La Fille du professeur de Joann Sfar et Emmanuel Guibert

La Fille du professeur

Le dimanche 3 juillet 2005 par juliek12

Cette bédé est un peu dans le style de Marc Lévy "La prochaine fois". Une histoire d’amour fantastique : la momie d’Imhotep IV tombe amoureux d’une belle jeune londonienne... L’idylle doit vite faire face au destin. Lyrisme et rires garantis !

Présentation de l’éditeur

Trente siècles les séparent et pourtant... ils s’aiment ! Comment demander la main de Miss Liliane, la fille du professeur Bowell, quand on est perdu dans le Londres embrumé de la fin du XIXe siècle et momifié depuis trois mille ans ? Impossible, n’est-il pas ? Et pourtant, Imhotep IV, prince d’Égypte, amoureux follement emballé, est prêt à tout pour fuir avec sa bien-aimée les quais mal famés de la Tamise et rejoindre les rives ensoleillées de son Nil natal. Malheureusement, lorsque le destin et Sa Gracieuse Majesté s’en mêlent, tout s’emmêle, se complique et s’embrouille à tel point qu’on finirait par regretter le calme feutré d’un sarcophage bien capitonné.

Un classique de la bande dessinée. En octobre 1997 paraissait La Fille du professeur dans la collection "Humour Libre", premier ouvrage du tandem Sfar et Guibert. Salué par la critique, récompensé par le prix René Goscinny et l’Alph’Art coup de cœur au festival d’Angoulême, ce livre révélait deux auteurs qui se sont imposés dans le milieu de la bande dessinée en quelques années, au fil d’ouvrages toujours plus surprenants, toujours plus jubilatoires. Citons, aux Éditions Dupuis, la grande saga "Les Olives noires", qu’ils réalisent ensemble, mais aussi, pour Emmanuel Guibert, Le Capitaine Écarlate sur scénario de David B., La Guerre d’Alan (L’Association), ou encore, à paraître dans la collection "Aire Libre", Le Photographe, avec Lefèvre et Lemercier. Sfar quant à lui, conteur intarissable, est maintenant à la tête d’une bibliographie impressionnante : la série "Donjon" avec Lewis Trondheim, "Le Chat du rabbin", "Grand vampire" et "Petit vampire", "Pascin", autant de titres, autant de séries qui régulièrement viennent fleurir sur les tables de nouveautés. En 2003, La Fille du professeur est réédité sous une couverture inédite, l’occasion de redécouvrir un classique de la bande dessinée, un livre incontournable pour tout amateur de Guibert et Sfar.