L’Unité de Charles de Gaulle

L’Unité

Le lundi 17 septembre 2001 par Dadoo

Le deuxième tome des Mémoires de Guerre de Charles de Gaulle couvre la deuxième partie de la guerre (1942-1944). On y découvre un de Gaulle sûr de lui et sûr de sa force face à des Alliés difficiles...

Dans son style classique et plein de verve le général raconte la deuxième partie de la guerre : les débarquements alliés (Afrique du Nord, Italie, Provence et Normandie), la restauration de l’Empire d’Outre Mer et la libération de Paris.

Il nous fait partager toutes ses difficultés à s’imposer comme le symbole de la France face aux français (Préfets d’Afrique du Nors, Général Giraud, Communistes, restes de Vichy etc.) et aux alliés (Churchill mais surtout Roosevelt). On ne peut qu’être impressionné par la façon qu’il a de s’imposer comme le représentant unique de la France alors qu’il n’a aucune légitimité démocratique derrière lui...

Avec lui s’impose aussi l’idée d’une France grande et pleine d’ambitions : quand Churchill lui dit que la France combattante était l’allié qui leur avait posé le plus de problèmes il rétorque sans sourire que "C’est Normal, la France est une grande puissance !"...

Dans ce second tome apparait aussi sa volonté de créer la nouvelle politique de la France de l’après guerre en utilisant les communistes par exemple et en décrétant la continuité de la République au travers de la France Libre.

Pour creuser le sujet :
La Fondation de Gaulle
Un dossier sur l’écrivain de Gaulle