Au Nom de Tous les Miens de Martin Gray

Au Nom de Tous les Miens

Le lundi 12 novembre 2001 par Dadoo

Ce roman autobiographique couvre la vie Martin Gray depuis le ghetto de Varsovie jusqu’à la campagne du Sud de la France en passant par Auschwitz et New York. Pendant la guerre, Martin Gray est un jeune homme qui va se battre, pour faire vivre sa famille puis pour vaincre les allemands.

Tout au long de la guerre il fait preuve d’un grand courage et d’une grande humanité, allant jusqu’à refuser les rafles vengeresses dans Berlin en flammes.

Sa vie sera ensuite un combat pour se constuire une forteresse où se mettre à l’abri de l’inhumanité des bourreaux.

Si l’on peut regretter le style assez raplapla et quelques réflexions "limites" sur la fin on est obligé de reconnaître à ce récit une grande force. On comprend assez facilement qu’on en ait fait un film.

Un autre article de MaBibliothèque.Net a été écrit sur ce livre : Au Nom de Tous les Miens


  • Au Nom de Tous les Miens  13 mai 2008
    bonjours je voulais vous demandé quel est le passage qui vous a le plus marqué dans ce livre ? je voudrai me faire une petite idée ...pouriez vous me repondre vite svp !! merci d’avance !
    Répondre à ce message
  • Au Nom de Tous les Miens  5 mars 2008, par lydie
    moi je m’apelle lydie pour l’école je doit faire un résumé et je n’ai pas eu le temps de le lire a cause des problèmes de santé de mon père venais moi en d’aide s’il vous plais.
    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  19 novembre 2004, par lea
    j’ai achevé la lecture de cette autobiographie hier soir.Je n’ai pas pu le poser avant de l’avoir achever.Ce livre est tout simplement une oeuvre inégalable.Une telle rage de vivre malgré toutes ces étapes auxquelles n’importe quel être humain aurait pu succombé cette force inépuisable m’a laissé émue troublée et différente. l’horreur de ce génocide nous saute brutalement aux yeux et nous révolte. cette guerre elle s’est passé il y a seulement 60 ans comment une telle cruauté a pu s’installer ainsi en France en Pologne dans des pays avancés. bravo mr Gray pour toutes ces épreuves que vous avez traversé en ne vous retournant jamais sur vos pas. La mémoire des votres est grâce à vous dans nos esprits. merci pour votre courage vous êtes un exemple
    Répondre à ce message
  • lettre ouvert a Monsieur georges Bush  6 novembre 2004
    LETTRE OUVERTE DE MARTIN GRAY A GEORGE BUSH Martin Gray, en tant que citoyen américain et Varois de cœur, nous a adressé une lettre ouverte au président George W. Bush. L’auteur "d’Au nom de tous les Miens après deux ans et demi passés à Bruxelles, s’apprête à revenir vivre à Tanneron. "Dans le camp de Treblinka, au bord des fosses où j’enfouissais mes frères exterminés dans les chambres à gaz, j’ai rêvé de l’Amérique, dans le ghetto de Varsovie insurgé, alors que nous étions abandonnées, j’ai continué à rêver de l’Amérique n entrant dans Berlin avec l’Armée rouge, en découvrant jour après jour ce que qu’était le communisme, j’ai rêvé de l’Amerique. Et enfin j’ai foulé le sol de cette Amérique où vivaient des membres de ma famille. "Et en Amérique, le rêve est devenu réalité : j’ai été libre. J’ai crée mon entreprise, j’ai rencontré ma femme, mes enfants sont nés, j’ai fait fortune. J’ai été fier d’être devenu citoyen de cette Amérique qui, quand je survivais au cœur de la barbarie, maintenait en moi l’espoir. " Vous êtes devenu Président, Monsieur Bush. Et mon rêve de l’Amérique est devenu un cauchemar. Mes lecteurs m’interrogent. Est-ce l’Amérique qui torture ? Est-ce l’Amérique qui ment ? Est-ce l’Amérique qui croit qu’il suffit d’occuper un pays pour que la démocratie y naisse ? "Ce n’est pas l’Amérique de mon rêve, celle que j’ai connue, celle à laquelle je suis fier d’appartenir. Alors Monsieur le Président, je rassure les lecteurs. Vous n’êtes que le cauchemar de l’Amérique. Je vote contre vous ! Pour Kerry je veux encore rêver de l’Amérique."
    Répondre à ce message
    • > lettre ouvert a Monsieur georges Bush 15 novembre 2004, par Thérèse André
      Tous les enfants sont nos enfants...cauchemard sauce américaine : J’ai vu une enfant vietnamienne brûlée au napaln...des enfants privés d’antibiothiques et mourir d’une banale infection durant l’embargo américain sur l’Irak...J’ai vu un jeune sans famille et sans bras, brûlé sur une grande partie de son corps à cause d’un bombardement américain...J’ai vu des hommes et mêmes de jeunes adolescents enfermés, les yeux bandés, agenouillés dans des cages , traités sans respect, et jetés dans un monde sans droits fondamentaux, sans même un contact avec la Croix-rouge, sous les ouragans de Guantanamo, au nom de la chasse aux sorciers terroristes...J’ai vu une fillette morte,étendue dans la rue, victime des tirs américains dans son village, elle s’en allait à l’école...
      Répondre à ce message
    • > lettre ouvert a Monsieur georges Bush 21 novembre 2004, par Nicole

      Le massacre continue avec Falloujah, puis bientôt Mossoul !

      J’ai vu récemment un reportage dans une région de l’Irak montrant des enfants atteints de formes de cancer dû aux bombes à fragmentation utilisées par les Américains lors de la première guerre du Golfe et pendant cette deuxième guerre. Un seul hôpital (mal équipé) dans cette région pour tous ces enfants cancéreux qui arrivent de plus en plus nombreux et malheureusement pas de moyens efficaces pour les soigner ! On voyait les mères et les pères crier et supplier de sauver leurs enfants, d’autres hurler lorsqu’ils découvraient que leur enfant était mort. Les médecins sont désespérés de ne pouvoir rien faire. Et je ne parle pas de tous les Irakiens civils, hommes, femmes et enfants tués ou terriblement blessés pendant les combats, les maisons détruites et le spectacle de la désespérance de toutes ces familles irakiennes qui n’en peuvent plus des guerres !

      Oui, comment l’Amérique, modèle de démocratie est devenue un modèle de l’horreur ? Bien sûr, il y a eu l’énorme traumatisme des attentats du 11septembre. Mais cela justifiait-il d’aller attaquer un pays sur de simples « soupçons » de terrorisme ou de possession d’armes de destruction massive ? Maintenant, alors qu’il n’y avait pas de terroristes dans ce pays, c’est le rendez-vous des « djihadistes » venus de tous les pays et c’est le chaos ! C’est gagné Monsieur Bush ! Les armes de destruction massive, c’est vous qui les y avez apportées dans ce pays ! Jusqu’où Monsieur Bush ira-t-il ? Car malheureusement il a été réélu alors que tout le monde espérait Kerry. Nous le ressentons comme une catastrophe pour tous y compris pour le peuple américain.


      Répondre à ce message
  • Interview exclusive de Martin GRAY  31 octobre 2004

    ’’ A contre pieds avec une légende vivante : Martin Gray ’’ Interview exclusive Par Evelyne Benaïm et Olivier Abitbol pour Guysen Israël News 30 octobre 2004 / 20:15

    En entrant dans le bureau de Martin Gray pour réaliser cette Interview, un souvenir s’imposait à moi : il y a quelques années, un dimanche après midi, ma famille et moi-même étions invités chez lui... Mes parents et mes frères, très peu enclins d’habitude à ce genre de réunion, ne s’étaient pas fait prier cette fois. Un problème se posa lorsque après de multiples péripéties pour trouver la maison des Gray, nous arrivâmes devant son portail. Face à nous, deux énormes chiens, capables de faire démissionner les plus ardents des mercenaires, nous menaçaient en montrant leurs crocs. Je me souviens avoir prié pour qu’il n’y eût pas de brèches dans la porte, risquant de libérer un des chiens. Heureusement, la porte était solide...

    Nous vîmes alors arriver un homme d’une robustesse inouïe. Chaque pas de sa démarche avait une signifiance. Son bras menait avec assurance un bâton de berger : « Ils sont gentils, vous n’avez rien à craindre » nous avait-il rassurés. C’était vrai. A la vue de leur maître, les deux énormes bêtes s’étaient mues en petits chiots... Ce fut mon premier souvenir de Martin Gray.

    En ce jeudi matin d’octobre 2004, je le revois affable comme à son habitude ; « il y a des causes pour lesquelles nous trouvons toujours du temps » commence-t-il par nous dire en réponse à nos remerciements pour avoir accepter de nous donner cet interview, ‘’passons aux choses sérieuses’’ ajouta-t-il.

    INTERVIEW

    Guysen Israël News : 10 ans d’absence en tant qu’écrivain, vos lecteurs vous ont-ils attendus ?

    Martin Gray sortant un dossier rempli de lettres d’affection dont certaines seront lues par Evelyne Benaïm , avec parfois quelques sanglots dans la voix . Martin Gray : Plus de 800 000 personnes m’ont écrit depuis mon premier livre, vous savez à quoi correspond 800 000 lettres, une pièce de 50 m2 ne suffit pas ; dans chacune d’elle quelque chose de poignant, Ce qui me surprend le plus, ce sont les jeunes qui m’écrivent ; souvent des jeunes de 12, 13 ans, cela m’étonne toujours. Ma secrétaire me dit souvent qu’il faudrait 4 siècles pour y répondre à chacune individuellement... alors j’ai écrit ce livre (’’Au nom de tous les hommes’’) comme une réponse collective.

    GIN : Vous voulez dire que le public qui n’était pas né au moment de la sortie du livre « au nom de tous les miens » se sent concerné par ce que vous avez vécu ?

    M.Gray : Cela fait 10 ans que je n’ai pas écrit, j’ai voulu me consacrer à mes 5 enfants. J’ai écrit 12 livres et pourtant je ne me considère pas comme un écrivain, je suis la voix d’un témoin, j’ai le devoir de raconter. Je n’ai pas besoin d’une nouvelle tragédie pour écrire cette fois mais je ressens l’urgence de réagir à la situation actuelle. Les insultes « Mort aux juifs qui recommencent », le terrorisme, les kamikazes, les World Trade Center... ce nouveau monde qui m’interpelle... pourquoi cette guerre barbare ? Il faut être très vigilant, car il existe un danger énorme de la perte de mémoire : il faut bien connaître le passé pour lutter dans l’avenir. Certes, il ne s’agit pas du même devoir que lorsque ma famille est morte dans cet incendie, quand je me suis couché sur la terre. Mais après le 11 Septembre, je me suis demandé dans quel monde mes enfants allaient vivre. Je suis un lien avec mes lecteurs, je suis un acteur de la mémoire, c’est important la mémoire, il y a un danger de la perte de la mémoire. Pour comprendre le présent, nous devons nous tourner sur la passé, et j’espère mais je n’en suis pas sur, que l’on évitera les crises dans le futur.

    GIN : Votre livre « Au nom de tous les hommes », est il un cri pour sauver l’humanité ?

    M.Gray : Mon livre raconte l’histoire du meurtre fratricide de Caïn et Abel, en fait cette histoire c’est celle que l’on répète depuis l’origine. C est le combat entre le bien et le mal. J’en arrive à cette conclusion. Chacun a un combat décisif à mener au plus profond de lui, chacun a une responsabilité et participe à l’élaboration d’un monde meilleur. Je suis à l’aube de la dernière étape, alors je veux crier. Quand je suis revenu avec l’armée rouge dans les camps, cette fois en tant que vainqueur, que les Nazis avaient fait disparaître 110 membres de ma famille, 110, j’ai hésité un moment, fallait il que je fasse le bourreau, c’est-à-dire la part de Caïn en moi allait elle surpasser la part d’Abel ou l’inverse ? Une phrase de mon père a pris le dessus « la vie est sacrée, continue l’espoir » Abel a pris le dessus »

    GIN : Et pourtant, vous lancez un cri »

    M.Gray : Je dis ASSEZ, c est un cri de colère, un cri d’angoisse, stoppons l’hémorragie, tout peut recommencer, mais mon message est celui finalement de l’espoir comme je l’indique dans les derniers chapitres de mon livre.

