Haroun et la mer des histoires de Salman Rushdie

Haroun et la mer des histoires

Le mercredi 23 octobre 2002 par catherinem

Le père d’Haroun est conteur de grande réputation, jusqu’au jour où, sa femme partie avec son voisin et son fils un peu désemparé, il voit celui ci lui poser la question qui lui coupe les ailes : A quoi sert de raconter des histoires si elles ne sont pas vraies ? Dans cette période de grande sécheresse verbale, le conteur part faire un discours dans une ville voisine, pour soutenir un homme politique en pleine période électorale.

Et là, Haroun rencontre un drôle d’homme, puis un drôle d’oiseau, puis plein de drôles de gens sur une autre planète, et il devient le drôle de héros de ce roman complètement fantasque malgré ses débuts on ne peut plus normaux...

Vu le nom de l’auteur, je m’attendais à quelque chose de bien sérieux, mais non pas du tout, ça fait plutôt conte pour enfant et j’ai bien apprécié cette sorte de retombée en enfance.
  • > Haroun et la mer des histoires  3 mai 2004, par Dadoo
    Moi ça m’a fait penser à Alice au Pays des Merveilles, avec une teinte orientale. C’est vraiment très agréable à lire, très enchanteur. Le regard d’enfant du narrateur est rafraichissant. A essayer !
    Répondre à ce message