C’était bien de Jean d’Ormesson

C’était bien

Le dimanche 5 septembre 2004 par Mario_Heimburger

C’était bien ? oui, et non. Ce qui résume le livre peut aussi s’appliquer à l’appréciation que j’en ai eu : pour tout dire, j’ai été déçu. Et pas...

Si vous avez lu "Voyez comme on danse", reprenez le livre, enlevez toutes les parties narratives, contant l’une ou l’autre histoire. Vous obtiendrez approximativement ce livre.

Bien sûr, il y a de l’approfondissement. Bien sûr, il y a toujours ce style assez truculent, ces graines de pensées qui font naître des arbres dans la tête du lecteur, mais somme toute, il est redondant.

Pour résumer, l’auteur nous explique pourquoi il aime la vie, et passant alternativement des points négatifs (bonifiés) aux points positifs (pondérés), nous fait un bilan d’un vie "déjà bien longue". C’est bien sûr prétexte à philosopher, à s’étonner, à s’exclamer !

Un livre qui se laisse lire, mais qui ne représente sans doute pas le meilleur de d’Ormesson. Mais comme le dit le mode d’emploi à la fin de l’ouvrage, il faut l’ouvrir parfois, lire un peu, penser, peut-être, et s’occuper des choses plus importantes, comme vivre...