Hommage à la Catalogne de George Orwell

Hommage à la Catalogne

Le lundi 2 septembre 2002 par Dadoo

Dans Hommage à la Catalogne Orwell raconte son expérience parmi les milices anarchistes du POUM pendant la guerre d’Espagne. Homme de gauche convaincu, Orwell décide en 36 d’aller défendre la république espagnol et son front populaire. Cette expérience le marquera profondément et le prépare à écrire la Ferme des Animaux et 1984.

Il commence par raconter son engagement et sa "formation" à Barcelone. Magré son enthousiasme et le charme des espagnols il se rend très vite compte des problèmes insolubles des milices. Son expérience au front lui laisse aussi un goût amer : si la camaraderie et l’ébauche de société égalitaire l’enthousiasme au plus haut point, il se sent inutile à attendre dans le froid une improbable action militaire...

Après sa période au front il est de retour à Barcelone pour les évènements entre les communistes et les anarchistes. Au début très distant de ces problèmes il finit par se rendre compte que tout se joue là : entre une véritable révolution de gauche et une gestion capitaliste à la botte de Moscou.

Il finira par devoir s’enfuir pour que son engagement par hasard dans les milices du POUM ne lui soit pas reproché...

Georges Orwell publie ce livre en 38, alors que la guerre n’est pas encore terminée et cela donne une grande valeur à son récit. Alors que les journaux des démocraties niaient le caractère révolutionnaire de la guerre d’Espagne, il lui redonne tout son sens dans ce roman.

Son expérience des maneuvres communistes prépare fortement Ferme des Animaux, on croirait même par moment relire les mêmes phrases.

Enfin au travers de ce récit Orwell écrit une véritable déclaration d’amour à la Catalogne et aux catalans qu’ils décrit comme généreux, tendres et courageux.

Si le récit est moins brillant et littéraire que dans la Ferme des Animaux ou 1984, Orwell prend un ton documentaire très fort dont l’analyse retentit encore fortement aujourd’hui... Quand on pense au nombre d’auteurs qui se sont fourvoyé sur ce genre de sujet on ne peut qu’être admiratif...

Pour continuer le sujet je vous recommande chaudement Land & Freedom, le film de Ken Loach sur le même sujet avec une vision très proche de celle de G. Orwell.


  • > Hommage à la Catalogne  15 mars 2004
    site interessant :
    http://george.orwell.free.fr
    Répondre à ce message