La Femme Celte de Jean Markale

La Femme Celte

Le lundi 9 août 2004 par Sheherazade

Après quelques faits dits "historiques" à propos de cette "Femme Celte", Jean Markale aborde les différentes héroïnes de la culture celtique, telles que les légendes nous les rapportent : Dahud et le royaume d’Ys ; Rhiannon et ses oiseaux ; Gwenhwyfar (mieux connue sous la version anglaise de Guenevere, ou de Jennifer en anglais moderne) ; Blodeywedd ; Iseult et bien d’autres.

Jean Markale, écrivain et historien, est paraît-il considéré en France comme le plus grand spécialiste de l’histoire et de la culture celtiques. Cette opinion n’est pas totalement partagée par les celtologues, archéologues et linguistes, spécialistes de cette civilisation dont il nous reste encore tant à découvrir.

Sans entrer dans cette querelle de clochers et bien que trouvant la réputation de l’auteur un peu surfaite, il est cependant un excellent écrivain et un poète ayant habilement "récupéré" les légendes que lui contait sa grand-mère irlandaise. Il a également une grande connaissance des légendes bretonnes et il est un merveilleux conteur.

Même si historiquement l’auteur n’est pas totalement approuvés par les scientifiques spécialistes des Celtes, considérant qu’il induit les non-initiés en erreur, l’écriture de Markale est incontestable quant à la beauté du texte. Que ses théories soient exactes ou non, le lecteur appréciera ce livre pour ce qu’il est : un joli essai sur des symboles, dont certains sont très connus, qu’il est toujours agréable de redécouvrir à la veillée.

Il ne faut donc pas bouder le plaisir de lire ce livre de contes qui compare différents mythes et légendes et nous entraîne en Bretagne, en Irlande, au Pays de Galles et en Cornouailles.