    GIN : Que pensez vous du proverbe talmudique « le roseau plie mais ne rompt pas ? »

    M.Gray : L’homme a besoin d’appartenance, il ne pousse pas comme un arbre vigoureux, mon point d’attache c est mon peuple, je dirai plus simplement que mon peuple a prouvé par son histoire qu’il était indestructible .

    GIN : Quel est votre rapport à Israël ?

    M.Gray : Je dirai qu’aucun pays arabe, et surtout pas les mouvements islamiques, n’ont vraiment accepté du fond de leur âme la présence de l’Etat d’Israël. Cependant, il est important de trouver une solution. J’ai parlé des ravages que causerait le terrorisme, il y a 12 ans. Caïn veut tuer le juif mais aussi ceux des musulmans qui le condamnent et « s’occidentalisent ». Israël doit se défendre et a besoin de son armée. Je suis contre le mur et contre tous les murs de séparation en général, mais il faut quand même se défendre et penser à la sécurité des israéliens...

    GIN : Est ce que c’est facile d’avoir un père comme Martin Gray ?

    M.Gray : (serrant les poings comme si il revivait le moment ) ) Beaucoup d’enfants de déportés souffrent de leurs parents, je n’ai pas voulu traumatiser mes enfants par ma souffrance, j’ai d’ailleurs crée il y a quelques années une association, ‘’Amcha’’ en Israël pour aider les survivants et leurs enfants, eux-mêmes traumatisés par la vie de leurs parents...

    GIN : Primo Lévi n’a pas pu supporter de survivre à la seconde guerre, à l’opposé de vous qui nous donnez un message d’espoir, comment expliquez vous cela ?

    M.Gray : Je regrette beaucoup de ne pas avoir rencontré Primo Lévi, nous devions le faire en Italie, mais nos chemins finalement ne se sont pas croisés. Primo Lévi était un vrai intellectuel, moi j’avais d’autre modèles ; celui de mon père qui en 1936 était parti se battre contre le franquisme. A cette époque, mon père avait trois enfants dont j’étais l’aîné et une femme qu’il aimait ; ce n’était donc pas chose facile de partir et de nous laisser. Ceux qui partaient, étaient normalement des célibataires ou des revanchards. Mon père lui voulait se battre pour la liberté, voilà ça c’était mon père. Lui me disait toujours « go ahead », n’ai pas peur vas y si tu penses que c’est bon. Je suis un grand optimiste, un optimiste viscéral.

    GIN : Certains nazis pleuraient lorsqu’ils écoutaient de la musique classique, comment peut on expliquer leur déshumanité ?

    M.Gray : Je me suis souvent posé la même question, lorsque les nazis m’ont torturé avec de l’acide, quand ils torturaient les enfants. Je regardais droit dans les yeux mes bourreaux au moment de leurs actions. Je voulais percevoir quelque chose.

    GIN : Si l’on vous proposait de rencontrer une personnes difficile à joindre, laquelle choisiriez vous ?

    M.Gray : ... Je veux rencontrer mon père ! Mais continuez...

    GIN : L’écriture vous sert elle d’écrin positif à votre vie ?

    M.Gray : J’écris pour mieux comprendre les autres. Il y a ce que j’appelle l’effet Boomerang. Vous donnez en témoignage un livre ; vos lecteurs vous donnent en contrepartie des forces supplémentaires pour vous battre.

    GIN : Peut on parler de croyance en D. ? M.Gray : (avec un soupir) Au début, quand j’étais dans les camps, j’écrivais des poèmes. Des poèmes où je faisais de la comptabilité avec D. je lui disais « Nous sommes là toi et moi : faisons les comptes. Tu m’as demandé de prier, je l’ai fait. Tu m’as demandé de manger cacher, je l’ai fait. Tu m’as demandé de jeûner, je l’ai fait. Mais qu’est ce que tu me donnes en retour, le ghetto, Treblinka. Même aujourd’hui, je ne puis trouver de réponse, je ne sais pas si D. existe, ce que je ressens, c’est qu’Israël a un sens, prier a un sens.

    GIN : Finalement, M. Gray le mieux est encore de citer deux passages de votre livre

    « Je prie Pour que le ciel soit rempli Du nom de ceux qui s’en sont allés Chevaucher au loin Se perdre comme naufragés en mer Je prie Pour qu’ils demeurent Pour moi qui les aimais Plus vivants que jamais Et qu’avec eux, sans fin jusqu’à mon dernier jour Je prie Et qu’après dans la grande mer inconnue Nous fassions route commune »

    Extrait de la conclusion du livre :

    « Oui, je crois à la joie. Je vois mes enfants, la joie éclate dans chacun de leurs gestes. Je vois un homme qui passe en sifflant, en regardant le ciel. C est le plus beau, le plus unique des miracles »

    ( ’’ Au nom de tous les hommes ’’ édition du Rocher)

    Tous nos remerciements à Jonathan Gray (le fils de Martin) grâce à qui nous avons pu d’obtenir très rapidement cette interview.+-****


    Répondre à ce message
  • Petitprez Alexis  24 octobre 2004, par alexis
    Je suis le fils de roland petitprez, celui qui a co-ecrit le livre "au nom de tous les miens", mais pourtant son nom ne s’affiche en aucun de ces livres... envoyez moi un mail si vouz savez quoi que ce soit a propos de se sujet ! merci d’avance !!!!
    Répondre à ce message
    • > Petitprez Alexis 31 octobre 2004
      Monsieur, Monsieur Gray averti par mes soins de votre pretention,via son email , m`a fait part, qu`il a effectivement connu votre pere. Le livre au nom de tous les miens est parus en 1971, et Monsieur Gray a connus votre pere en 1973. Arretez de pretendre que votre pere a co-ecrit ce livre , sinon vous risquez des problemes. Monsieur Max Gallo qui a aide Monsieur GRAY a mettre en forme ce livre , est prevenu via son fils, ainsi que sur son forum . Attention, c`est de la diffamation : Est considérée comme diffamation "toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé" (article 29 de la loi du 29 juillet 1881). Pour qu’il y ait diffamation il n’est pas nécessaire que la personne, l’institution ou le groupe social soient expressément nommés, il suffit qu’ils puissent être clairement identifiables. Les enfants Gray et Mesieurs gallo ne vous laiseront pas faire. Si votre pere s`est dispute avec Monsieur Gray, c`est une autre affaire, ne melangez pas tous .
      Répondre à ce message
      • > Petitprez Alexis 1er novembre 2004

        Monsieur,

        L’information que j’ai laisse mettre sur votre forum n’a aucune intention a proclamer un "faux titre" de toutes sortes. Il se fais que je n’ai pas eux des nouvelles de mon pere depuis plusieurs annees deja, et le fait que mon pere m’a legerement indique, au par avant, qu’il avait une quelquonque implication avec se livre m’a du faire sous entendre qu’il etait le co-auteur.

        Je suis desole que les peu de mots mis sur votre forum a creer une tel menace que vous avez du prevenir Monsieur Gallo ainsi que Monsieur Gray, et je vous assure que tous se que je demandais soit une clarification de mes vagues souvenirs. Mes souvenirs etant a present illumine par la verite des fais, aucune ""allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération" de Monsieur Gallo ne se feront entendre par moi meme.

        Merci de votre co-operation,

        Et encore desoler si j’ai cause des problemes non-intentionelle.

        Alexis Petitprez


        Répondre à ce message
  • le film "AU NOM DE TOUS LES MIENS " EN DVD   4 octobre 2004, par Esther et Ephraim Sender
    avec l`aimable autorisation de Monsieur MARTIN GRAY , nous vous proposons le film "AU NOM DE TOUS LES MIENS " EN DVD au prix de 40 Euros frais de port compris . Veuillez nous contacter a l`adresse e mail suivante : didierSender@yahoo.fr
    Répondre à ce message
    • > le film "AU NOM DE TOUS LES MIENS " EN DVD  12 octobre 2004, par mjbrad
      bonjour,c super depuis le temp que je voulais avoir ce film en dvd,mais j’aimerais savoir si il dure au moins 180mn , ou existe t’il plusieur parti du film en dvd,toute l’histoire bien detaillé, merci de votre reponse.
      Répondre à ce message
    • > le film "AU NOM DE TOUS LES MIENS " EN DVD  18 octobre 2004, par nicole
      Monsieur Sender, J’ai relevé votre adresse mail et souhaiterais me procurer ce DVD "Au nom de tous les miens" que vous proposez sur Internet au prix de 40 Euros. Mais ne pourais-je pas me le procurer ailleurs, car je n’aime pas payer d’avance sans savoir à qui j’ai affaire et surtout donner mon numéro de carte bancaire (sauf s’il s’agissait d’un site connu comme la FNAC). Mais peut-être pourriez-vous me l’expédier en "port dû" (c’est à dire paiement à réception du colis). Mais je suis prête aussi à vous faire parvenir un chèque si vous me communiquez votre adresse. Merci de bien vouloir me répondre à ce sujet. Je précise que j’habite l’île de la Réunion (département d’Outre-Mer). N. Benezet
      i
      Répondre à ce message
    • > le film "AU NOM DE TOUS LES MIENS " EN DVD  22 février 2005, par fparadis

      Bonjour,

      J’habite au Canada, Québec. Il y a longtemps que je recherche ce film que j’ai visionner dans les annéés 80. est-ce que le titre est disponible pour envoi au Canada. Qui est le distributeur de ce film ? J’imagine que le format est secam, il y a-t-il le format NTSC disponible !

      Merci mille fois pour votre reponse Frédéric Paradis frederic.paradis@ccapcable.com


