Black Coffee de Agatha Christie

adapté par Charles Osborne

Black Coffee

Le vendredi 27 août 2004 par Sheherazade

Sir Claud Amory, richissime savant physicien travaille sur une formule destinée au ministère de la Défente, qu’il compte confier à Hercule Poirot en route vers le manoir. Tout juste avant l’arrivée de Poirot et Hastings, l’inventeur constate la disparition du dossier ; lorsque le détective (belge) arrive sur place, Sir Amory a été assassiné.

Parmi les personnes installées au manoir, on trouve la soeur du savant, vieille fille victorienne, à la fois gouvernante et dame de compagnie ; son fils endetté, amoureux de sa très jolie mais très nerveuse épouse, qui à l’évidence a quelque chose à cacher ; une nièce fofolle et délurée ; un secrétaire obséquieux ; le jeune médecin de campagne amoureux de la fofolle et finalement, un invité italien pas très net.

Lequel d’entre eux a volé la formule et assassiné Sir Amory ? Le crime est-il d’ordre personnel ou s’agit-il d’espionnage ? La présence de Poirot et Hastings au manoir a le don d’exaspérer l’inspecteur Japp envoyé par le Yard, pourtant c’est grâce au célèbre détective et son adjoint qu’il pourra arrêter le ou les assassin(s).

Charles Osborne a mis en forme de roman les trois pièces les plus célèbres d’Agatha Christie. Black Coffee est l’une des premières pièces écrites en 1930 par Lady Christie.

La novellisation de Black Coffee m’a paru nettement moins réussie que "Spider’s Web". On retrouve cependant dans ce court polar les ingrédients et les personnages caractéristiques de la Reine du Crime, sans oublier quelques remarques acerbes ou ironiques à l’encontre des étrangers, dont l’oeuvre de l’insulaire Christie est truffée.


  • Black Coffee  13 mars 2008, par nancii’b
    Hey salut a tous les lecteurs du livre black coffee moi jai adorer ce livre il était plein d’action de suspense ect ...
    Répondre à ce message