La Compagnie des Glaces de GJ Arnaud

La plus grande saga de la S.F.

La Compagnie des Glaces

Le lundi 1er septembre 2003 par cafeducentre

Une vision post apocalyptique de la terre où la lune a explosé et recouvre la terre de ses poussières, créant une atmosphère ne laissant pas passer les rayons du soleil. Une nouvelle aire glaciaire oblige les survivants a vivre dans des villes sous des globes reliées entre elles par des grandes compagnies ferroviaires qui règnent en maître sur leurs réseaux

Publié à la base en 1980, ce livre, qui au départ ne comptait qu’un tome, a été complété au fur et à mesure, en compliquant l’intrigue et les histoires jusqu’à un nombre de 62 tomes soit un total d’environ 10 000 pages au format poche.

La vie sur cette nouvelle terre est basée sur l’omniprésence et la dictature des compagnies ferroviaires ! La vie étant impossible à l’extérieur, le seul moyen de transport restant est le rail et les villes sous globes sont en fait constitués de wagons d’habitations et les villes forment ainsi de grandes stations ferroviaires !

La terre recouverte de glace est parsemée de rails formant un réseau dense de parfois plusieurs dizaines de voies et chaque intersection est souvent aussi l’emplacement d’une ville.

Dans cette nouvelle ère, le pouvoir est donc en grande partie dans les mains des différentes castes ferroviaires (aiguilleurs, traction,...) mais aussi entre les mains des néo-caholiques, regroupant les survivants de l’église et enfin le pouvoir et aussi entre les mains des présidents de chaque nouveau territoire. Toute la terre à été redécoupée en fixant de nouvelles frontières et délimitant ainsi des compagnies dirigées par des hommes et des femmes très puissantes, mais qui doivent suivre tout de même les exigences des aiguilleurs, la caste maîtresse régnant sur le rail.

Donc au milieu de toute cette lutte pour le pouvoir, un petit glaciologue, Lien Rag viens fourrer son nez dans certaines affaires et va tenter de percer les secrets de cette nouvelle société, et notamment de trouver les origine d’une nouvelle race apparue sur terre : le peuple roux... mélange d’homme et de singe, avec un zeste de yéti et qui est seul capable de supporter les températures extérieurs et donc peut s’affranchir du dictat des aiguilleurs... mais problème de taille, l’intelligence leur fait souvent défaut et ils sont considérés comme des animaux tout juste bon à nettoyer les verrières des villes-globes.

Les 62 livres de départ ont été réédité depuis 1996 en gros tomes regroupant 4 volumes initiaux... Depuis cette réédition, l’auteur a continué sa saga en écrivant une nouvelle époque suivant celle déjà écrite...