Disparu à jamais de Harlan Coben

Gone for good

Disparu à jamais

Le samedi 26 juin 2004 par Sheherazade

Peu avant de mourir, la mère de Will Klein lui murmure "Il vit !" et tente par là de lui faire comprendre que son frère Ken, que tous croient mort, est vivant.

Ken Klein a pris la fuite après avoir été accusé du meurtre de l’ex-petite amie de son frère. Malgré les conseils défavorables de tous, et compris et surtout du FBI, Will - qui s’occupe des défavorisés - ne peut s’empêcher de remuer le passé pour tenter de découvrir ce qui est arrivé onze ans auparavant.

Envers et contre tous, il veut prouver l’innocence de son frère. Il a une charmante nouvelle amie, Sheila Rodgers, qui disparaît du jour au lendemain sans prévenir, sans laisser d’adresse. Lorsque Sheila est elle aussi accusée d’un meurtre brutal que la vie de Will va prendre un tournant décisif. Il va poursuivre son enquête mais devient la cible d’un tueur du passé surnommé "The ghost", un homme qui fait peur aux plus endurcis des assassins et cette machine à tuer est sur la trace de Ken Klein également.

Harlan Coben utilise la technique de la "double" histoire comme dans son roman précédent "Tell no one" : contée à la première et la 3ème personnes. Le livre présente un schéma plutôt répétitif avec ce précédent thriller, à savoir : le FBI et les flics corrompus ou ambitieux ne reculant devant rien ; des trafiquants n’ayant pas l’intention de lâcher leur proie ; des gens qui disparaissent sans prévenir et se cachent ; des parents surprotecteurs, bref "on prend les mêmes et on recommence" !

Malgré cela, le polar fonctionne à fond et l’impatience va grandissant afin de connaître le fin mot de l’histoire.


  • > Disparu à jamais  10 octobre 2004, par Lica
    Je suis d’accord.Encore une fois on y retrouve le personnage principal mélé et manipulé par les siens alors qu’il est le parfait "samaritain", le seule et unique de tout le roman qui ne pense qu’au bien d’autrui ! et bien c’est lui qui va tout chambouler. On ne s’imagine pas que des membres d’une famille puisse se taire à ce point pour préserver le bon équilibre de chacun ! C’est un mensonge qui est sensé les préserver, mais de quoi ? Inutile et en vain. La curiosité et l’intrigue de ce dernier ne fait que nous plonger dans ce polar.Ca faisait longtemps que j’en avais pas lu et celui-ci a retenu toute mon attention. Je le vous conseille à tous.
    Répondre à ce message