoire et du tort qui lui a été fait, sans que personne ne s’en soit réellement soucié. Il se lamente un petit peu trop, à mon sens, et insiste lourdement sur la complainte du mari trompé, du père adoptif jaloux et déçu. A ce niveau-là, le livre, pour moi, comporte des longueurs.

Toutefois, cette nouvelle façon d’aborder le mythe de Tristan et Iseult, connu à travers des poèmes anciens, est assez intéressante et puis on retrouve une certaine magie des forêts bretonnes, du pays de Tintagel, de la Bretagne, la mer, les falaises.

Au fur et à mesure de ses souvenirs, le Roi Marc s’enfonce dans son obsession et sa folie. Oui, il était fou d’amour pour sa ravissante épouse qui ne l’aima jamais, il aimait son neveu comme unfils ; il ne se remet pas du tout d’avoir été trompé, ni même de leur mort.