Dernières nouvelles du bourbier de Alexandre Ikonnikov

Dernières nouvelles du bourbier

Le vendredi 1er avril 2005 par dominique Blancho

Alexandre Ikonnikov décrit dans une série de nouvelles toutes aussi jubilatoires les unes que les autres la Russie d’aujourd’hui.L’âme russe se réduit à quatre composantes : la croix, la langue, la vodka et le bonheur dans la souffrance. A lire absolument.

Présentation de l’éditeur

" En fait, la prétendue âme russe se réduit à quatre composantes : la croix russe, la langue, la vodka et le bonheur dans la souffrance. " Une mutinerie dans une colonie pénitentiaire, un paysan qui achète une machine à laver sans penser à l’évacuation d’eau, la visite présidentielle d’une province qui prospère aux dépens du bien public, l’histoire d’un appelé oublié dans la steppe par son unité militaire : lkonnikov porte sur ses compatriotes un regard aigu. Loin de Moscou, il nous fait pénétrer dans un monde archaïque, retourné à une forme de communion à la fois corporelle et spirituelle. Fidèle à une tradition russe qui va de Gogol à Babel, Alexandre lkonnikov ne condamne pas plus qu’il n’enjolive. Mêlant comique et tragique, il se tient à une distance soigneusement réglée, celle de l’observateur actif.


  • Dernières nouvelles du bourbier  2 novembre 2007, par Killy
    Très bon livre, je l’ai dévoré u début à la fin. étrange mélange, le tragique et le comique, mais le livre m’a beaucoup plu...
    Répondre à ce message