L’Empire des rats de James Herbert

L’Empire des rats

Le dimanche 13 octobre 2002 par Dadoo

5 bombes atomiques sont tombées sur Londres, ravageant la ville dans les grandes largeurs. Les quelques survivants, calfeutrés dans leurs caves sont opposés aux problèmes classiques des holocaustes atomiques : les retombées. A celles-ci vient s’ajouter un phénomène horrible : des rats énormes et sanguinaires ont décidé de s’installer...

James Herbert sait très bien faire peur : ces descriptions dans Londre mutilé sont vraiment terribles. Les combats avec les rats sont apcalyptiques. On s’y croirait vraiment...

Au delà de l’horreur, pas grand chose... une critique mollassonne et poujadiste des méfaits de l’Etat et de ses serviteurs et c’est à peu près tout.

A réserver aux amateurs de Stephen King...


  • > L’Empire des rats  25 août 2003, par cafeducentre

    Il faut lire le cycle des rats en entier pour bien apprécier ce dernier opus... Ce livre n’est pas à lire sans avoir lu les autres !

    La trilogie forme un tout cohérent où l’empire des rats est l’ultime étape dans l’évolution des rats décrite dans les deux autres et qui est parachevée dans ce dernier livre.

    On peut dire que c’est une disgression sur fond de guerre froide et de menace nucléaire des deux précédents tomes (le livre est de 1984...)

    Au final, ca donne tout de même un bon livre un peu glauque mais terrifiant par son message : l’homme, un jour, peut ne plus être maître de son monde !


    Critiques au Café du CENTRE (on cherche des rédacteurs)
    Répondre à ce message
  • > L’Empire des rats  29 juin 2003
    Un bouquin majeur dans le genre post-apocalyptique. En choisissant d’aborder le thème des rats d’une façon radicalement différente de ces précédents livres, Herbert nous pond un livre à l’horreur omniprésente, terriblement réelle. Un livre majeur dont certaines scènes ou aspects ont été repris dans le film 28 Jours Plus Tard...
    Répondre à ce message