L’esprit de solitude de Jacqueline Kelen

L’esprit de solitude

Le mardi 14 août 2007 par Sheherazade

J’ai toujours aimé commencé mon année de lectrice par ce que j’appelle un « Livre Positif », un livre qui va m’accompagner tout au long de l’année grâce à ce qu’il va me transmettre, par les émotions qu’il suscite en moi.

Après « Plaidoyer pour le bonheur » (Matthieu Ricard) et « Au nom de tous les hommes » (Martin Gray), "Ma vie avec Mozart" (E.E. Schmitt), j’ai décidé cette année de partager ce véritable petit bijou qu’est l’apologie de la solitude de la lumineuse Jacqueline Kelen. Rencontrer ne fut ce qu’une seule fois dans sa vie Jacqueline Kelen en qualité de conférencière c’est se sentir rempli de gaîté ; c’est un privilège que j’ai eu récemment, j’en suis encore bouleversée car ce qui frappe chez elle, c’est cette joie de vivre qui émane de sa voix et de tout son être.

Si pour vous être seul signifie devoir absolument rencontrer des gens, aller danser, s’amuser, chercher à rencontrer un(e) futur(e) compagnon/compagne avec qui passer le reste de sa vie, ce livre n’est pas pour vous. Mais si vous êtes une âme indépendante, qui parfois se cherche, alors vous vous sentirez déculpabilisé, enfin !, de ne pas accepter de rencontrer n’importe qui, n’importe quand, sous prétexte qu’ « il ne faut pas rester seul » !

Pour la plupart des gens, la solitude est quelque chose de négatif ; personne n’est à l’abri du découragement qu’il éprouve à l’idée d’être seul, car être seul signifie pour la plupart des gens « être oublié, abandonné, isolé ». Et pourtant !

La solitude c’est tout le contraire de l’isolement, c’est se retrouver face à soi-même, à sa propre richesse intérieure. C’est le contraire d’un enfermement, car être solitaire ne signifie pas être isolé, c’est au contraire la possibilité d’un immense apprentissage de soi et - sans que ce soit contradictoire - des autres. Etre solitaire c’est retrouver enfin au fond de soi le chemin qui mène à une création, qu’elle soit artistique ou autre, c’est retrouver le chemin de la méditation, de la réflexion. Les philosophes, les artistes, les mystiques, les penseurs de tous temps ont apprivoisé et aimé la solitude. Notre société lutte fortement contre cet état de solitude, porteur cependant d’une immense liberté ; pourquoi la solitude fait-elle tellement peur ?

Comment pourrais-je mieux faire comprendre ce que veut dire l’auteur si ce n’est en citant ses propres paroles :- la solitude est loin d’être un enfermement, c’est un état d’heureuse plénitude parce qu’elle nous offre la clé de la vie intérieure et créative, et aussi parce qu’elle est disponibilité et apprentissage de l’amour. il n’est pas de liberté de l’individu sans ce recueillement de la pensée et cet ermitage du coeur.

« L’Esprit de Solitude » est un hymne à la joie, à la solitude conçue non pas comme une séparation d’avec le monde ou comme une malédiction mais tout au contraire comme une fusion avec soi. Quant à l’écriture, elle est magnifique ; Jacqueline Kelen met sa joie et sa beauté dans des paroles de pure poésie.


  • L’esprit de solitude  15 février 2008, par bénédicte Ann
    la lumineuse jacqueline Kelen animera le café de l’amour lundi 25 février. L’information sera en ligne à partir de mercredi 20/02.

    Répondre à ce message