Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part de Anna Gavalda

Pour vous immiscer dans l’intimité des personnages.

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

Le vendredi 17 juin 2005 par juliek12

J’aime les livres qui réflètent notre quotidien et révèle la richesse que celui-ci peut avoir. Nul vécu n’est médiocre. C’est l’enseignement d’Anna Gavalda. Il faut pas hésiter à bien voir en notre propre sein, la dérision et la beauté de l’existence.

12 nouvelles à lire avec plaisir et tirez-en comme de la sagesse. Une citadine que ses semblables rendent parfois triste, même en été !

Quatrième de couverture

Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d’espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu’il leur arrive, ils n’ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d’émotion qu’ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d’Anna Gavalda. En pointant sur eux ce projecteur, elle éclaire par ricochet nos propres existences.

Un autre article de MaBibliothèque.Net a été écrit sur ce livre : Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part


  • Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part  29 novembre 2007
    voila je vouler vous dire que votre livre et bien mes ya mieux rp stp
    Répondre à ce message