En la forêt de longue attente de Hella S. Haasse

En la forêt de longue attente

Le lundi 28 juin 2004 par Sheherazade

Lorsqu’on est fait prisonnier à vingt ans, que l’on ne peut retrouver sa liberté car personne ne paie votre rançon faute de moyens, que reste-t-il sauf l’honneur et l’irrésistible amour de la poésie ?

C’est dans cette poésie que Charles d’Orléans, neveu du roi de France et poète du 15ème siècle, trouvera la consolation dans cet exil anglais où il restera pendant 25 années.

Dans le premier chapitre - "Jeunesse" - Charles d’Orléans, le rêveur, qui abhorrait les guerres, parle de son enfance, de ses années de jeunesse, de ses parents, du conflit entre son père et le duc de Bourgogne Jean sans Peur, qui fera assassiner Louis d’Orléans déclenchant ainsi une guerre civile. Sa mère surtout, Valentine Visconti, est aux yeux de Charles la personne la plus extraordinaire qui soit. Celle qui fera jurer à ses enfants de venger leur père, une femme farouche, fière et généreuse qui accepta au sein de ses enfants, la présence de Dunois le bâtard. Valentine Visconti mourra un an après son mari et un an après, Charles marié tout jeune à Isabeau de Bavière, la veuve du roi d’Angleterre, sera veuf à 13 ans. Peu après on le remarie à Bonne d’Armagnac.

La deuxième partie de ce merveilleux livre d’histoire est celle de l’exil après la défaite d’Azincourt et après que Charles ait été fait prisonnier. Pendant 25 longues années il attendra que l’on paie sa rançon, pourtant promise par la cour de France. Las, les promesses des rois sont si légères ... Il sera régulièrement transféré d’un chateau l’autre, mais ces années d’exil lui permettront de développer toute son oeuvre littéraire. Enfin libéré, il rentrera en France où il se marie pour la 3ème fois à la jeune Marie de Clèves. Peu doué pour la politique, il préférera se retirer à Blois où il s’occupera de son oeuvre poétique et où il mourra.

L’écrivaine néerlandaise Hella S. Haasse a construit autour du prince-poète du 15ème siècle, un roman historique à peine romancé à l’opposé du style parfois mièvrement mélancolique de Charles d’Orléans, dont l’oeuvre recoupe son itinéraire poétique et sentimental.

Le roman de Haasse est vivant, ses personnages aussi. A lire pour l’amour de l’histoire et d’un texte bien écrit.


  • En la forêt de longue attente  16 juin 2006, par juliette
    Simple question ? nest-ce pas charles VI et non charles d’orléans qui a épousé isabeau de bavières ? merci d’avance
    Répondre à ce message
    • En la forêt de longue attente 21 novembre 2007
      C’est en effet le roi charles VI qui épousa isabeau de bavière
      Répondre à ce message