Death du Jour de Kathy Reichs

A chaque jour, son cadavre !

Death du Jour

Le jeudi 21 juin 2007 par Sheherazade

Pour le docteur Temperance (Tempe pour les intimes) Brennan, anthropologue-légiste au Québec, tout avait pourtant commencé par une enquête de routine : étudier le squelette d’une jeune religieuse du 19ème siècle, ayant eu un comportement admirable lors d’une épidémie de variole au Québec et nominée pour l’oscar de « sainteté ».

Par la même occasion, l’une des religieuses du couvent désireux d’avoir sa sainte lui demande timidement si elle pourrait faire quelque chose au niveau de la police afin de retracer sa nièce à nouveau disparue. Le chef de la police de Montréal lui confirme avoir eu vent de cette affaire, mais la jeune fille est majeure et est également une habituée des fugues. Tempe toutefois se rend à l’université McGill non seulement dans le cadre de l’enquête de la jeune religieuse, mais en même temps pour retrouver Anna, qui y étudie. Là elle tombe sur une femme d’âge moyen, très aimée des étudiants, très protectrice de ces derniers, et qui avec froideur et subilité change de conversation. La piste de la jeune fugueuse semble s’arrêter là. Le Dr Brennan reçoit toutefois des livres susceptibles de l’aider dans l’enquête sur la future « sainte ».

Entretemps, elle est appelée sur les lieux d’un incendie criminel, mais la pire horreur est encore à découvrir lorsque dans une remise à l’arrière des ruines l’on découvre quatre corps, deux jeunes gens et leurs bébés jumeaux, atrocement mutilés. Même pour une anthropologue légiste aussi avertie que le Dr. Brennan, il est des images qui empêchent de dormir. De l’enquête il ressort que de la maison incendiée sont partis plusieurs coups de téléphone qui mènent au Texas.

Et sur ces entrefaits débarque sa sœur, de deux ans plus jeune, ce que celle-ci n’hésite pas à souligner à chaque fois qu’elle se présente à des amis de Tempe, notamment au séduisant inspecteur Andrew Ryan, qui irrite peut être Tempe mais vers qui elle est attirée comme un aimant. La sœur du docteur, une fois encore en instance de divorce, a désormais décidé de devenir une sorte de gourou nouvel âge et pour cela doit suivre quelques formations. Rien à ce moment-là ne laisse supposer que sa sœur va mettre le doigt dans un engrenage dangereux.

Tempe lui prête volontiers son appartement puisqu’elle doit retourner en Caroline du Nord, où elle travaille en alternance avec le Canada.

Inutile de préciser qu’elle préfère de loin le climat de la région du Sud des Etats-Unis ! Quel dommage qu’elle n’y soit jamais au moment des vacances !

Aux USA, Tempe retrouve sa fille Katy et elles décident d’un week end prolongé ensemble, son ex-mari avec qui elle s’entend à merveille depuis leur divorce lui rend le chat. Le Dr Brennan est consciente que l’enquête sur l’incendie et les petits cadavres la ronge, elle ne peut s’empêcher aussi de penser à cette agression sur sa personne un soir de sortie avec sa sœur à Montréal, ensuite c’est à son chat que l’on va s’en prendre, avec un message menaçant en guise d’avertissement.

Mère et fille partent donc à la fois afin de poursuivre l’enquête du docteur et pour retrouver un vieil ami sur une jolie petite île où l’on étudie le comportement simiesque. Et c’est là que l’enquête va à nouveau rebondir : deux cadavres sont découverts dans un marais ; parce que son ami le lui demande, Brennan se charge de l’autopsie et les inspecteurs découvrent très vite un lien avec un groupe vivant dans une propriété située dans une charmante ville sudiste. Et à la surprise de tous, c’est là que mènent l’enquête des coups de téléphone donnés de la maison incendiée.

Petit à petit, Tempe et Ryan sont convaincus d’avoir affaire à une secte, qui n’hésite pas - comme c’est toujours le cas avec les sectes - à tuer ceux qui désirent quitter la communauté.

Sa sœur ne donnant plus de nouvelles, Brennan décide de prendre l’affaire en mains malgré le désaccord de l’inspecteur qui n’a d’autres choix que de les suivre. N’est il cependant pas trop tard pour sauver Harry ? La jeune Anna a-t-elle aussi été assassinée par la secte ? La directrice de l’université de Montréal, femme froide et peu coopérative, est-elle le chef de la secte ?

Autant de questions auxquelles il faut rapidement trouver une réponse car la vie même de l’anthropologue est menacée.

Voilà un thriller absolument passionnant, impossible à lâcher une fois entamé, mais à ne surtout pas lire la nuit car certaines descriptions sont réellement dures à supporter. Evidemment, une anthropologue légiste ne travaille pas dans la dentelle, mais franchement « âmes sensibles s’abstenir » !

Par contre, le point faible du livre est qu’il part dans tous les sens au cours des châpitres, pour à la fin réunir tous les éléments convergents, ce qui le rend difficile à résumer clairement.

Dès l’apparition du premier roman de Kathy Reichs, « Déjà Dead », on a comparé son héroïne à celle de Patricia Cornwell.

Personnellement, je trouve que la comparaison entre Tempe Brennan et Kay Scarpetta s’arrête à leur métier ; toutes deux sont légistes, d’accord, mais là où Scarpetta est arrogante et agressive, Brennan est pleine d’humour et d’auto dérision. Elle a quelques difficultés à accepter la mysogynie des policiers canadiens et le climat du nord lui transperce les os. Ses relations avec Andrew Ryan, le séduisant détective canadien sont un peu houleuses, du style « je t’aime moi non plus », mais l’humour des réflexsions des protagonistes allège un peu ce que le roman a d’horrible au niveau des crimes et enquêtes. Brennan manie un humour plutôt sarcastique et arrive difficilement à ne pas s’impliquer personnellement dans les enquêtes en cours.

Désormais, Tempe Brennan est devenue l’héroïne d’une série télé intitulée « Bones », les épisodes étant inspirés par les romans, sans toutefois en être des copies.


  • Death du Jour  13 octobre 2007, par Sylvie
    Ce livre est super si on aime les trillers et pour moi ce fut le coup de foudre...Depuis, j’ai lu tous les autres livres de Katy Reichs et j’attends toujours le petit dernier avec hâte à chaque automne. Tout simplement captivant !
    Répondre à ce message