Fauve de Viviane Moore

Une enquête de Galeran de Lesneven

Fauve

Le samedi 1er avril 2006 par Sheherazade

La Rochelle au 12ème siècle, une cité nouvelle, mais qui n’échappe pas, hélas, aux affres des autres cités puisqu’un assassin y sévit.

Galeran de Lesneven, après avoir quitté le Mont-St-Michel et son grand ami, le frère Otium, chevauche en compagnie du frère Geoffroy, un templier, et son jeune écuyer. Il projette de les accompagner vers l’Orient après qu’ils auront terminé leur mission.

Ensemble ils se rendent à l’île de Ré afin de conclure un contrat avec le seigneur Isembert, qui semble un malin plaisir à provoquer le templier, lui parlant de sa vie passée. Isembert est un homme brutal, cruel, tous le craignent, les femmes surtout qu’il prend et jette à son gré. Sa concubine, l’évanescente Orengarde, fragile, absente de ce monde, écrasée par le poids d’un passé et d’un homme sans cœur qui vit au sein d’un château rempli de femmes, comme un vieux cerf avec ses biches peureuses et malheureuses. La seule qui ne semble guère le craindre est Hersende, la fille d’un premier lit.

Dans la ville trois crimes viennent d’être commis, deux délicates jeunes femmes, dont le seul point commun est la fragilité et la blondeur. Le père de l’une d’entre elles, un orfèvre, a été assassiné lui aussi. Dans la commanderie des templiers résident non seulement un géographe arabe, mais aussi l’ambassadeur du roi de Sicile chargé de porter des pierres précieuses à l’orfèvre afin d’en créer une coupe de toute beauté pour la reine Aliénor. Ces meurtres entâchent la commanderie, mettent la vie du géographe en danger - c’est lui l’étranger, c’est donc lui le coupable. Le prévôt demande au chevalier de Lesneven, dont les questions pertinentes l’ont surpris, d’aider à résoudre ces crimes, d’autant plus qu’il faut laver la commanderie de tout soupçon.

Commence alors pour Galeran une tâche compliquée par le nombre des suspects : le fiancé de l’une, l’ambassadeur qui pourrait vouloir garder les pierres précieuses, sans oublier la vieille folle du village, mère d’un fils aveugle par la faute de l’homme de main d’Isembert.

Pourtant pour l’enquêteur, c’est dans les racines du passé de la communauté qu’il faut chercher le coupable, les raisons des crimes.

Retrouver Galeran de Lesneven, enquêteur du Moyen-âge, est toujours un plaisir sans retenue.

"Fauve" se lit rapidement parce qu’il est passionnant, le lecteur partageant à la fois les réflexions du jeune chevalier, mais également celles du criminel tourmenté par la douleur. Quelle malédiction pèse sur le village, quelle est cette statuette qui semble posséder un pouvoir maléfique, démoniaque ?

Viviane Moore est une spécialiste du Moyen-âge, toutes les enquêtes de Lesneven en attestent, car toutes mélangent habilement les enquêtes aux descriptions de la vie du 12ème siècle. Ici encore elle part d’un fait véritable pour broder autour de cela une histoire des plus passionnantes bien que j’aie deviné assez rapidement qui était responsable des meurtres, ainsi que son secret. Mais bon à force de lire des polars, je finis par avoir l’esprit tordu.