Code zéro de Ken Follett

Un roman d’espionnage et d’amitié

Code zéro

Le mercredi 14 juillet 2004 par Dadoo

Un homme se réveille en guenilles et avec une gueule de bois carabinée en ayant oublié toute sa vie jusqu’à son nom. Petit à petit il se rend compte qu’il n’a pas vraiment le profil du clochard alcoolique et va partir à la recherche de sa vraie identité au moment où l’Amérique se prépare à envoyer son premier satellite dans l’espace.

La recherche de son passé va lui permettre de s’interroger sur les choix qu’il a fait tout au long de sa vie et finalement d’essayer un autre genre de vie. On aimerait parfois avoir cette possibilité de repartir presque à zéro !

Dans ce roman d’espionnage qui parait assez classique au premier abord Ken Follet parvient à étudier plusieurs thèmes intéressants : comment l’amitié résiste aux années, les liaisons dangereuses de la CIA et les raisons qui ont pu pousser des américains à travailler pour le grand ennemi communiste.

Comme toujours avec Ken Follet le rythme est très enlevé mais ne l’empêche pas de traiter ses personages avec humanité et justesse. Un bon cru !


  • Code zéro  25 avril 2008
    j’adore l’histoire, c’est très bien écrit et on ne s’ennuie jamais, très bon, je le conseille, E
    Répondre à ce message
    • Code zéro 6 juillet 2008

      salut ! est il possible ke tu me resumes le livre, c l’un des livres pour mes examens de demain, et jai pa eu le temps de le lire ! merci

      Khylaa@hotmail.fr


      Répondre à ce message
  • > Code zéro  23 septembre 2004
    je l’ai lu et trouvée trés bien ficelée . pour une histoire d’espionnage c’est un livre ou on rentre la tête la premiére quand on n’a commencé a le lire . F
    Répondre à ce message