Haute Fidélité de Nick Hornby

Le top5 des ruptures et autres chroniques Pop

Haute Fidélité

Le samedi 25 septembre 2004 par Dadoo

Rob est disquaire, plus ou moins heureux il semble avoir du mal à passer à l’âge adulte. Quand son amie Laura le quitte, il commence par faire un top 5 de ses ruptures et constate avec soulagement que Laura n’en fait pas partie... cela ne veut pas dire que c’est facile pour autant.

Haute Fidélité raconte son histoire au moment où il ne peut plus vraiment faire semblant de rester un éternel adolescent dont la principale passion est de faire des cassettes, compilations personnalisées et très personnelles.

Les personnages secondaires sont très amusant, particulièrement les deux asociaux qui travaillent dans son magasin de musique et dont la musique est le seul centre d’intérêt dans la vie.

Nick Hornby a un sens des formules qu’il utilise pendant tout son livre, ce qui émaille son récit de clins d’œil, voire même de franches rigolades.

J’ai passé un très bon moment à lire ce livre, bien meilleur que lorsque j’avais vu le film de Stephen Frears "High Fidelity"


  • > Haute Fidélité  25 septembre 2004
    Il est rare que face à un livre, je ne ressente rien. C’est le cas avec "Haute fidélité" : ni avis positif ni négatif. Je ne me suis jamais ennuyée à sa lecture mais je n’ai pas été passionnée non plus. Etrange comme impression. Un peu un Bridget Jones au masculin mais supérieur en qualité. Un livre certainement très divertissant mais qui ne restera pas dans mes annales littéraires. Peut-être un livre davantage destiné aux hommes :p
    Répondre à ce message
    • > Haute Fidélité 26 septembre 2004, par Dadoo

      Tu n’as pas aimé les formules définitives dont est parsemé le livre ? Moi ça m’a vraiment fait rire et j’ai trouvé l’ensemble assez juste...

      As tu essayé Carton Jaune qui parle de football ?


      Répondre à ce message