Bouquiner de Annie François

Bouquiner

Le dimanche 24 juin 2007 par Sheherazade

La première fois que je suis entrée dans « Bouquiner », j’ai cru que l’auteur m’avait rencontrée.

Là, dans les pages de ce petit livre qu’elle qualifie « d’autobibliographie », s’étalait ma propre existence de lectrice insatiable ou paresseuse ! Encore mieux que le sympathique « Comme un roman » de Daniel Pennac - avec ses incontournables Dix Commandements du lecteur » , je me retrouvais au fil des pages.

Je recommande vivement à tout(e) lecteur/trice qui se respecte (et aux autres également d’ailleurs), la lecture de ce très court mais important ouvrage sur ce qu’une lectrice a le droit d’être. Non seulement il se lit très rapidement - je l’ai terminé en une soirée - car l’ironie du ton, la véracité des faits, l’autodérision de l’auteur, sont difficiles à lâcher.

Annie François vous fait aborder tous les sens d’une lectrice : la texture du papier, l’odeur de l’encre, le bruit des pages que l’on tourne...

Sans oublier la question existentielle : faut il déménager à cause des livres qui s’amoncellent ? Les livres ont ils une influence sur le couple, les amis ? Prête-t-on un livre, emprunte-t-on un livre ? On lit un livre et hop ! on se découvre des manies, voire des TOC !!!!!

C’est un petit ouvrage en ce sens qu’il n’est pas gros (même pas 200 pages), mais il vous trotte en tête pendant des années - je l’ai lu il y a sept ans et je le consulte régulièrement, lorsque j’ai l’impression d’être en panne de lecture.

Ce livre est VOTRE livre, compagnons de lecture. Achetez le, volez le, empruntez le, mais surtout lisez-le !


  • Bouquiner, d’Annie François  15 septembre 2007, par marido
    Je partage entièrement vos impressions . Ce petit régal est toujours resté sur ma "table de nuit". C’est en essayant de me renseigner sur son auteur que je suis "tombée" sur votre message...
    Répondre à ce message