L’Instrument des Ténebres de Nancy Huston

L’Instrument des Ténebres

Le mardi 29 mai 2001 par doud

Livre interpellant, agressif, avec lequel il faut d’abord se battre pour accepter son originalité, mais après quatre chapitres, on se fait prendre au jeu.

Mélange d’un dialogue avec le diable-Dieu, sur les Muses, les angoisses de l’Ecrivain, et d’un roman que l’on voit se créer petit à petit, sous nos yeux, mais dont l’Ecrivain nous impose une distanciation.
Il en reste une image contrastée, étonnante en tête qui perdure par un étrange effet de miroir-mémoire.
Après la très émouvante "Empreinte de l’Ange", qui jouait sur le tableau opposé, celui de l’attachement et de l’identification, Nancy Huston nous donne du fil à retordre, et se montre maître es exercices de style.