      Répondre à ce message
  • le film "AU NOM DE TOUS LES MIENS " EN DVD   4 octobre 2004, par Esther et Ephraim Sender
    avec l`aimable autorisation de Monsieur MARTIN GRAY , nous vous proposons le film "AU NOM DE TOUS LES MIENS " EN DVD au prix de 40 Euros frais de port compris . Veuillez nous contacter a l`adresse e mail suivante : didierSender@yahoo.fr
    Répondre à ce message
    • > le film "AU NOM DE TOUS LES MIENS " EN DVD  4 novembre 2004, par sdawn
      j’ai essayé de vous joindre par mail pour acheté un dvd mais je n’ai pas eu de réponse.
      Répondre à ce message
  • Voici quelques dates importantes où vous pourrez rencontrer Monsieur MARTIN GRAY  4 octobre 2004, par Esther et Ephraim Sender
    Voici quelques dates importantes où vous pourrez rencontrer Monsieur Gray 9 - 10 Octobre 2004 Salon du livre à la foire du Mans 04.76.42.49.81 10 Octobre 2004 Monsieur Martin Gray participera à l’émission de Michel Drucker " Vivement Dimanche " (studio Gabriel -Paris ) 14 au 21 novembre 2004 Emission télévisée sur KTO 18 au 21 Novembre 2004 Salon de Montréal (Canada 20 Octobre 2004 Conférence - débat à la librairie Kleber à Strasbourg 02.43.28.27.42 5 - 7 Novembre 2004 Salon du Livre de Brive 03.88.15.78.90 27 - 28 Novembre 2004 Salon du Livre de Colemars 7 Décembre 2004 Conférence - débat à la médiathèque Le Parnasse de Saint-Louis 03.88.69.52.49 11 Décembre 2004 Martin Gray dédicacera son livre à la librairie Vauban de Maubeuge 03.27.64.64.19.
    Répondre à ce message
    • > Voici quelques dates importantes où vous pourrez rencontrer Monsieur MARTIN GRAY 16 octobre 2004, par
      Merci à vous pour toutes ces dates... Cela fait des temps immémoriaux que je recherchais des lieux et dates d’éventuelles rencontres avec Martin.. et, SANS aucun succès.. Savez-vous s’il y en aura dans ma région, à savoir, Paris ? Je pensais éventuellement contacter sa maison d’édition actuelle ou, Martin Gray, lui-mème, mais ma timidité maladive m’en empèche et, le courage me manque.. ! Merci par avance, bien à vous, A.
      Répondre à ce message
      • > Voici quelques dates importantes où vous pourrez rencontrer Monsieur MARTIN GRAY 22 novembre 2004, par constance_17
        Je serais moi aussi interressée de connaitre ces dates sur Paris.... mais meme problème que vous je ne sais pas trop comment m’y prendre !! Si vous aves eut des réponses contactez moi ! merci !!
        Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  29 septembre 2004, par Esther et Ephraim Sender
    FAMILLE MARTIN GRAY 7 morts : Dina Grey Dina Grey et ses enfants sont dans une villa isolée dans la forêt ; Etant étrangers, ils ont peu de contacts avec la population locale et ne connaissent pas les mesures à prendre en cas d’incendie quand on ocupe une maison en maçonnerie (arroser les alentours et rester à l’intérieur portes et volets fermés). Le feu se propage à grande vitesse. Mme Gray constate l’incendie, a le temps de faire ses bagages apparemment sans précipitation et quitte les lieux en voiture avec ses 4 enfants. Elle ne trouvera aucune issue pour éviter le feu et périra, avec ses enfants et deux de ses chiens.
    Répondre à ce message
  • aidez-moi  21 septembre 2004, par delphine
    Bonjour ! je vis en Suisse, et cela fait quelques années deja que j’ai lu et relu "au nom de tous les miens", j’ai également vu le film. j’ai été profondément marquée... j’ai éssayé à maintes reprises mais sans aucun succés de trouver l’adresse de M. Gray. j’aimerai lui dire tant de chose... savez-vous où je pourrais lui adresser mon courrier ? (même e-mail ?) de tout coeur je vous remercie si vous pouvez m’aider. delfgor@hotmail.com
    Répondre à ce message
    • > aidez-moi 22 septembre 2004, par jayjay
      salu delphine je m’appel jérémy je te tépond sans savoir ce que tu recherches mais je pense que tu ne pourras pas lui envoyer de message puisq aujourdhui il vit en Belgique sous anonymat mais tu peu te renseigner sur l’assoc qui l’a créer peut ^tre on te renseignera.Personnellement, je l’ai vu chez lui dans sa villa dans le sud de la France mais cela a été dur de lui parler.Maintenant, je pense que cela sera encore moins facile.
      Répondre à ce message
      • > merci Jérémy 25 septembre 2004, par delphine
        salut Jérémy ! merci pour ta réponse, ca m’a fait plaisir. je ne savais même pas qu il vivait en Belgique maintenant. tu l’as rencontré ? pourrais-tu me parler de cette rencontre ? je t’en demande peut etre bcp, mais s’il te plait, j’aimerai en savoir plus... merci ! a bientot !
        Répondre à ce message
        • > merci Jérémy 19 novembre 2004, par Josée
          Dimanche le 14 novembre 2004, j’ai eu le plaisir de rencontrer Mr Gray a Montréal au Ritz-Carlton pour un déjeuner conférence. J’ai été très impressionner par la grandeur de cet homme et je te souhaite la même chance que moi. J’ai lu son livre lorsque j’avais 14-15 ans et je ne connaissais rien sur l’histoire des juifs. J’ai eu beaucoup de mal a terminer ma lecture mais je me disais toujours, Si lui il l’a écrit, la moindre des choses que je puisse faire , c’est de poursuivre ma lecture... Et j’ai eu un choc quand j’ai lu qu’il avait pardu sa famille Le mois et l’année exact de ma naissance, Octobre 70. Depuis, a chaqu’une de mes fêtes, j’ai eu une pensée pour lui...
          Répondre à ce message
    • > aidez-moi 22 septembre 2004, par Célisoenen

      BONJOUR !! JE M’APELLE CÉLINE DESOLER JE NE PEU PAS D’AIDER POUR LE MOMENT MAIS J’AIMERAIS QUE TU ME PARLE DE CE LIVRE QUI T’A TANT PLUS(EST-CE-QUE C’EST UNE AUTOBIOGRAPHIE CAR J’AI UN DEVOIR À RENDRE SUR UN LIVRE AUBIOGRAPHIQUE). MERCI AU REVOIR.

      POUR ME RÉPONDRE : CELINESOENEN@aol.com


      Répondre à ce message
    • > aidez-moi 24 septembre 2004

      Bonjour, Delphine !

      Martin Gray signera son nouveau livre "au nom de tous les hommes" à Grenoble le samedi 2 octobre 2004 à 15 heures 30. Ce sera au troisième étage de la librairie Arthaud-privat (je n’ai pas l’adresse mais tu devrais pouvoir la trouver facilement). Grenoble n’est pas très loin de la Suisse ...


      Répondre à ce message
      • cool pour l info ! 25 septembre 2004, par delphine
        merci bcp pour l information, malheureusement je ne pourrais pas m’y rendre... merci quand même !!!
        Répondre à ce message
    • > aidez-moi 27 septembre 2004, par Esther et Ephraim Sender
      vous pouvez adresser tous courrier pour Martin Gray aux editions du Rocher paris
      Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  18 septembre 2004, par didiersender

    Martin Gray met en garde l’homme contre sa part de « bête sauvage » dans un livre publié aujourd’hui « Chacun de nous peut devenir un bourreau » Jeudi 09 septembre 2004

    Qu’est-ce qui vous a poussé à vous remettre à écrire après dix années de silence ?

    C’est avant tout la résurgence d’actes antisémites en France. J’ai entendu des cris qui hurlaient à nouveau « Mort aux juifs ! » Ma fille m’a raconté qu’elle a vu, sur un quai de gare, un jeune juif insulté, frappé, blessé. Je crois que ce qu’on attend de moi, c’est d’être la voix d’un témoin qui doit dire ce qu’il a vu, vécu, ressenti. C’est comme un devoir. Comme si tous ceux qui vous ont aimé et qui sont disparus exigeaient de vous que vous preniez la parole. Quand vous écrivez, c’est comme une manière de les faire revivre. C’est ce qui s’était passé pour Au nom de tous les miens. Ce nouveau livre obéit à la même démarche.

    C’est un coup de gueule

    ou un message d’espoir ?

    C’est en même temps un cri de colère, un cri d’angoisse et un cri d’espoir. Ce que je veux, c’est alerter, être ce que j’appelle un « démineur ». Quelqu’un qui dit : « J’ai connu la barbarie, elle m’a blessé, elle a tué les miens, attention, tout peut recommencer, tout recommence déjà... ». Mais je ne suis pas seulement un homme qui crie et qui annonce l’apocalypse, ma vie est aussi faite d’espérance.

    Vous continuez pourtant à écrire sur la

    guerre, qui a changé de forme, en laissant désormais la plus grande part au terrorisme.

    Je pense malheureusement que le monde va continuer à vivre une guerre continuelle. Dans le livre, j’évoque souvent l’histoire de Caïn et Abel. Parce que ce premier crime, ce meurtre du frère, c’est bien ce que les hommes répètent depuis les origines. Chacun est divisé entre Caïn et Abel, écartelé entre le bien et le mal, rêvant de fraternité et en même temps tenté par le crime. Il faudra trouver un moyen de mettre une muselière à Caïn pour l’empêcher de mordre.

    Vous écrivez notamment avoir été

    profondément touché par l’humiliation

    infligée aux prisonniers irakiens

    par les soldats américains

    dans la prison d’Abou Ghraib...

    Je suis touché par toutes les humiliations. Pour moi, les bourreaux sont partout, dans tous les pays, de toute nationalité. Je critique aussi bien Israël, en disant depuis très longtemps qu’il faudra nécessairement dialoguer avec les Palestiniens. La solution ne passera pas par la construction d’un mur séparant Israéliens et Palestiniens. J’ai connu les murs du ghetto de Varsovie : ils sont tombés, comme est tombé le mur de Berlin, et comme tombera aussi ce mur en construction.

    L’homme ne portera donc pas toujours « la fureur assassine de l’animal », comme vous

    l’écrivez. Vous pensez qu’il peut changer ?

    En entrant en Allemagne en tant qu’officier de l’armée soviétique en 1945, j’avais tous les pouvoirs, je pouvais faire tout ce que je voulais, et j’étais arrivé avec un tel esprit de vengeance que j’aurais pu faire éliminer tous ceux qui se présentaient sur mon chemin. Ils avaient tué 110 membres de ma famille dans les camps de la mort ! Je ne l’ai pas fait, alors que c’était pourtant facile de devenir un bourreau. Chacun de nous peut le devenir. Chacun peut devenir une bête sauvage... Il appartient à chacun d’abattre le Caïn qui est en nous.

    L’Europe est parvenue à sortir des conflits qui l’animaient. Est-ce que cette Union est un vrai espoir à vos yeux ?

    Absolument. Et pas seulement l’Europe des vingt-cinq d’ailleurs, mais celle qui verra le jour lorsque toute l’Europe sera unie. Avoir intégré rapidement autant de pays d’Europe de l’Est est une très bonne chose, malgré les difficultés économiques. Il y a tellement de liens qui nous unissent pour bâtir, ensemble, une Europe forte.

    Propos recueillis par Luc Brunet

    Trente-trois ans après sa célèbre autobiographie, Au nom de tous les miens, portée à l’écran en 1983, Martin Gray signe aujourd’hui Au nom de tous les hommes (Editions du Rocher), un vibrant plaidoyer pour la paix et la fraternité. Combattant du ghetto de Varsovie, évadé du camp d’extermination de Treblinka, ancien officier de l’armée soviétique, Martin Gray fait fortune aux Etats-Unis avant de s’installer en France. En 1970, sa femme et ses quatre enfants périssent dans un incendie de forêt. C’est ce drame qui le poussera à écrire Au nom de tous les miens. A 82 ans, Martin Gray est aujourd’hui père de cinq autres enfants. Il n’avait pas écrit depuis 1994.


    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens-   17 septembre 2004, par jessy
    Bonjour, Je viens du Québec et dans mon cours de français il est oubligatoire de lire le livre de Martin Gray. Au début j’était totalment contre : Les livres remplis de violence sa ne m’inspire pas ! Mais peu à peu sans même m’en rendre compte j’ai été completement ensorcelé par ce livre. Le courage de Mr. Gray m’a inspirée d’une telle façon, non seulement durant cette guère si cruelle et froide mais d’être capable de raconter cette histoire au monde entier. J’aimerais le remercier car je me suis serieusement remise en question. Mes problemes sont soudainement devenue si petits. Ce livre ma ouvert les yeux aux guerres qui se passe encore dans d’autres pays. Merci Martin Gray !
    Répondre à ce message
  • Martin Gray Au nom de tous les hommes : Abel et Caïn - éditions du Rocher  9 septembre 2004, par didier sender
    MARTIN GRAY A ECRIT UN NOUVEAU LIVRE Martin Gray Au nom de tous les hommes : Abel et Caïn - éditions du RocherRéagissant à l’actualité, Martin Gray lance un cri de colère contre l’antisémitisme et toutes les violences qui ensanglantent le monde, du Proche Orient à New-York, de Bagdad à Madrid. Il médite par ailleurs sur la lutte entre le bien et le mal qui existe en chaque homme en se référant aux figures bibliques de Caïn et Abel. « J’avais depuis dix ans choisi le silence. Mais comment ne pas crier quand mes enfants, mes proches, mes lecteurs m’interrogent. Ils savent que je suis un témoin de la barbarie. Est-ce que cela recommence ? me demandent-ils. Ils parlent des cimetières profanés. Des mots de haine. De la guerre. De l’inquiétude. Est-ce que l’injustice, le racisme, la violence vont toujours obscurcir l’avenir des hommes ? Je dois répondre à ces angoisses. Je dois montrer d’autres chemins pour l’homme. Je dois dire que l’espoir demeure. Je veux qu’on entende ma colère, et aussi mon espérance. » À quatre-vingt-deux ans, Martin Gray est la mémoire vivante de la tragédie du XXe siècle, et l’incarnation de l’espoir dans la vie. Évadé du camp d’extermination de Treblinka, combattant du ghetto de Varsovie, il entre en vainqueur à Berlin avec l’armée russe. Aux ÉtatsUnis, il fait fortune. En France, où il vit, la tragédie le frappe de nouveau. Sa femme et ses quatre enfants succombent dans un incendie de forêt près de Cannes. De ce malheur, il fait une force. Ses livres, Au nom de tous les miens et dix autres ouvrages, apportent sagesse, raison de vivre et d’espérer à des millions de lecteurs dans le monde. Au nom de tous les hommes est un cri de colère, un acte de fraternité et un message d’espoi martin gray
    Répondre à ce message
    • > Martin Gray Au nom de tous les hommes : Abel et Caïn - éditions du Rocher 16 septembre 2004, par joe et france MAS d’ANTIBES

      Nous sommes amis avec MARTIN GRAY depuis plusieurs années et l’avons visité chez lui à maintes reprises à TANNERON. Depuis son déménagement à BRUXELLES mon courrier m’est revenu pourriez vous nous donner sa nouvelle adresse et comment le joindre svp

      JOE ET FRANCE MAS 531 CHEMIN DES GROULES 06600 ANTIBES Tel 06 80 96 57 51 ou 04 93 74 82 42 email francemas@aol.com

      UN GRAND MERCI POUR VOTRE REPONSE SUR NOTRE EMAIL

      JOE ET FRANCE MAS


      Répondre à ce message
    • > Martin Gray Au nom de tous les hommes : Abel et Caïn - éditions du Rocher 1er octobre 2004, par Hanna Ettedgui

      Je suis juive, j’ai 32 ans et j’élève seule mes 4 filles.

