L’Après-Midi Bleu de William Boyd

L’Après-Midi Bleu

Le dimanche 30 mars 2003 par Dadoo

Une architecte américaine est interpellé par un homme étrange qui se prétend être son père. Attirée et déçue par sa vie actuelle elle décide de le suivre en Europe à la recherche de son amour de jeunesse. Mais le coeur de l’histoire n’est pas en Europe mais aux Philippines où s’est créé ce grand amour. Entre hidalgos espagnols, esclaves philippins et nouveaux maîtres américains, c’est l’occasion de connaitre une culture créole au milieu du Pacifique.

William Boyd sait très bien comment amener son lecteur où il veut : roman d’amour, roman policier, roman psychologique, l’Après-midi bleu est tout cela à la fois et en même temps tellement autre chose qu’il en est inclassable.

L’histoire nous trimbale sur trois continents dans un ordre qui n’est pas du tout chronologique... L’étonnant dans tout cela c’est qu’on accroche hyper facilement et qu’on suit assez naturellement toutes ces pérégrinations. Il faut dire que Boyd a un réel talent pour rendre réel et palpables ces personnages.

Le récit à Manille est particulièrement intéressant : les colons espagnols, les nouveaux maitres américains et les éternels esclaves chinois ou métis créent une atmosphère créole pleine de charme. Le tout saupoudré d’une enquête policière un peu bizarre.

Encore une fois on ressort de ce roman sans forcément avoir appris quelque chose mais on passe toujours un bon moment avec les personnages de William Boyd.


  • > L’Après-Midi Bleu  10 janvier 2004
    un extait de l’oeuvre a été donné au BAC litéraire d’anglais !!!
    Répondre à ce message