Emplacement réservé au titre de Laurent Flutsch

Emplacement réservé au titre

Le vendredi 27 août 2004 par doud

Laurent, petit suisse romand chercheur archéologue, écrivain et chroniqueur à la radio a deux ennemis : les endives et les suisses allemands. Il explique cela et autre chose dans de courtes chroniques qui se prennent pas au sérieux mais qui nous font sourire, rire, voire jaune, et j’ai souvent retrouvé ce que j’aimais justement (chez Desproges notamment) dans ce traitement décalé, absurde des petites choses de la vie qui font qu’elles nous parlent beaucoup plus que si on les regardait en face.

Présentation de l’éditeur

Ci-contre à gauche, ainsi qu’en haut et en bas, l’observateur attentif relèvera que le papier est coupé de manière à créer des bords rectilignes et à angles droits, au-delà desquels ce livre n’existe pas. À droite, en revanche, on constate la présence d’une reliure elle encolle pêle-mêle des contributions scientifiques sur divers sujets hors sujet, des chroniques louches de La soupe est pleine, des articles de journaux presque pas impossibles et autres textes, minutieusement classés selon la plus stricte anarchie.