Corto Maltese de Hugo Pratt

La ballade de la mer salée transposée en roman

Corto Maltese

Le lundi 2 juin 2003 par Dadoo

Corto Maltese est allé traîner ses guètres au fin fond du Pacifique, entre Tonga et Tahiti. Là au milieux des pirates du Moine, et des marines anglaises et allemandes il promène son regard rêveur et laisse sa trace dans le coeur des protagonistes et du lecteur.

Ce roman est la retranscription de la bande dessinée "La ballade de la mer salée". On y retrouve étonnemment exactement le même esprit. Le dessin est remplacé par un style tout en douceur et les dialogues respectent les silences de la BD.

Hugo Pratt nous montre des hommes et une femme vivant des aventures extraordinaires à l’ombre des grands bouleversement de la première guerre mondiale. Tous les personnages sont acérés et traités avec beaucoup de tendresse.

Certes ce que le roman gagne en clarté il le perd en subtilité par rapport à la BD. Mais l’ensemble reste très agréable et contentera probablement les admirateurs de Corto qui s’ignorent encore...

Quatrième de Couverture

"Corto, tu savais que, dans ta main, il manque la ligne de chance ?..." Ce jour-là était un samedi. Corto prit le rasoir lisse en argent, le frotta pour faire disparaître l’oxydation noire du temps et, après l’avoir ouvert, en essaya le fil : il était parfait. Il l’empoigna de la main droite. La lame scintilla. Il ouvrit la main gauche et, sans la moindre hésitation, y dessina un long sillon profond... Il fallut beaucoup de temps avant que la blessure ne se referme. Mais désormais, Corto Maltese avait une belle ligne de chance... "

Après avoir rendu le personnage du Maltais célèbre dans le monde entier grâce à ses bandes dessinées, Hugo Pratt s’est tourné vers le roman pour raconter encore une fois ses aventures. C’est La Ballade de la mer salée qui est reprise ici, sous une forme entièrement différente. Mers du Sud, tempêtes, pirates, aventuriers de tout poil, île perdue, naufrages, violence extrême, puis soudaines bouffées de tendresse - tous les ingrédients qui ont contribué au succès international de la série des " Corto Maltese " sont là.

(JPEG)

  • > Corto Maltese  3 juin 2003, par Moebius
    J’ai découvert Corto à travers ce roman sans pour autant connaître la BD. Résultat des courses, un bon petit roman bien ficelé au scénario intelligent sur fond de deuxième guerre mondial et de piraterie, un personnage que l’on sent profondément humain et sensible et pourtant mystérieux et inaccessible, des couleurs, du soleil et le parfum des îles qui accompagne invariablement ce beau voyage dans les îles du Pacifique
    Répondre à ce message