Footsteps in the Dark de Georgette Heyer

Fantôme, humour et meurtre

Footsteps in the Dark

Le mardi 4 mai 2004 par Sheherazade

Lorsque sa ravissante épouse et ses frère et soeur héritent du Prieuré, le jeune avocat Charles Malcolm sourit plutôt ironiquement en les entendant affirmer que c’est le type de demeure dont ils ont toujours rêvé !

Et il y a réellement de quoi sourire car la vieille bâtisse est non seulement dénuée du confort le plus élémentaire tel le téléphone ou une salle de bains, mais qui plus est, le hall d’entrée se transforme en petit ruisseau ... peut-être pour concurrencer la rivière à truites au fond de la propriété ?

Là où Charles s’amuse vraiment, c’est lorsqu’on leur annonce que le Prieuré est hanté par le fantôme du "Moine" ; et lorsque le patron de l’auberge du village confirme le fait, le jeune avoué se tord de rire.

Tout cela n’empêche donc pas les Malcolm-Fortescue de s’installer en compagnie de leur chère vieille tante Lilian, aussi rondelette que sourde, ainsi que de Bowers leur butler et son épouse.

Les voisins du Prieuré sont bien sympathiques aussi, du moins en apparence et si typiquement représentants d’un village de la campagne anglaise : vieux colonel en retraite, clergyman et son épouse dévouée, et le docteur du village accompagné d’une épouse un peu sotte. Sans oublier Mr. Titmarsh, passionné d’entomologie et pourchassant les papillons de nuit dans les jardins du domaine, quitte à être pris pour le fantôme. Il reste encore un personnage, un peu mystérieux, le jeune Michael Strange qui affirme passer des vacances à Framley pour pêcher la truite. Que ce Strange ait un comportement un peu bizarre (avec un tel nom !) ne gêne nullement Margaret, soeur de Celia et Peter.

Le charme de ce tableau idyllique est bientôt rompu lorsque des phénomènes déplaisants se manifestent, tels bruits de pas, ombres dans les couloirs, frôlements dans les murs, objets tombant sans raison, bref comme si le Prieuré était réellement hanté. Et pour comble de tout, la joyeuse petite bande découvre des ossements humains ! Le sceptique Charles décide d’aller à la chasse au fantôme avec son beau-frère ; son épouse par contre commence à frôler l’hystérie ; quant à Bowers, le butler, il parle de démissionner. Il n’y a finalement que la tante Lillian avec son solide bon sens à se moquer de tout cela, de toute façon elle est sourde. Lorsque finalement la police fera son apparition au Prieuré, cela causera une fameuse surprise à tous ses locataires.

Georgette Hyer, née à Londres en 1902, et plutôt connue pour ses histoires d’aventures romanesques durant la Régence, écrivit son premier roman à 19 ans et continua d’écrire pendant plus de 50 ans. Ses livres aux décors historiques ont été fortement appréciés par la critique en raison de l’excellence du détail historique. Elle excellait toutefois également dans le genre "policier" et ses livres sont un petit régal d’humour et de sarcasmes. Elle fut l’une des premières femmes écrivains de romans policiers, en compagnie d’Agatha Christie, Dorothy Sayers et Ngaio Marsh. Footsteps in the Dark est dans cette catégorie de roman typiquement "british", où les jeunes gens de la bonne société sont frivoles, pas très riches, peu enclins à travailler mais toujours prêts à s’amuser ou à partir à la chasse au meutrier. Le mystère ici s’épaissit à chaque chapitre et les personnages sont gouailleurs et sympathiques en diable ... sauf les meurtriers évidemment.


  • > Footsteps in the Dark  4 mai 2004, par Dadoo
    Ce roman a-t-il été édité en français, ou bien doit on parler la langue de Shakespeare pour en profiter ?
    Répondre à ce message
    • > Footsteps in the Dark 5 mai 2004, par bastet

      j’ignore si les romans de georgette hyer ont été traduits - j’aurais tendance à dire "non", elle est peu connue en dehors de l’Angleterre et je crois que les éditeurs préfèrent les auteurs qui rapportent des sous.

      C’est donc bien de connaître la langue du grand barde, mais le style, plein d’humour, vaut d’être lu dans le texte.


      Répondre à ce message
      • > Footsteps in the Dark 5 mai 2004, par Dadoo
        Plusieurs ont été traduits et sont disponibles sur Amazon.fr : Un rayon de lune sur le pilori, Meurtre d’anniversaire, Pékinois, policiers et polars etc. mais je n’en n’ai pas trouvé qui ressemblait à ton commentaire... d’où ma question...
        Répondre à ce message