      J’ai découvert les livres de Martin Gray dans une vente de garage par pure coincidence.

      Depuis, je veux continuer de me battre pour mes enfants avec encore plus de courage et de volonté que jamais.

      Aussi, Monsieur Gray et à tous les lecteurs et lectrices sachez que le message de la vie doit être transmi de génération en génération. Je le transmettrai à mes enfants , mes enfants aussi à leurs enfants...il ne s’étteindra jamais et fera parti de notre vie à jamais comme l’histoire du peuple juif.

      En ce qui concerne Au nom de tous les hommes, il me fait plaisir de constater que vous ne baissez pas les bras, que vous ne nous avez jamais oublié. Merci pour moi, pour mes enfants et tous les êtres sur terre qui aime la vie. Hanna du Canada


      Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  5 septembre 2004, par Knaff
    Bonjours je vous ecrit pour vous demandez si vous savez ou je peux trouver le film au Nom de tout les miens je le cherche mais sans sucsé
    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  26 août 2004

    Abbé Pierre, Christian_Bernard, Sa Sainteté le Dalaï Lama, Mère Theresa, Luong Minh Dang, Annick de Souzenelle, Martin Gray, Étienne Guillé, Barbara Hendricks, Albert Jacquard, Alexis Zwerner, Shimon Peres, Soeur Emmanuelle, Anges Xedah, Edmond Kaiser, Jacques Piccard, Yvonne-Hélène Lebigot, Jean-Claude Genel, Parsavathi Rajagopalachari, Victor Ruzo, Robert Saint John, Lise Thouin, Marc Bériault, Sarah Diane Pomerlau

    De la Vie et de la Mort - Christian Bernard p. 19 CHRISTIAN BERNARD (voir Notes en fin de volume) LA CRAINTE DE LA MORT Depuis que l’homme a acquis la conscience de soi et l’aptitude à réfléchir sur sa propre condition, il n’a cessé de méditer sur le sens qu’il doit donner à la naissance, à la vie et à la mort. Il est évident que le passage des siècles lui a permis d’obtenir un certain nombre de réponses aux questions qu’il se pose sur le pourquoi et le comment de son existence. Ainsi, la science est désormais .......................................... Note 2 : Christian Bernard p. 158 Impérator de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix (A.M.O.R.C.) Dans tous les pays où il est libre d’exercer ses activités l’A.M.O.R.C. est reconnu comme un Ordre philosophique, initiatique et traditionnel qui, depuis des siècles, perpétue sous forme écrite et orale la Connaissance que lui ont transmis les sages de l’ancienne Égypte, les philosophes de la Grèce antique, les alchimistes, les templiers, les penseurs éclairés de la Renaissance et les spiritualistes les plus éminents de l’époque moderne. Parfois désigné sous le vocable « Ordre de la Rose-Croix A.M.O.R.C. », il n’est pas une religion et ne constitue pas un mouvement socio-politique. Il n’est pas une secte non plus. Conformément à sa devise, « La plus large tolérance dans la plus stricte indépendance », l’A.M.O.R.C. n’impose aucun dogme, mais propose ses enseignements à tous ceux et à toutes celles qui s’intéressent à ce que le mysticisme, la philosophie, la religion, la science et l’art ont de meilleur à offrir à l’humanité pour sa régénération physique, mentale et spirituelle. Parmi toutes les organisations philosophiques et mystiques, il est le seul à avoir le droit de pouvoir utiliser la Rose-Croix comme symbole. Dans ce symbole, qui n’a aucune connotation religieuse, la croix représente le corps de l’homme et la rose son âme qui évolue au contact du monde terrestre. Tiré de « Qu’il en soit ainsi ! », paru dans la Collection Rose-Croix.


    Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 27 octobre 2004, par
      je cherche à entrer en contact avec étienne GUILLE ,ancien professeur de biologie à Orsay, signataire de ce message.C’est très important. Merci à ceux qui permettront ce contact ; laurentmagini@hotmail.com
      Répondre à ce message
      • > Au Nom de Tous les Miens 1er février 2006, par Priscus
        Vous cherchez à entrer en contact avec Etienne Guillé. J’ai eu il y a quelques temps l’occasion de travailler avec une organisation qui lui est proche. Essayez de vous rapprocher de cette adresse : "La Grande Mutation" JN Kerviel, 3, rue de Plaisance, 75014 Paris. Je ne puis vous assurer que cette adresse fonctionne encore. Dans l’affirmative, en exposant vos motivations, certaines portes s’ouvriront peut-être. Priscus
        Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  26 août 2004

    Un nouvel écrin pour l’art contemporain : Depuis son inauguration en 1989, le Toit de la Grande Arche est devenu le lieu favori des artistes et créateurs d’aujourd’hui. Sous l’impulsion de son Président Martin Gray, il participe à l’éclosion de jeunes talents. http://www.grandearche.com/File/Expostions.htm

    Croyez-moi, en chacun de nous il y a plus que ce que nous croyons. Martin Gray

    "Il suffit d’un regard d’un homme pour briser la solitude. Et ce regard viendra. Mais il faut d’abord croire qu’il existe" Martin Gray


    Répondre à ce message
  • Aimer, c’est vouloir le bonheur de l’autre poeme de MARTIN GRAY  25 août 2004, par Esther et Ephraim Sender

    Aimer, c’est vouloir le bonheur de l’autre.

    L’amour n’est jamais contrainte. Il est joie, liberté, force. Et c’est l’amour qui tue l’angoisse. Là où l’amour manque naissent la peur et l’ennui. L’amour est emportement. L’amour est enthousiasme. L’amour est risque. N’aiment et ne sont pas aimés ceux qui veulent épargner, économiser leurs sentiments. L’amour est générosité, l’amour est prodigalité, l’amour est échange. Qui donne beaucoup, reçoit beaucoup en fin de compte. Car nous possédons ce que nous donnons. Aimer ce n’est pas mutiler l’autre, le dominer, mais l’accompagner dans sa course, l’aider. Savoir accepter l’autre tel qu’il est. Etre joyeux du bonheur qu’il trouve. L’aimer dans sa totalité : pour ce qu’il est, laideur et beauté, défauts et qualités. Voilà les conditions de l’amour, de l’entente. Car l’amour est vertu d’indulgence, de pardon et de respect de l’autre. Martin Gray


    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  18 août 2004
    Personellement, je n’ai pas lu le livre mais j’ai regardé le film ... Si ça interresse quelqu’un, il repassera sur ciné-cinéma émotion ... C’est un film de 1983 de Robert Enrico ... Il repassera vendredi 20 août à 00h55 ( je crois) ... Voila, le film est magnifiquement réalisé je trouve ... Très émouvant ...
    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  5 août 2004, par Marina
    Bonjour à tous, Je découvre l’outil internet et à quel point il peut être riche d’échanges entre les personnes. A la lecture des articles concernant Martin Gray,je me rend compte que nombreux sont ceux qui portent en eux ses écrits. Chacun de ses livres raisonnent si fort en chacun de nous. On y trouve une force de vivre, le courage d’aller au delà de nos soucis,de faire de nos échecs des tremplins. Lire les ouvrages de Martin Gray c’est comme se ressourcer. Il est même difficile de mettre des mots sur ce que l’on ressent à la lecture des ouvrages, ils sont si chargés de sens.
    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  14 juillet 2004, par Kato
    À Martin, pour son courage, sa détermination, son aventure m’a bouleversé. J’ai entendu plusieurs histoire d’horreur mais c’est en lisant ce livre que je m’appercois le côté noir de l’homme, la méchanceté gratuite de ces êtres. Je suis sans doute une idéaliste qui a foi en l’humanité et j’ai tendances à croire qu’il y a pas de gens méchant mais des gens malheureux. Aujourd’hui, je crois qu’il y a des gens très peu évolué. J’ai tendance à me plaindre pour des pécadilles. Mais qu’est-je donc à me plaindre ? Martin, vous avez réussi :-) vous les avez vaincu. J’aimerais pouvoir communiqué avec vous via e-mail. Je vous ai rencontré dans une conférence, il y a de cela douze ans environ à Montréal. Je n’oublierai jamais votre témoignage, pardonner c’est vivre ! Merci
    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  9 juillet 2004, par Maxime
    Jai lu au nom de tous les miens et je compte tres rapidement acheter les autres livres de Martin GRAY qui doivent etre aussi bouleversant , interressant , passionnant , terrorifiant , touchant , transpercant.... Mais je souhaiterais du fond du coeur pouvoir correspondre avec cet homme remarquable a qui jadresse mon plus grand respect ! Connaissez ladresse internet ou postale de Martin GRAY ?! en vous remerciant d’avance ! Maxime
    Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 18 juillet 2004, par Alexandra Esther Sender
      Cher ami, Bien que notre amitie ai dure et durera en ce qui me concerne, jusqu a mom depart pour un monde meilleur,j’ai perdu le contact avec lui depuis son depart en Belgiqique.Mais vous pouvez lui ecrire au editions du Rocher en belgique ou a Paris chez Robert LAFONT MARTIN A BESOIN DE SOUTIEN DE SES AMIS
      Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  30 juin 2004

    Ce livre, dur et émouvant, décrivant avec tant de détailles la barbarie extrême des nazies, a développé chez moi deux passions ; la lecture et l’Histoire.

    Cet oeuvre devrait être lue par tous les lycéen car elle développerait chez eux le respect et la non violence.

    Je serais heureux de pouvoir me procurer le ou les DVD de "Au nom de tous les miens" ainsi que l’adresse E-mail de Martin Gray.

