Houellebecq and co and the like

Billet d’humeur de JeanHardy

Le dimanche 24 juin 2007

Qu’est-ce que nous dit Michel Houellebecq depuis dix ans ? Ce chérubin nous dit, avant de s’en désoler, qu’il vaut mieux être riche et beau (et puis, jeune aussi)quand on veut tirer* de belles nanas que pauvre et laid.

Cette affirmation qui ne souffrira aucune contestation ferait donc de Houellebecq un grand écrivain doublé d’un grand, très grand moraliste. Non ? Sans blague !

Car, si Houellebecq avait été riche et beau à une époque où il ne l’était pas, il aurait bien évidemment et très certainement cherché à séduire des filles pauvres et laides. N’est-ce pas ?

*Tirer des nanas : oui parce que... Houellebecq, les nanas, il voulait les tirer, c’est tout. Et elles ne s’y sont pas trompées bien sûr ; elles... qui ne supportent pas, lorsqu’elles en ont besoin, qu’on leur dise qu’elles en ont envie et vice versa. Mais ça................... Houellebecq l’ignorait.

Alors maintenant, à quand un auteur mais... de génie celui-là, qui nous expliquera, contre toute attente, combien il est préférable d’être issu d’une catégorie sociale dite "privilégiée" quand on veut, non seulement séduire de belles nanas mais aussi et surtout, se faire une place au soleil plutôt que d’appartenir à une catégorie sociale dite "défavorisée" ?

(défavorisée ????? Qualificatif outrageusement euphémisant quand on constate l’ampleur des dégâts sur cette classe)

Alors... à quand cet auteur de génie ? Parce que... bon... on s’impatiente là !!!!!

Copyright © 2006.jeanhardy.Tous droits réservés.

mes inédits dans leur intégralité http://litterature-inedits.over-blog.com