Grâce et Dénuement de Alice Ferney

Grâce et Dénuement

Le vendredi 22 juin 2001 par Dadoo

Esther est bibliothécaire. Elle décide de venir lire des livres à des enfants gitans qui ne vont pas à l’école. Sans jamais s’imposer elle parvient à trouver sa place, elle la gadjé parmi cette petit famille marginale.

Au fil du roman on apprend à mieux connaître ces gitans et à voir la beauté de cette existence nomade et miséreuse.

On se rend aussi compte de leurs difficultés à s’insérer dans une vie normale à cause des tracasseries administratives qu’ils ne savent pas gérer.

Au fil des rendez vous de lecture, Esther nous fait partager toute cette littérature enfantine : Babar, les comptes d’Andersen, les fables de La Fontaine ou encore le Petit Prince.

L’émotion est présente à chaque page et l’on s’attache petit à petit à ces gitans durs et sensibles à la fois.

Pour continuer :
Une critique sur ZazieWeb
Une critique sur Lire
Une interview au café littéraire de la FNAC

Un autre article de MaBibliothèque.Net a été écrit sur ce livre : Grâce et Dénuement


  • Grâce et Dénuement  11 novembre 2008, par hamlet44
    j’ai trouver ce livre assez intéressant car il traitai un sujet que je n’aivait jamais eu l’occasion de lire. De plus il est relativement cour 289 pages écrit gros le registre de langue est je pense courant et mème parfois....souvent familier lorsque l’auteur écrit les discussion des gitans entre eux. Pour ces raison c’est un livre a la porter de n’importe qui. L’aspect du texte en lui mème m’a d’abord rebuter car il est écrit tout au discour indirect (sans tiret pour les débu de dialogue et tout sa) et c’est vrai ke je n’ai pas l’habitude de ce genre de texte, pourtant malgrés cela l’auteur a réussi a attiré mon attention tout le long du livre a me captiver et a me permettre de lire de nombreuse page sans m’endormire er me dire mince sa ce finie kan. De plus l’auteur arrive a alterner des moment d’humour et de tristesse ki se soutienne l’un dans l’autre car le livre ne tombe pas dans le tragique ni dans le comique mais a un registre équilibré entre les deux. De ce faite le titre je trouve est pas très bien choisi car il révèle surtout la tristesse et non le potentiel comique ki permettrai d’attire un future acheteur. Bien je crois avoir tout dit bon livre je vous le conseille fortement. Bonne lecture !
    Répondre à ce message
  • Grâce et Dénuement  23 janvier 2008, par flo
    j’ai adoré cette histoire,on s’attache très vite aux gitans et l’auteur nous fait plonger dans une vie et des habitudes qui ne sont pas les nôtres.
    Répondre à ce message
  • > Grâce et Dénuement  21 février 2003

    J’AI UN PROJET POUR LES GITANS

    Romanul


    Répondre à ce message
    • > Grâce et Dénuement 1er février 2008
      trop nul ce livre j’ai pas aimé
      Répondre à ce message
      • > Grâce et Dénuement 17 mai 2008
        stupide message sans justification quand on aime on dit pourquoi quand on aime pas on dit pourquoi aussi c’est assez désolant de voir des critiques comme sa
        Répondre à ce message