L’homme chauve-souris de Jo Nesbo

De la privation de mémoire au crime...

L’homme chauve-souris

Le samedi 10 décembre 2005 par channe01

C’est plus qu’un polar, cette première enquête de l’inspecteur Harry Hole. Bien plus. Comme souvent quand le polar est de qualité, il a un supplément d’âme. Et là, on est bien servi par Jo Nesbo.

De la Norvège à l’Australie, l’inspecteur Harry Hole conte sa propre vie, ses déchirures, tout en la tissant à l’enquête en cours.

Tandis que son compagnon d’enquête, l’inspecteur Andrew Kensington conte à demi mot, l’histoire de son peuple, les aborigènes, une multitude de peuples en fait que les occidentaux ont résumé en une entité d’ombres sans mémoire. C’est vrai que ces occidentaux, policiers, militaires, ou voleurs et assassins étaient là en exil, en prison, en solitude, en fracture de mémoire eux aussi quand ils se sont appropriés ce territoire, l’Australie, qui leur semblait vierge.

La terre semblait inhabitée parce que respectée dans son intégrité par ceux qui y vivaient jusqu’à présent en harmonie, en symbiose. Les étrangers se sont installés et n’ont pas pris en compte, les habitants d’origines. Et de là, les violences ont pris racine. Jusqu’aux assassinats et aux viols d’aujourd’hui ... L’analyse est raccourcie, simpliste. Mais il semble bien que la criminalité trouve un terrain fertile pour s’enraciner là où tout à été arraché : mémoire, culture, respect, identité collective et individuelle. Dans cette histoire, Jo Nesbo, à travers les personnages évoquent toutes les attitudes de colonisation, d’intégration, d’assimilation, utilisées à propos de ces peuples d’origine avec les dégâts qui en résultent.

Les personnages sont attachants. Chaque histoire serait presque un roman. Loin de ses territoires, Harry Hole, lui retrouve sa mémoire, celle qu’il a ensevelie sous une discipline de fer qui se fissure sur ce territoire où les rêves dans la réalité.

A lire absolument même si on déteste les polars. C’est de la littérature ! Une belle histoire d’humains qui se rencontrent.

CHEZ FOLIO POLICIER