    Merci d’avance.

    r.delaidde@tiscali.fr


    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  1er mai 2004
    Je m’appele kryss, j’ai 17 ans. Il y à 3 ans de cela j’ai perdu 5 personnes que que j’aimeais plusque tout au monde. Je me suis retrouvée toute seule je n’avais plus gout à la vie mais grâce ce livre j’ai pu remonter la pente, ce livre m’a redonné de l’espoir ce livre est une vraie leçon de vie, d’espoir et de courage je le conseille à tous le monde. C’est le seul livre que j’ai lu de martin gray et je voudrais qu’on me conseille quelque uns de ces autre oeuvres s’il vous plait.
    Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 11 mai 2004, par Ephraim et Esther
      Chere Kriss Je suis boulversee par votre histoire,tous ce que je peut vous dire c`est que Monsieur Martin GRAY m`a sauvee lui aussi. J`ai lu "le livre de la vie" , "les forces de la vie" , "la vie renaitra de la nuit" , "le nouveau livre", "les pensees de notre vie" , " j`ecrit aux hommes de demain" , "entre la haine et l`amour "," vivre debout","la priere de l`enfant" , et il en ecrira d`autre, Tous ces livres sont publies chez ROBERT LAFONT sauf les pensees de notre vie qui sont editees chez SEGHERS , vous les trouverez aussi sur AMAZONE.FR a plus tard
      Répondre à ce message
  • Les livres de Martin Gray  9 mars 2004
    je suis étudiante en deuxième année d’histoire et j’aimerai simplement comme toute personne qui a lu et relu Martin Gray savoir si ils faits toujoursquelques conférencesdans la France ou autre car j’aimerai beaucoup le voir pour juste le regarderou l’admirer de loin ,l’Homme ,cetHomme qui refait ellemnt de coeur avec ses simples livres écrits avec un coeur ouvert sur le monde... Voilàrépondez moi s’il vous plait ;c’est extrèmement important pour moi... Merci Karine xxx
    Répondre à ce message
    • > Les livres de Martin Gray 13 avril 2004, par Esther et Ephraim Sender
      il fait des conferences en belgique a plus tard et il est vivant
      Répondre à ce message
      • > Les livres de Martin Gray 10 juin 2004, par Jolana
        Mon fils de 15 ans a fait récemment une dépression. Une amie psychoterapeute m’a parlé de la fondation de Martin Gray "L’Arche du futur". Je n’arrive pas du tout à trouver les coordonnées de cette fondation. Existe-elle encore ? Comment contacter Martin Gray ? J’aimerais beaucoup que mon fils puisse le voir, pour qu’il lui communique même une toute petite partie de sa force de vie....Que faire pour un jeune qui n’a plus envie de vivre ???
        Répondre à ce message
        • > Les livres de Martin Gray 24 juin 2004, par Esther et Ephraim Sender
          Martin Gray vit en Belgique dans la banlieue de bruxelle car a la suite de " l`evaporation " de sa fondation l`arche du Futur ,il s`est vu contraint de vendre sa propriete des barons , dont tous le monde connait l`histoire . Il communique desormais p0ar l`intermediaire de ces editeurs dont je vous donnerais plus tard l`adresse,mais je desespere pas de recommuniquer avec lui personnelement comme ej l`ai fait pendant 17ans. dite a votre fils de lir ou lisez lui ses livres, car on n`a pas la force de lire lorsquie l`on est deprime Esther Sender
          Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  4 mars 2004, par phelouka
    J’ai adoré ce roman j’aimerais savoir si Martin Gray est encore en vie et j’aimerais trouvé son addresse afin de lui écrire ! Merci beaucoup
    Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 5 mars 2004
      Il s’est suicidé en 1980.
      Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 9 mars 2004
      Je suis une amie d’un de ses fils. Il est encore en vie et doit avoir a peu pres 80 ans. Je pense qu’il vit en France. Si tu veux je peux me renseigner. J’ai aussi lu le livre, j’ai beaucoup aime.
      Répondre à ce message
      • > Au Nom de Tous les Miens 9 mars 2004, par Karine
        Vous êtes une amie d’un de ces fils ?Alors savez vous si il continue à rencontrer des gens pour le bien être de tous ?Car j’aimerai beaucoup,énormémentlerencontrer mêmesi c’est peutêtre un peu tard caril se repose peut-être maintenant pour profiter de sa famille et de ses enfants ? Voilà tenezmoi au courant de ses confarences ainsi que de ses actions car j’aimerai moi ausssi lutter pour le bienêtre en faisant partie d’association pout la défense desdroites de l’homme aprexemple... Merci Karine xxx
        Répondre à ce message
        • > Au Nom de Tous les Miens 9 mars 2004
          Son fils est tres occupe en ce moment mais je lui envoie un mail et je lui demande des que je peux. De toute maniere je compte le voir au mois de juin, parce que la je vis aux US. Mais je vais voir ce que je peux faire. Je vous tiens au courant. Je suis tres contente de voir cette admiration que vous avez pour Martin Gray. Eli
          Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 6 mai 2004, par françoise

      Bonjour,

      J’ai eu la chance de connaitre Martin gray j’ai été sa voisine pendant plus de 12 ans. Si tu souhaite lui écrire voici son adresse, je la donne parceque je sais qu’il est heureux de la donner lui même et qu’il reçoit facilement les personne qui se présentent à sa porte. Martin Gray les plaines 83440 Tanneron Fayence.


      Répondre à ce message
      • > Au Nom de Tous les Miens 10 mai 2004, par Esther et Ephraim Sender
        Chere Madame, merci pour cette jeune lectrice a qui vous avez donne l`adresse de Martin gray, mais il s`agit de l`adresse de son ex femme Virginia salutation
        Répondre à ce message
        • > Au Nom de Tous les Miens 8 juin 2004, par ines
          Mon adresse e-mail est byines2000@yahoo.com se serais pour avoir la nouvelle adresse de Martin Gray et d’autre part je vroudrais savoir s’il sait lire le français je vous en suis trés reconnaissante merci d’avance ines
          Répondre à ce message
          • > Au Nom de Tous les Miens 5 juillet 2004, par esther sender

            Chere Ines,

            je n`ai pas la nouvelle adresse de Martin gray > Il sait lire et ecrire le Francais et il ecrit seul ses livres , au moins depuis celuid e 1977, racontant entre autre la naqissance de barbara

            a bientot


            Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  17 janvier 2004, par Stéphane

    Bonjour à tous, j’habite à Montréal au canada et cherche à me procurer le film......S.V.P aider moi

    stephanelessard@videotron.ca


    Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 17 février 2004, par Pierre-Yves DESPLACES

      Bonjour Steph ,

      Moi aussi je recherche cette merveille depuis plusieurs mois voir maintenant des années ! je garde ton adresse si

      je trouve ce film , je te ferais signe , Bye Pierre-Yves .

      Pierre-Yves.DESPLACES@merial.com


      Répondre à ce message
      • > Au Nom de Tous les Miens 2 octobre 2004, par bastia
        je vient de trouver le filme sur pricemister.com (d’ocasion)je les payer 17€ il est vraiment genial allez z’y jetter un oeil par moment il ya n’a d’autre de disponible
        Répondre à ce message
        • > Au Nom de Tous les Miens 28 novembre 2004, par cloclo
          Bonjour, Je suis allé sur le site pricemister.com, je n’ai pas trouvé le DVD de Martin Gray. Pouvez-vous m’aider, j’aimerais beaucoup me le procurer !Clo
          Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 25 février 2004

      slt steph

      idem a la recherche de ce film mais rien la seule chose que je sais film sorti en 1983 robert enrico (ne a lievin pas de calais) des ke g du 9 j annonce a plus fredo de lens


      Répondre à ce message
      • > Au Nom de Tous les Miens 15 mars 2004 16 mars 2004, par Magy

        Bonjour je m’apelle Magy

        je viens de Maniwaki au Canada dans le Quebec et je cherche egalement a me procurer ce film. Si quelqu’un a d’autre information vous pouvez me les envoyer a intime_1960@hotmail.com ou m’écrire un msg sur se forum. Merci beaucoup d’avance.


        Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 14 mai 2004, par laetitia

      je vois que nous sommes plusieurs à vouloir revoir ce film, je l’ai vu il y a bien longtemps et effectivement je souhaite me le procurer également. Je vais faire des recherches et vous tiendrais informer

      laetitia - auray 56


      Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  10 janvier 2004, par feejyyy@hotmail.com

    Bojour a tous

    Je viens de terminer la lecture d’ AU NOM DE TOUS LES MIENS Le problème est que je l’ai lu sur une période de 2 mois alors j’ai de la misère a recoller tous pour faire un résumé pour un travaille à l’école. Je dois écrire seulement que 15 lignes. J’ai beaucoup de difficulté avec cela. Alors Svp , j’aimerais bien que qu’un m’aime ecrivé moi le plus vite possible feejyyy@hotmail.com MerCi


    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  10 décembre 2003
    Je recherche la version TV d’Au Nom de Tous les Miens. Merci de m’aide merci par avance florent.baldino@wanadoo.fr
    Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  27 septembre 2003, par Corine
    Bonjour à tous. Je désire seulement retrouver le nom de la ville du Sud de la France où Martin Gray et sa famille vivaient avant l’incendie. Je sais que c’est dans le massif des Maures, mais où exactement ? J’avais le livre mais je ne sais plus où il est. Merci d’avance pour ce renseignement.
    Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 17 octobre 2003
      Le village où vivait Martin Gray dans le Sud de la France s’appelle Tanneron près de Mandelieu, au dessus de Cannes . Voilà, j’espère avoir pu t’aider . Un ouvrage époustouflant, n’est-ce pas ?
      Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  19 septembre 2003, par ernos
    voilla je sui en 3 em et je doit lire le livre pour 1 devoir en histoire mas des le début je comprend pa quel qun peu maider ? ernos95@aol.com
    Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 26 septembre 2003, par zeproff
      Si tê en troiziemme éqtékri komssa, tinkiète, tu dviendrat minisstre.
      Répondre à ce message
      • > Au Nom de Tous les Miens 29 novembre 2003, par alex
        Réponse géniale : c’est qu’il y en a des ministres en herbe dans la jeunesse actuelle !
        Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 19 novembre 2003
      Ne t’inquiète pas, la plupart du temps, les débuts de romans sont difficiles à "accrocher". Continue à le lire, tu verra ça ira tout seul. Le style d’écriture n’est pas compliqué à comprendre. Si je peux me permettre un conseil, comme c’est pour ton cours d’histoire (si je ne réponds pas à ton massage trop tard) N’oublie surtout pas de prendre des notes, sur les éléments historiques, les lieux, ... Je fais un TPE sur le ghetto de Varsovie et ce livre m’a beaucoup servi. Je n’ai pris des notes que trop tard. je ne dirais pas que ce temps est perdu , on apprend beaucoup avec ce livre. Mais afin de t’eviter de le lire plusieurs fois, prends des notes elles te seront utiles.
      Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  27 juin 2003, par Aline

    Je trouve dommage que personne n’ai écrit depuis le mois d’octobre 2002.... J’ai 22 ans, j’ai rencontré Martin dans un livre que je viens d’achever... rien que d’en parler j’ai des larmes aux yeux, je ne pense sans cesse à cet homme dont j’ai l’impression de connaître depuis toujours. Mon plus grand souhait sur cette terre, c’est de pouvoir échanger un regard avec lui, juste un regard... on se comprendrait, il comprendrait à quel point g besoin de lui... de ses mots qu’il allonge sur le papier... Les miens de mots avt de le connaître c’était : "je n’ai pas demandé de vivre, mais je demande vivement de mourir...", ma vie n’est pas simple même difficile à affronter mais depuis cette rencontre, JE VE VIVRE ! et je ferais tout pour cela, merci Martin...

