Inversions de Iain M Banks

L’action discrète de la culture

Inversions

Le dimanche 16 mai 2004 par Dadoo

Sur une planète qui n’est pas la Terre, mais qui lui ressemble fortement, une civilisation est en train de changer et de quitter les oripeaux de la féodalité pour une société basée sur le progrès. A deux endroits de la planète différents, nous suivons les actions de deux personnages annexes : un médecin royal et le garde du corps du Protecteur.

Ces deux personnages ont en commun d’être discrets quoique bien introduits dans les rouages du pouvoir et de sembler maîtriser des connaissances légèrement supérieures à la moyenne. Leur statut d’étranger suffit à justifier ces différences, mais nous sentons bien qu’il s’agit de deux agents de la Culture, venus prendre contact avec cette société en construction.

Ils sont tous les deux l’incarnation des questions que se pose la culture avant de s’engager sur une planète en retard technologiquement : comment les amener à rentrer dans la culture sans tout détruire dans un choc de civilisation.

Le récit alterné de leurs aventures montre à quel point il est difficile d’agir dans ces conditions, même avec les meilleures intentions du monde. Au final on risque de ne pas agir selon les convictions que l’on avait initialement... d’où les "inversions".

Ce roman est plutôt un bon cru du cycle de la "Culture", peut être parce qu’elle n’apparait pas sinon en négatif... pesant par son absence sur cette civilisation en train de grandir.