Cafard, vertiges et vodkas glace de Kate Christensen

Une enième Bridget Jones-Like...

Cafard, vertiges et vodkas glace

Le mardi 9 septembre 2003 par Dadoo

Claudia est une provinciale qui vit à New-York. Survit serait peut être le terme plus approprié. Elle est secrétaire-nègre pour une espèce de mondaine qui se prend pour une dame de la haute. Elle passe ses soirées à se saouler à la Vodka ou au Gin. Son appartement est rempli de cafards et son chat passe son temps caché sous son lit... bref ça ne va pas très fort !

Célibataire et trentenaire elle a le profil de la Bridget Jones typique et Kate Christensen n’hésite pas à aller dans ce sens... quoiqu’un peu plus glauque peut être.

Les personnages secondaires sont sa mère, stéréotype de psy incapable d’aimer quelqu’un sans arrières pensées ; son ami d’enfance dont elle est tombée amoureuse (un genre de rebelle mais qui veut faire avocat et réussir dans la vie...) et son amant occasionnel (marié, macho et sportif au lit). Bref on nage en plein stéréotypes.

L’histoire est sans intérêt... on est en plein dans le registre de l’héroïne très contemporaine mais qui finalement n’a pas grand chose à raconter. Dommage !