L’homme noir de Robin Hobb

L’Assassin royal, Tome 12 : Plaisir retrouvé !

L’homme noir

Le lundi 23 janvier 2006 par channe01

Enfin, on retrouve le rythme de Robin Hobb. S’il n’y avait eu un mot d’encouragement de lecteurs, j’aurais laissé tomber pour de bon « L’assassin Royal » tellement j’avais été déçue par le manque d’action du précédent de la série « le dragon des glaces »...

300 pages pour décliner le mal de mer, l’ennui et l’attente, effectivement, je ressentais l’attente. Mais sur 300 pages, cela devait de l’impatience, de la lassitude.

Donc, je m’étais dit : Robin Hobb, c’est fini !

Et puis quand des lecteurs m’ont manifesté leur plaisir à retrouver l’auteur dans cette aventure-ci, j’ai repiqué au virus de la fantasy qui se décline en série.

Vrai que l’action repart dans celui-ci. Les personnages évoluent, l’histoire, le tissage des histoires de tous les personnages s’animent. Et à la fin, même si l’on reste sur sa faim, c’est une faim avide de suite. C’est une faim avec de l’appétit pour le menu suivant.

Le seul problème de cette série, c’est son morcellement en x livres. J’ai quasiment lu les 9 premiers titres regroupés en 3 volumes, ce qui m’a permis de passer des vacances d’été à Casterlcerf et dans ses environs. Pour la suite, j’ai fait comme tout le monde, j’ai attendu.

Ce qui manque, c’est un petit résumé qui nous remette les personnages en mémoire, parce qu’il y en a beaucoup maintenant, pour retrouver nos marques dès les premières pages.

Je lis en parallèle « Les aventuriers de la mer » et j’attends, j’espère un croisement des deux séries. De toute façon, la série « Les aventuriers de la mer » nous permet de mieux comprendre les inimitiés entre les peuples du nord et du sud.

Rien que cette aventure d’écriture de deux séries en contrepoint, est intéressante à étudier.

-  Robin Hobb
-  L’assassin Royal. Tome 12.
-  L’homme noir
-  Editions PYGMALION
-  Isbn / 2857049544