L’Âge de diamant de Neal Stephenson

ou le Manuel illustré d’éducation à l’usage de filles

L’Âge de diamant

Le jeudi 25 août 2005 par channe01

Pour découvrir les nanotechnologies... Roman dense et « émerveillant ». Personnages attachants, d’autres effrayants dans un univers qui sera peut-être à l’ordre du jour après-demain.

La croissance de la Chine, les nanotechnologies et tout ce qu’elles peuvent entraîner de merveilleux (chirurgie, informatique, miniaturisation...) et de dangereux, la surveillance parfaite et indétectable à l’œil nu.

Ce roman pose aussi la grande question de l’éducation. Comment apprendre ? Que faut-il apprendre ?

Comment gérer le monde, les frontières, les échanges.

Atmosphère steampunk avec décors à la Jules Verne, le roman est très imagé. Cela fait penser aux univers BD de Peters et Schuittens. C’est comme le film de Ridley Scott sur les robots et leurs révoltes.. Toutes les grandes avancées scientifiques sont évoquées avec leurs bienfaits et leurs aléas. A quoi tient l’humanité d’une personne ? Que faire des individus qui sont en surnombre quand les machines ont pris le pouvoir ? Beaucoup de questions et des réponses qui donnent à frémir et à rêver.

A LIRE DE BOUT EN BOUT ET SANS ENNUI !