    Aline

    aline.romaire@laposte.net


    Répondre à ce message
    • > Au Nom de Tous les Miens 30 septembre 2003, par infini
      bonjour aline...j’aime beaucoup martin gray...ces écrits m’ont aidés à regarder la vie autrement...connais-tu "le livre de la vie"...il a été mon livre de chevée pendant des années...je me suis nourrie de ses mots afin de trouver la force de continuer à VIVRE et non survivre...ces mots m’ont apaisés ...un seul regard dis-tu suffirait ...je l’ai pensé aussi ...cet homme m’a sauvé la vie aline...j’ai puisé jusqu’à la derniére goutte dans ces livres...et je lui dis ... merci martin pour tout cet amour que tu portes en toi ...pour tout cet espoir que tu nous donne... bisou aline amaya
      Répondre à ce message
  • > Au Nom de Tous les Miens  27 avril 2003
    peu tu me send ta fiche de lecture d’Anne Frank ????a nike-ta-mere@wanadoo.fr ......... ??desolé pour le nom de l’adresses mais elle est réelle.... si tu peux send moi la au plus vite !! merci d’avance
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  27 janvier 2003
    Ce livre est l’une des plus grandes oeuvres littéraire qui m’aie été donné de lire. J’en ai tiré de nombreuses leçons de vie et j’ai réalisé à quel point le bonheur pouvait être éphémère. Mais j’ai également compris que lorsqu’on continue d’espérer, de vivre et de survivre, on peut toujours s’en sortir grandi. C’est tout simplement extraordinaire et j’espère que tout autant que moi vous avez compris les nombreux messages que l’auteur nous a lancé tout au long du livre.
    Répondre à ce message
    • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 12 août 2003
      Il ne faut effectivement jamais cesser d’espérer. Ce livre m’a profondément bouleversée, ce n’est pas le premier du genre que je lis mais AU NOM DE TOUS LES MIENS est de loin le plus captivant . Comment ne pas éprouver un sentiment de rage envers ces bourreaux et comment ne pas pleurer face aux différents drames que traverse Mietek ?Un livre que j’ai preté à mes amis et que ma fille est entrain de lire afin que personne n’oublie qu’un jour un etre humain comme vous et moi a décidé de construire Treblinka, Auswchitz, Ravensbruck ...
      Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  23 janvier 2003
    bien que j’aie lu ce livre il y a très longtemps, je trouve le commentaire particulièrement exact.
    à noter dans le même registre autobiographique, et couvrant la même période historique, quoiqu’un peu plus difficile d’accès, l’excellent ouvrage de Primo Lévy "Si c’est un homme".
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  18 janvier 2003
    J’aimerai savoir maintenant ce qu’ est devenu Martin Gray, est-il tjrs en vie ?
    P.S : ce livre est très émouvant, je ne peux pas dire ce que j’ai ressenti quand je l’ai lu, la haine que j’ai eu envers ces bourreaux.
    Répondre à ce message
    • Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 20 janvier 2003

      J’aimerais savoir si le film existe en VHS ou en DVD, car j’ai cherché presque partout sur Internet et jusqu’ici je n’ai rien trouvé. Peut-être quelqu’un pourrait bien me donner une indication ou une piste pour mes recherches. MERCI

      mike_goud@hotmail.com


      Répondre à ce message
      • > Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 26 août 2003, par aliyah
        Salut on s’était déja parlé il y a kelk temps es tu tjs à la recherche du film au nom de tous les miens ? j’ai pu me procurer la premiére partie en vhs pour la suite je ne désespére pas.tiens moi au ourant
        Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  16 janvier 2003
    Au nom de tous les miens est un chef d’oeuvre, de litterature et d’humanité.J’ai adoré et je pense que ce livre profiterait énormément à tous ceux qui se plaignent de leur petits tracas d’égoistes et qui ne se rendent pas compte qu’il y à toujours pire ailleurs.Personnellement, ce livre m’a ému et pourtant je me pensait fort...Merci Miétek.

    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  16 janvier 2003
    Martin Gray n’est pas allé à Auschwitz mais à Tréblinka ! Avez vous reellement lu son livre ?!

    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  12 janvier 2003
    Il n’était pas au camp d’Auschwitz, mais a celui de Treblinka.
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  2 décembre 2002
    Le livre est extaordinairement passionant.Bien qu’il soit un peu long .Conseille a tout lecteur fana du suspens.
    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 4 janvier 2003
      le livre est magnifique.il raconte une histoire vrai ce qui est d’autant plus passionant.je ne peus que le conseiller. alextheridders@aol.com
      Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 9 janvier 2003
      tu es au courant qu’il existe en version un peu plus courte ? je ne dirais pas à tous fana de suspens mais plutôt fana de NOTRE histoire
      Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 10 janvier 2003


        J’ai moi aussi adoré ce livre que j’ai lu récemment et que j’ai prêté à bon nombre de mes amis.
        Je voudrais simplement informer tous ceux qui participent à ce forum que je viens de tomber sur un site ou un auteur affirme que Martin Gray n’a jamais mis les pieds à Treblinka.
        Si vous voulez voir, j’ai obtenu l’adresse de ce site en tapant "martin gray apostrophes" dans le moteur de recherche Google.
        En effet initialement je recherchais des informations sur le passage de martin Gray dans cette vieille émission de Pivot.
        Quelle ne fut pas ma surprise sans vous parler de ma déception, il faut dire que l’article sur "l’escroquerie"de Martin Gray et Max Gallo est assez convaincant...
        Allez voir, qu’en pensez-vous ?
        Raccolage scandaleux ou véritable "Shoah-business" ?
        Claire


        Répondre à ce message
        • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 10 janvier 2003

          Finalement j’ai décidé de vous faciliter la recherche...

          Voici le texte trouvé :

          C’est autour de l’affaire Martin Gray que nos relations épistolaires, fort épuisées déjà, allaient s’achever. Le film tiré de l’ouvrage de Martin Graywesky, le véritable nom de M. Gray, d’après le Monde, allait sortir. Le Figaro, par la plume de Brigitte Friang ("Parlez, monsieur le Porte-parole", 9 novembre 1983) et le Monde, par celle de Jean-Marc Théolleyre ("Roman et brouillard", 27-28 novembre 1983), reprenaient les graves accusations lancées à la sortie du livre par la presse anglo-saxonne, légèrement moins naive que la nôtre. Le Monde publiait dans cet article une lettre de Vidal-Naquet, et la réponse de Max Gallo. Je donne ici la lettre de Vidal-Naquet, à la suite de laquelle je suis intervenu deux fois dans des conditions que le texte explique :

          Il y a quelques années, M. Max Gallo a réécrit (en franglais rewrité) un pseudo-témoignage de M. Martin Gray, qui, exploitant un drame familial, a inventé de toutes pièces un séjour dans un camp d’extermination où il n’a jamais mis les pieds. Dans le Sunday Times, il y a déjà plusieurs années, la journaliste anglaise Gitta Sereny avait démasqué cette imposture, qui fut publiée sous ce titre menteur : Au nom de tous les miens, en mettant en cause personnellement M. Max Gallo. Celui-ci aurait-il voulu rendre service à l’abjecte petite bande de ceux qui nient le grand massacre et qui se sont naturellement rués sur cette trop belle occasion, qu’il n’aurait pas agi autrement.

          Ma réponse à Pierre Vidal-Naquet et Max Gallo, envoyée au Monde, n’y parut point :

          TREBLINKA OU LA LIBERTE CREATRICE

          Je m’honore de faire partie de l’"abjecte petite bande" de ceux qui, non pas comme le dit P. Vidal-Naquet dans sa lettre à Max Gallo, nierait le grand massacre, mais simplement réclament qu’on lui applique les règles ordinaires de la méthode historique. De l’abject à l’object.

          "Il n’y a pas de controverse historique possible", écrivait en octobre 1980 l’historien-journaliste Max Gallo dans un article de L’Express où il citait les pièces mêmes d’une controverse en cours. L’article se présentait comme un compte rendu de mon livre et de celui de Wellers, sans qu’il dise un mot du contenu de l’un ni de l’autre. M. Gallo n’aime donc pas la controverse mais il ne peut y échapper. Les douze points de sa réponse à P. Vidal-Naquet, dans le Monde des 27-28 novembre 1983, appellent les commentaires suivants :

          1. Il dit avoir recueilli les souvenirs de Martin Gray, survivant du camp de Treblinka. Il semble donc croire que Martin Gray y a séjourné. Il y a toutes les raisons de croire que c’est simplement faux. Martin Gray l’a même reconnu. On a du mal à penser que M. Gallo serait assez naif pour ne pas s’en être rendu compte.

          2. M. Gallo a écrit le livre de Martin Gray en utilisant "à la fois [son] métier d’historien et [sa] vocation de romancier". C’est un aveu.

          3. Il a cosigné le livre et explique sa méthode, sans dire pourtant que sa vocation de romancier va lui permettre d’inventer des chapitres entiers.

          4. Le livre a connu une immense diffusion. Avec cette "méthode", on ne sera pas surpris. Papillon, livre auquel M. Gallo avait aussi prêté son concours, a eu aussi un immense succès. Il se présentait également comme une autobiographie, mais cette fois la signature de M. Gallo n’apparaissait pas. Seuls quelques rares esprits simples ont pu penser que Papillon était une histoire vraie.

          5. C’est en Angleterre que la supercherie littéraire a été d’abord dévoilée. Ce n’est pas dans la presse française. Il serait intéressant de se demander pourquoi.

          6. Gitta Sereny, qui a été assistante sociale dans les camps allemands dès leur libération, a interviewé, dans sa prison, en Allemagne, Franz Stangl, qui fut commandant du camp de Treblinka. Elle écrit : "This is an area in which commercially-motivated rubbish can have terrible long-term consequences" (C’est un domaine où des cochonneries écrites pour le profit peuvent avoir de terribles conséquences à long terme), New Statesman, 2 novembre 1979.

          7. M. Gallo n’a pas reconnu les propos qu’elle lui prêta. Les voici : "M. Gallo informed me coolly that he "needed" a long chapter on Treblinka because the book required something strong for pulling in readers" (M. Gallo me dit froidement qu’il "avait eu besoin" d’un long chapitre sur Treblinka parce que le livre devait avoir quelque chose de fort pour attirer les lecteurs). Elle ajoute qu’après avoir dit en face à Martin Gray qu’il n’avait jamais été à Treblinka, elle s’entendit répondre : "Mais quelle importance ?" (But does it matter ?) Gitta Sereny a donc recueilli ce double aveu. Elle habite Londres. Il est facile de lui demander les détails de ces intéressants entretiens.

          8. Martin Gray aurait, croit M. Gallo, intenté une action en justice. Nous croyons, pour notre part, que ce n’est pas vrai, et que Martin Gray n’oserait jamais le faire. M. Gallo cherche à nous égarer sans trop se risquer lui-même, c’est pourquoi il dit "je crois". On peut toujours s’être trompé.

          9. Aucune autre polémique n’aurait été engagée contre Martin Gray : on ne voit pas bien ce que cela prouve. Par ailleurs, M. Gallo, qui a lu mon livre, n’ignore pas que le sien y est qualifié, en 1980, de "faux splendide" (p. 346) en hommage, je le reconnais, à sa "vocation de romancier".

          10. M. Robert Faurisson, a "naturellement" repris, mais sans les amplifier, les accusations. C’était si naturel, en effet, que P. Vidal-Naquet, le preux de la lutte contre Faurisson, les reprend à son tour, en les amplifiant, lui, puisqu’il suggère méchamment que Max Gallo aurait voulu rendre service à R. Faurisson. Nous sommes en mesure de préciser que si M. Gallo ne travaille pas pour R. Faurisson, en revanche, P. Vidal-Naquet a beaucoup fait pour la cause révisionniste, comme par exemple obliger M. Gallo à faire cette embarrassante mise au point, et il en fera encore beaucoup d’autres, nous en sommes assurés. Le jour viendra, où il dénoncera aussi les faux témoignages de M. Nyiszli et de F. Muller, publiés, tout comme le Treblinka de Steiner, avec la caution de l’équipe des Temps Modernes.

          11. L’idée que le Journal d’Anne Frank est en grande partie une fabrication a été établie d’une manière tellement démonstrative par le professeur Faurisson qu’elle a été admise maintenant par beaucoup de ses détracteurs les plus habituels. Les premiers examens du manuscrit, rendus possibles par le décès de M. Frank, ont immédiatement confirmé le trafic. M. Gallo est en retard d’un TGV.

          12. Les images de Treblinka, dans le film d’Enrico, sont, d’après M. Gallo, "d’une force et d’un réalisme jamais égalés", bel hommage du scénariste qui a tenu une plume inventive au réalisateur qui a tenu une caméra imaginative. Je me demande si un tel réalisme n’est pas en train de devenir, lui aussi, socialiste.

          M. Gallo a prévu que la présente polémique devait nécessairement avoir lieu. Il dit qu’il en est ainsi avec les "témoignages insoutenables". Insoutenable, en effet. Comment soutenir le témoignage d’un faux témoin ? Grave question à laquelle Max Gallo n’a pas répondu. Il a même promis, pour se tirer d’embarras, qu’il n’y répondra plus.

