Brunswick Gardens de Anne Perry

« Quand les corsets sont aussi serrés que la morale... »

Brunswick Gardens

Le mercredi 2 novembre 2005 par channe01

Ciel ! Anne Perry m’a encore prise au piège. Une fois de plus, je me suis serrée dans un corset, haussée sur des chaussures inconfortables... et je l’ai suivi dans les salons de Londres au temps de la reine Victoria. Je me sens beaucoup plus à l’aise dans la tenue décontractée de l’inspecteur Pitt, l’époux de Charlotte qui, évidemment, en raison de son sexe, ne subit pas les mêmes contraintes. Diable, il en subit d’autres, celles de sa naissance populaire, de son manque de zèle à se fondre dans la masse qui subit l’autorité de la bienséance.

Et voilà les théories de M Darwin qui bouleversent les autorités religieuses et toute la société qui cherche un peu plus loin que la bible, ce que dit la science.

Monsieur Darwin qui n’a pas fini de perturber le monde puisqu’en notre 21e siècle, aux USA, on débat en ce moment de l’utilité d’enseigner le créationnisme (la création du monde au pied de la lettre de la bible en 7 jours) à côté du Darwinisme. Donc, c’est juste que Darwin pousse au crime en cette année 1891 puisqu’il est encore au cœur des batailles spirituelles pour ceux qui refusent de regarder la science en face. Darwin ou la création du monde en 7 jours, c’est la question qui est posée en début de roman. Il y a beaucoup d’autres raisons de tuer qui sont évoquées pour égarer Charlotte et son inspecteur de mari. Mais ce qui m’a passionné dans ce roman, c’est justement la façon qu’ont les personnages de s’adapter à une théorie qui bouleverse toutes les connaissances qui sécurisaient le monde quotidien jusqu’alors. Les humains sont toujours aussi fragiles quand on bouscule des certitudes confortables.

Enfin, cet épisode de la série "Charlotte et Thomas Pitt" reste toujours aussi intéressant même si c’est le dix-huitième. La lutte des femmes pour s’émanciper progresse pas à pas. A petit pas certes ! A tout petit pas. A lire aussi pour poser un regard critique sur cette époque, « LA ROSE POURPRE ET LE LYS » de Michel FABER aux EDITIONS DE L’OLIVIER, c’est un gros bouquin qui se lit sans problème.

Et j’attends la suite...


  • Brunswick Gardens  3 novembre 2005, par bastet

    anne perry en est à présent à plus de 20 aventures policières de ses héros Charlotte et Thomas Pitt, mais la série a pris une direction plutôt vers l’espionnage depuis que le superintendant est chargé de la "Special Branch" qui s’occupe de pourchasser l’IRA.

    Mais en dehors de ce léger bémol (pour moi), les 22 tomes de la série sont passionnants, mon préféré restant cependant le tout premier "The Cater Street Hangman" .


    Répondre à ce message