Comment je suis devenu stupide de Martin Page

Comment je suis devenu stupide

Le dimanche 6 avril 2003

Pour toutes les personnes sujettes aux vagues à l’âme et autres petites déprimes chroniques...
Un petit traitement homéopathico-littéraire à prendre en une seule prise : Ce petit roman-manifeste de Martin Page "Comment je suis devenu stupide".

Le héros, Antoine qui, malgré ses multiples diplômes ne s’en trouve pas plus heureux dans la vie. Et, selon lui, ce sont précisément son intelligence et sa lucidité qui lui gâchent l’existence...

Après avoir tenté de basculer dans l’alcoolisme puis de se suicider ; tentatives aussi ridicules qu’avortées, il ne lui reste plus qu’à passer à l’Acte Ultime : la Crétinisation, consciente, réfléchie et volontaire ! Tout un concept !!

Voilà donc notre Antoine qui se décide à arrêter tout simplement de penser pour pouvoir enfin, à ce qu’il lui semble, pouvoir se mettre en phase avec la société : goûter enfin à la vie en somme !

Voilà donc pour la trame !

C’est fendard, quelquefois grinçant. Notre "chère" société de consommation en prend pour son grade. A cela, on peut y ajouter quelques bonnes petites pirouettes littéraires...

Et, même si la fin laisse quelque peu à désirer (attention, ça se termine très bien pour notre héros !), on y passe cependant un agréable moment avec au final, un joli petit lot de pages cornées...

Un autre article de MaBibliothèque.Net a été écrit sur ce livre : Comment je suis devenu stupide


  • > Comment je suis devenu stupide  6 novembre 2004, par Arwen
    J’ai vraiment apprécié ce livre, c’est amusant, et intéressant de lire une satire de notre société traité de cette façon. Un livre que je recommande malgré une fin vraiment décevante. Je conseille aussi la BD (bientôt sur le site ;) ). La BD est aussi très intéressante et la fin est plus appréciable.
    Répondre à ce message
  • > Comment je suis devenu stupide  17 avril 2004

    pour ma part, j’ai adoré ce livre, même si la fin ...comme tout le monde l’a dit .

    Mais j’ai eu l’occasion de rencontrer Martin Page (après la sortie d’Une parfaite journée parfaite) et, en toute franchise, Martin Page, c’est Antoine.Ce jour là j’ai discuté avec lui un petite heure et il parle vraiment comme il écrit : même réferences,même recherche des mots...

    C’est ça mon idée sur la fin : quand on écrit un roman aussi autobiographique, comment le finir ?


    Répondre à ce message
  • > Comment je suis devenu stupide  31 juillet 2003

    Je partage votre avis sur la fin de l’ouvrage...

    En revanche, je suis très enthousiaste pour notamment toute la première moitié du livre.

    Le thème est original et relativement d’actualité à une époque où les antidépresseurs envahissent nos armoires à pharmacie juste histoire de surfer par dessus un quotidien dont on a pas le droit de se plaindre au regard de la souffrance dans le monde, mais qui nous attriste soit par sa médiocrité, soit justement par la conscience de cette souffrance devant laquelle on se sent impuissant.

    Ne connaissez-vous pas autour de vous des personnes qui souhaiteraient aussi cesser de trop penser ? Il existe des gens simples, détenteurs de bon sens, d’intelligence à partager, de cultures éparses, humbles et assoiffées, des inconnus, qui souhaiteraient échanger leur réflexion, leur questionnement ou leur expérience du monde et qui ne trouvent aucune oreille intéressée ? Oui, je partage pleinement cette analyse que le "cérébral", jamais au repos mais toujours en ébuliltion, que je ne confondrai pas avec "l’intellectuel", souffre en silence, presque névrotiquement.

    Le récit est dosé d’humour et de dérision. Ancré dans la réalité mais frôlant parfois la nouvelle fantastique, au gré de quelques paragraphes.

    Quelques vérités simples sont exposées qu’il n’est pas forcément inutile de rappeler. Peut-être deux petits reproches toutefois : une deuxième partie plus "faible" quant à la réflexion sur la "vacuité" de la nouvelle vie du personnage principal et peut-être aussi ne pas avoir assez dissocié l’intelligence de la culture...

    Malgré tout, deux petites heures agréables de lecture.


    Répondre à ce message
  • > Comment je suis devenu stupide  13 mai 2003, par ANNA
    Roman intéressant qui se lit en deux heures de temps ; original, mais la fin quelque peu décevante. A découvrir : ses autres romans
    Répondre à ce message