Il y a quelqu’un là-dedans de Howard Buten

Il y a quelqu’un là-dedans

Le dimanche 7 novembre 2004 par Mario_Heimburger

Howard Buten est un personnage remarquable. Auteur - entre autres - de "quand j’avais cinq ans, je m’ai tué", il est également clown sous le pseudonyme de Buffo. Mais c’est sa troisième casquette, celle de clinicien spécialiste de l’autisme, qui signe ce livre, même si ses autres aspects ne sont jamais bien loins.

Avec humour, avec poésie, avec l’espoir d’un homme persuadé que son travail n’est pas vain, mais avec une précision scientifique, l’auteur nous présente ici une "chronique" non chronologique de ses travaux avec des personnes autistes.

Au fil des chapitres de ce qui n’est ni réellement un rapport scientifique, ni tout à fait un roman, mais plutôt un instantané autobiographique, il s’interroge tour à tour sur les personnalités des autistes, sur les thérapies à mettre en place, et surtout sur le comportement de "l’éducateur" face à ces "gens extraordinaires".

Avec beaucoup d’humanité, il nous raconte ici quelques unes de ses expériences et observations faites dans des centres français où il a travaillé, en profite pour lancer quelques piques (en particulier vis-à-vis du système français, universitaire et figé) et apporte une certaine forme d’émerveillement.

Un pas fait à la rencontre de nos co-citoyens "différents", même si Buten insiste sur le fait que nous ne savons encore rien, réellement et à coup sûr, de l’autisme. Les hypothèses balayées sont cependant certainement de nature à encourager les éducateurs à redoubler leurs efforts, même si Howard Buten conclut son ouvrage en parlant des qualités humaines indispensables à l’exercice de cette fonction, et que - souligne-t-il - beaucoup n’ont pas.

Un ouvrage vraiment intéressant, sans volonté d’en imposer, sans fausse modestie.

Ed. Odile Jacob, novembre 2004, 196 p., 6 €