Etat Critique de Michel Lengliney

Etat Critique

Le mercredi 26 mars 2003 par Dadoo

En ce moment Gérard Jugnot campe un Sainte-Beuve épatant au théatre Fontaine. Amoureux transi d’Adèle Hugo, cet écrivain raté va nous montrer le drame de sa vie dans un environnement uniquement féminin. Plein d’énergie et de talents, Jugnot va s’incarner dans cette légende de la critique littéraire.

Toutes ces femmes (admirablements jouées par une brochette de comédiennes à croquer) : sa mère, Madame Hugo, deux servantes de Hugo et la maîtresse du tragédien vont petit à petit faire sortir Sainte-Beuve de ses gonds.

Les comparaisons avec le génie de Hugo sont douloureuses pour cet écrivain pataud qui ne s’exprime avec génie que quand il pourfend les scribouillards de son époque. Finalement il abandonnera l’écriture et se consacrera aux délices de la critique.

Pendant toute la pièce on est pris par ces personnages si attachants : on rit beaucoup mais l’émotion n’est jamais très loin... A essayer d’urgence donc !