          Il reste une question subsidiaire. On est bien obligé de supposer, puisque son nom figure sur le livre et au générique du film, que M. Gallo est matériellement intéressé au succès de l’un et de l’autre. Les ambiguités de sa réponse prennent alors une nouvelle dimension. À cet égard, il sera intéressant de voir si l’on nous impose vraiment, comme il en est question, un feuilleton télévisé de huit heures, toujours tiré du même roman. Nous laisserons à d’autres le soin de juger s’il est acceptable qu’un membre du gouvernement tire un profit matériel de l’exploitation d’un grand et faux spectacle, une mise en scène de la souffrance à un moment particulièrement noir de l’histoire humaine, ceci par le truchement de la télévision d’Etat.

          Martin Gray et Max Gallo ne sont ni les premiers ni les seuls à inventer un Treblinka conforme à leurs cauchemars. Ce camp favorise les descriptions imaginaires dans la mesure où il a été désaffecté, abandonné et détruit assez longtemps avant la fin de la guerre. Lorsque les Soviétiques y arrivèrent, il n’y avait plus rien à voir. Il se trouve que l’un des premiers inventeurs est l’une des plus récentes gloires littéraires de Paris, Vassili Grossmann, l’auteur de Vie et destin, décédé en 1964. Nicole Zand, dans sa présentation de l’homme et de l’oeuvre (Le Monde, 23 septembre 1983), mentionne le fait, exact, qu’il était à la fin de la guerre journaliste à la Krasnaia Zvezda, le journal de l’armée soviétique, et le fait, faux-ci celui-ci, qu’il aurait vu les chambres à gaz de Treblinka.

          Il n’a pas prétendu les avoir vues (le camp était rasé) mais il dit avoir "enquêté" à Treblinka en 1944 et il a publié sur ce sujet un livre, traduit en français, L’Enfer de Treblinka, étrangement absent de sa bio-bibliographie établie par Nicole Zand, absent aussi de la discussion qui a eu lieu autour de cet auteur à l’émission Apostrophes sur Antenne 2.

          On ne sait rien des "témoins" qu’il a interrogés. Il parle de chambres homicides fonctionnant avec deux systèmes différents, les gaz d’échappement d’un moteur et une pompe à vide. Il arrive de plusieurs façons au chiffre faramineux de trois millions de morts pour le seul camp de Treblinka. Bref, c’est la médiocre propagande soviétique de l’époque.

          Emmanuel Ringelbum, l’auteur des Chroniques du Ghetto de Varsovie, se fait, durant la guerre, l’écho des rumeurs qui parviennent de Treblinki (qu’il écrit avec un i) : "La méthode pour tuer : gaz, vapeur, électricité". Avec le temps qui passe, les pompes à vide, les chambres à vapeur, les piscines électrifiées et autres inventions macabres ont disparu et ne sont plus mentionnées. C’étaient les témoignages de l’époque, ils disaient souvent des absurdités et reflétaient l’immense confusion du moment. Le temps a amené un changement dans la représentation, une décantation, avec l’oubli des plus grossières absurdités, genre Grossman, et construction d’une mythologie de plus en plus raffinée de l’horreur, centrée sur l’usage des gaz. Steiner remarque, à l’avant-dernière page de son livre, que les témoignages recueillis en 1945 par la Commission d’enquête polonaise étaient "sommaires" et que l’Institut Yad Vashem a demandé au cours des années suivantes à certains témoins de reprendre et d’étendre leur témoignage [(20)] Nous avons constaté cela aussi : plus le temps passe, plus le témoignage s’étoffe, au moins dans certains des livres les plus douteux.

          On arrive aujourd’hui au bout de ce long cheminement. Pour la première fois, on nous a montré la chambre à gaz. On est passé du témoignage, parfois romancé, au pur roman qui se fait appeler témoignage. Mais, nommer l’innommable, montrer l’immontrable, c’est commettre le sacrilège, c’est renverser l’idole cachée qui siège au coeur de notre moderne religion des morts. C’est grâce à ce romancier et à ce cinéaste que l’affaire Faurisson est maintenant terminée.

          30 novembre 1983

          Sans réponse du Monde, je fis circuler cette lettre, accompagnée du texte suivant :

          FAUSSAIRES SANS FRONTIERES

          Comme les hirondelles, les faussaires reviennent régulièrement. A partir du 7 février 1985, TF 1 va diffuser, pendant huit semaines, un feuilleton tiré du livre de Martin Gray et Max Gallo, Au nom de tous les miens, réalisé par Robert Enrico. Un condensé, sous forme de film, était sorti sur les écrans en 1983. M. Enrico, prudent, déclare que "cette série doit être considérée comme une oeuvre de fiction"[(21)].

          J’ai déjà qualifié l’ouvrage de MM. Gray et Gallo de "faux splendide" dans un livre paru en 1980. M. Gallo, qui en rendit compte dans L’Express du 18 octobre suivant, s’abstint soigneusement de relever l’outrage. Un heureux concours de circonstances allait ensuite permettre de faire entrer ce romancier-historien dans le gouvernement.

          Un peu avant que n’apparaisse le film de R. Enrico, Pierre Vidal-Naquet historien notoire et moraliste à l’occasion, intervint par une lettre au Monde, écrite en juillet 1983 et publiée dans le numéro des 27-28 novembre. On connaît de ces étonnants retards du courrier. Il voulait ainsi, louable initiative, faire sonner le grelot que j’avais contribué à attacher en France. Il dénonçait en termes virulents MM. Gray et Gallo, affirmant que M. Gray n’avait jamais mis les pieds à Treblinka et que donc le chapitre que consacre M. Gallo à ce séjour putatif relevait de la pure imagination. M. Vidal-Naquet pense, à propos de la déportation et des camps de concentration, que "toute une sous-littérature qui représente une forme proprement immonde d’appel à la consommation et au sadisme doit être impitoyablement dénoncée" (Esprit, septembre 1980). Qui ne l’approuverait ? Il indique les ouvrages de C. Bernadac, S. Reiner, J.-F. Steiner, bien que, à propos de ce dernier, décrivant déjà Treblinka, il soit d’abord tombé dans le piège. Il a donc des raisons de ranger l’oeuvre de MM. Gray et Gallo dans la "sous-littérature" du genre "immonde". Déjà, quelques jours plus tôt, Mme Brigitte Friang, résistante, déportée, gaulliste, avait dénoncé cet ouvrage en affirmant que mentir sur ce sujet revenait à insulter les morts (Le Figaro, 9 novembre 83). Elle exigeait de Max Gallo qu’il parlât.

          Dans ce même numéro du Monde, Max Gallo faisait une réponse en douze points, affirmant, sans doute en raison de la dignité de sa fonction, que c’était sa "première et dernière mise au point". Il affirmait avoir décrit des événements qui étaient réellement survenus dans la vie de M. Gray.

          Intéressé par ce que cette affaire a d’exemplaire et de représentatif du monde intellectuel contemporain, je rédigeai une brève analyse des données disponibles sous le titre Treblinka ou la liberté créatrice. La rédaction du Monde m’affirma qu’elle n’entendait pas poursuivre ce débat et qu’elle conservait "précieusement" mon texte.

          On trouva néanmoins, grâce à Dieu, une petite place pour publier une seconde lettre de M. Vidal-Naquet (29-30 janvier 1984). Il avait rencontré M. Martin Gray. Celui-ci lui avait dit, devant témoin, "qu’il n’avait pas lu son propre livre". C’est une chose que répète, je le sais, M. Gray à qui veut l’entendre. Quant au passage sur Treblinka, dans le film, il dit aussi qu’il ne l’a pas vu, parce qu’il fermait les yeux. Il y a également des témoins de ces dires. M. Gray ne tient donc nullement à être tenu pour responsable en quoi que ce soit de la soi-disant "description" de Treblinka. C’est une façon peu élégante de refiler le ballon à Max Gallo et c’est surtout une défense faiblarde et ridicule parce qu’évidemment mensongère. On sait qu’en d’autres temps et devant d’autres témoins qui connaissaient bien la question, M. Gray a reconnu qu’il n’avait jamais été à Treblinka. Mais, à M. Vidal-Naquet et à quelques autres, il affirma le contraire. Il produisit des attestations. Le miracle opéra aussitôt. M. Vidal-Naquet toucha les Saints-documents et se convertit sur le champ. Ils avaient à ses yeux la force probante que leur confère leur rédaction en polonais, une langue que l’helléniste Vidal-Naquet n’entend pas.

          C’est ainsi que les choses se passent. Ces attestations, ajoute le nouveau converti, établissent, "à moins d’être à leur tour mises en doute", la réalité du séjour de M. Gray à Treblinka. Le sévère historien ne semble pas avoir pensé qu’un document, manifestement postérieur à l’événement, mérite au moins une petite vérification. Il aurait pu s’assurer de leur contenu et de l’identité des prétendus signataires. Les survivants de Treblinka sont hélas peu nombreux et assez bien connus des historiens spécialisés. Non, M. Vidal-Naquet a choisi de croire. Credo quia absurdum.

          Et bien nous ne croyons point. Nous connaissions l’existence de ces papiers que M. Gray n’exhibe qu’aux personnes qu’il sait incapables ou indésireuses de les regarder de près. M. Gallo avait tenté d’accréditer l’idée que M. Gray aurait intenté une action en justice contre ceux qui l’accusaient de mensonge. J’avais alors écrit que M. Gray n’oserait jamais. Il ne l’a pas fait et ne le fera pas parce que ses "attestations" sont des faux grossiers.

          Je réaffirme publiquement que M. Gray n’a jamais mis les pieds à Treblinka, que les passages du livre, du film et de la série télévisée qui s’y rapportent sortent tout armés de l’imagination du romancier Max Gallo. M. Enrico se fait leur complice puisqu’il présente cette histoire comme ayant été vécue. J’affirme qu’ils font tous les trois, et les producteurs avec eux, d’énormes profits financiers en jouant cyniquement sur les sentiments d’humanité des lecteurs et des spectateurs. Le seul mot qui qualifie toute cette affaire est celui d’escroquerie. J’affirme subsidiairement que le naif Vidal-Naquet s’est encore une fois fait gruger et que son imprudence a pour résultat de cautionner cet attentat au coeur et à l’esprit qui s’appelle Au nom de tous les miens.

          4 février 1985.

          Ce petit dossier circulait beaucoup. Martin Gray l’avait déjà dénoncé dans une lettre au Monde (11-12 décembre 1983) mais il s’était évidemment gardé d’intenter quelque action que ce soit. Je reçus alors, datée du 6 février 1985, une "note" de Pierre Vidal-Naquet. Je l’introduisis aussitôt dans le circuit, munie de l’appendice qui s’imposait :

          NOTE à l’usage et à l’intention de Serge Thion

          Serge Thion m’a fait parvenir un petit dossier intitulé : "Faussaires sans frontières" et dans lequel il se gausse de ma naiveté au sujet de Martin Gray. J’ai en effet affirmé successivement que Martin Gray n’avait pas été à Treblinka et qu’il y avait été. Je n’ai pas été le seul à penser ainsi : au vue (sic) du dossier d’attestation apporté par Monsieur Martin Gray, et qui était loin d’être tout en polonais, Brigitte Friang a eu la même réaction que moi. Elle me l’a dit en termes formels. En tout état de cause, d’une lettre au Monde à l’autre, mon opinion sur le livre intitulé Au nom de tous les miens est restée la même. Ai-je été naïf ? Il est bien possible, en effet, que je me sois trompé. Guitta (sic) Sereny et Michel Borwicz, qui connaissent tous deux bien ce dossier, le pensent. Pour ma part, désormais, sur cette affaire, je me tairai, puisque je me suis trompé au moins une fois. Cela étant dit, la note de Serge Thion n’en demeure pas moins stupéfiante. Serge Thion le note : "Les survivants de Treblinka sont hélas peu nombreux et assez bien connus des historiens spécialisés". Pourquoi sont-ils peu nombreux ? Il est passé à Treblinka aux environs d’un million de personnes, comprenant notamment la quasi-totalité de la population du ghetto de Varsovie. Si Treblinka n’avait été, comme l’affirme M. Butz, qu’un camp de triage, les survivants auraient dû être extrêmement nombreux. S’ils sont si peu nombreux, c’est pour des raisons bien connues de tous, sauf malheureusement de M. Serge Thion et de la petite bande abjecte avec laquelle il persiste à s’associer. Ou bien faut-il voir dans cette constatation d’un fait une renonciation à soutenir les thèses révisionnistes ? Quoi qu’il en soit, en fait de falsification, il est difficile de dépasser les exploits de la petite bande en question. Je viens encore d’entendre avec une certaine stupéfaction, M. Pierre Guillaume affronter une ancienne déportée d’Auschwitz qui lui disait avec tranquillité ce qu’elle avait vu. Qu’importe ce qu’ont vu les témoins, pourvu que l’idéologie triomphe.


          Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 18 août 2004

            J’ai été sur ce site sont des révisionnistes. Ils ne disent pas que la shoas n’a pas existée car en France c’est un délit (heuresement) mais on relative les chiffres, pour mettre le doute ex de ce que j’ai lu comme article sur ce site. Y a-t-il vraiment eu six millions de morts ?

            De même on dit que martin Gray a menti.

            Tout les Témoignages sont mis en doutes.ex

            L’idée que le Journal d’Anne Frank est en grande partie une fabrication a été établie d’une manière tellement démonstrative par le professeur Faurisson qu’elle a été admise maintenant par beaucoup de ses détracteurs les plus habituels. Les premiers examens du manuscrit, rendus possibles par le décès de M. Frank, On met le doute.

            C’est le révisonnisme.

            J’ai le beau frère de ma maraine et qui a été déporté comme résistant.
            -  il a vu un homme qui a voulu manger un peu d’herbe car affamé. On lui a tiré sur la mains.
            -  Il tenait avec ses amies un corps morts, pour faire croire qu’il était en vie, avoir une rassion de plus.
            -  Un soldat a lancé un bébé l’autre a tiré dessus.

            Si quelqu’un avait eu l’audace de remettre en cause sont témoignage il aurait passer un mauvais quart d’heure et il a toujours refusé les honneures (jamais accepté les médailles).

            Aujourd’hui il est mort, qui pourra témoigné.

            Il faut faire attention au article qu’on trouve sur internet. Il faut regardé d’où qu’il viennes. Et gratter pour voir ce qu’il y a derrière.

            Vous savez en relativisant les horreures, on prépare leurs retoures.


            Répondre à ce message
            • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 18 août 2004, par bastet

              et comment que la shoa a existé, la famille de mon époux n’est plus là pour en témoigner, puisqu’elle a été déportée et assassinée par les nazis.

              SURTOUT NE PAS LIRE NI ECOUTER LES REVISIONNISTES, c’est leur accorder trop d’attention. N’oubliez pas les paroles de Senèque : la forme supérieure du mépris, c’est le silence  !


              Répondre à ce message
              • pour la femme dont dont la famille de son mari a ete deporte  23 août 2004, par Alexandra Esther Sender

                Bonjour madame

                je ne savais pas que senec avait dit une chose si pleinne de bon sens. Moi, jai personnellement connu Martin Gray. Les langues de viperes qui veulent se donner de l` importance seront un jour ou l` autre empoisonnees par leur fiel. Car,oui, il ne sert a rien de se mettre en colere contre les detracteurs de Monsieur Martin Gray,il seront sans aucun doute punis un jour ou l` autre et cela sans la justice des hommes


                Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  22 novembre 2002
    Ce ive dévoie une des parties de l’histoire la plus difficile du 20ème siècle

    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  21 novembre 2002
    Recherche désespérément K7.
    Quelqu’un aurait-il une piste ??
    Merci
    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 5 janvier 2003
      Salut j’ai vu que tu rechercher une k7 a mon avis tu a du trouver la k7 de : Au nom de tous les miens pourrer tu me donner une piste si tu la trouver Merci
      Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  3 novembre 2002
    Je viens de finir ce livre, et j’ai beaucoup pleuré, je trouve ce livre très émouvant . Je trouve que l’auteur a fait preuve d’une grande force pour lutter contre la mort .
    Je voulais pourtant poser quelques questions :
    Est-ce que sa mère est morte, ses frères et Rivka ?
    Retrouve-t-il Sonia ?
    Qu’a t-il fait après la mort de sa femme et ses enfants ?
    Merci beaucoup.
    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 6 novembre 2002
      Si tu veux savoir la suite, je te suggere de lire "La vie renaitra de la nuit."
      Ainsi que les autres oeuvres de Martin Gray. Ils sont tous aussi touchant les uns que les autres.

      Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 12 novembre 2002
      oui sa mère ses frères et rivka sont mort ils ont été gazé juste après leur arrivée.Moi aussi je trouve ce livre très émouvant.Il n’a pas retrouvé Sonia car elle a été emmenée à treblinka. Ce qui m’a encore plus émue c’est que à la fin toute sa famille meurt dans l’incendie alors qu’il avait enfin trouvé du bonheur et un peu de "repos" après la guerre.

      Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 29 novembre 2002

      tres bon livre ils sont tous morts et toi ça va moi ça va ouais je te conseille ma vie et ma force


      Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  1er novembre 2002
    je suis heureuse de lire que Martin Gray est vivant.
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  20 octobre 2002

    Avis à ceux qui n’ont plus foie en la vie, lisez d’urgence "au nom de tout les miens" et "le livre de la vie" la lumière se trouve au bout du chemin, même si celui-ci est chaotique...
    Ces deux pilliers vous donnerons la force et le courage de vous projeter vers l’avenir...

    Martin Gray : un homme digne qui impose le respect et l’humilité.
    Merci sincèrement pour vos témoignages aux noms de tous les gens qui y puisent force et réconfort...
    Veuillez transmettre Barbara


    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 30 octobre 2002
      Je viens de finir "La vie renaitra de la nuit". Et avant ca les 3 livres precedent. Je suis tellement touché par la vie de Martin Gray, sa franchise, son extreme bon sense, sa facon de transmettre un message, de faire comprendre aux gens l`importance de la VIE.
      Apres avoir lue ses livres (et il m`en reste encore a lire) je sens qu`il fais partie de moi. Comme un amie que j’ai toujours connue.
      Le monde a besoin de plus de gens comme Martin Gray. Avec un courage et un optimisme que tout homme devrais avoir. Et meme si je ne le connais pas en personne, j`ai un amour pour cet homme, une admiration et un respect comme pour personne d`autre.
      Je voudrais savoir si la Fondation Dina Gray existe toujours. Et si oui comment on fais pour avoir de l`info a ses propos.
      STP communiquer danielelaframboise@hotmail.com
      Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  13 octobre 2002
    Le témoignage de Martin Gray au travers de son livre et du film qui en a été issu, a été et est encore pour moi un souffle de vie extraordinaire. Merci d’avoir dit, pour tous ceux qui ont vécu ces moments terribles, pour ceux que vous avez aimé et que vous aimez encore. La mort n’est pas l’oubli.
    J’avais vu le film pendant mon enfance. A la disparition de mon conjoint il y a 5 ans, j’ai immédiatement eu une pensée envers Martin Gray et quelqu’un m’a donné son livre "le livre de la vie". Avec l’entourage de ma famille et de mes amis, ça a été ma bouée face à cette douleur indescriptible. Depuis je l’ai offert à des personnes connaissant à leur tour cette détresse.
    J’aimerai vraiment pouvoir dire simplement MERCI à Martin Gray en lui écrivant. Si Barbara ou quelqu’un peut me communiquer une adresse pour le faire (mail : catherine.pichon@wanadoo.fr). Merci

    Répondre à ce message
  • L’humain inhumain  10 octobre 2002
    J’ai lu ce livre il y a de cela pas mal d’années, à l’adolescence en fait et il m’a énormément marqué. Ce temoignage comme tous ceux que j’ai lu sur la 2e guerre mondiale mais surtout ceux qui traitent de la solution finale mise en place par les nazis interpellent et pas que moi a en croire le nombre de commentaires passionnés postés sur ce site. Cela, me semble-t-il nous renvoit a des questionnements primordiaux quand on se veut faire partie du genre humain. Des questionnements qui n’ont été depuis 50 ans aborder que succintement voir eluder. La question de la responsabilité collective des allemands mais aussi des français ( il ya eu des déportations et des camps dans notre beau pays des droits de l’homme) , celui du devoir de désobeissance lorsque les lois d’un pays sont criminelles et celui ensuite du jugement des responsables ( Papon a encore défrayer la chronique il y a quelques jours ) . J’ai l’impression qu’on à liquidé assez facilement ces questions et surtout depuis le fameux passage à l’an 2000, d’autant plus facilement a mesure que le temps passe et que les rescapés s’éteignent les uns apres les autres. Une peur m’étreint quand j’y pense : l’oubli de ce qui reste la plus grande barbarie de l’espece humaine, qui menerait, D.nous preserve, à sa répétition.
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  8 octobre 2002
    Ce livre est une vrai merveille le fait de croire que cela est une histoire vrai ne fait que le rendre plus triste ce livre m’a personnellement emue et je conseille a tous ceux qui veulent approfondir leurs connaissances envers la seconde guerre mondiale il est beaucoup plus explicite que tout autre documents
    Répondre à ce message
    • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 11 octobre 2003
      ce livre c’est de la pure fabulation.lit plutot" bagatelle pour un massacre" de LF celine
      Répondre à ce message
      • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 7 décembre 2003

        ce livre c’est de la pure fabulation.lit plutot" bagatelle pour un massacre" de LF celine

        Titre :

        Marre des chacales qui "crachent" des ignominies J’ai rencontré martin gray, il m’a aidé dans ma vie et son HISTOIRE EST VRAI.


        Répondre à ce message
        • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 13 décembre 2003
          martin gray est un imposteur ! il n’a jamais mis les pieds a treblinka ni a auschwitz ou autre camps que se soit ! ce livre tiré d’un fait divers s’etant deroulé dans le sud de la france (la mort d’une femme et de ses enfants lors d’un incendie) MAX GALLO (un autre escroc) a l’epoque, porte parole du parti socialiste en a profité pour ecrire ce roman qui n’est que pure affabulation _probablement avec l’accord de martin gray_ (ce dernier n’a d’ailleurs jamais nié qu’il n’avais jamais foutu les pieds a treblinka). PERSONNELLEMENT,je suis fatigué de voir des gens sans scrupules qui font du pognon , qui s’engraisse,pour vendre de la detresse humaine a de pauvres esprits sensibles . et tous ça sur le compte de pauvres gens qui eux ont reelement souffert et qui ne sont plus là pour en parler ou pour protester devant un tel detournement de leur calvaire a des fin lucratives !!!!!!!!
          Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 16 décembre 2003

            Mon gas ton venin contre martin Gray, peux rien le nombre de commentaires sur ce sites, les milliers de lettres qu’a recu martin, témoigne que les gens qui ont du coeur, qui ont souffères (c’est mon cas), ont compris son témoignage, que martin a écris simplement pour témoigner, puis ce sont les lecteurs qui lui demandé d’écrire ensuite, pour lui demandé de leur offrir son expérience.

            Sam Goldger, Traigman Rochman et Strawsszynski survivants a leur époque sont venu témoiger en faveur de martin gray.

            1) Le livre de martin gray n’est pas un journal tenu au jour le à Treblinka. 2)Il été alors âgé d’à 16 ans. 3)Ses souvenirs sont inscrits dans la chair pas les souvenir. pas des papiers d’archives, oui ils pu reconnaître confondre des lieux, des dates, (tu faisais le 27 septembre 83 ? En 78 qu’elle était la couleur du mur de ta classe ?) 4)Martin gray a pu confondre des lieux et des dates. 5) Oui max gallo sans changer la vérité mais parfois en modifiant l’orde des mots, car martin gray voulait que son livre témoigne pour qu’il soit lu et non faire une oeuvre d’historien. (s’est écrits dans la préface). 6) Enfin pour toi qui n’a jamais été et je te le souhaite pas Treblinka et les autres camps n’étaient pas des comme les autres, et la mémoire de déportés qui ont faims sont épuisés tant physiquement et physchiquement ne pouvaient tous enregistrés. 7) Treblinka n’était pas une université où l’on pouvait mesurer compter les distances, mesurer les baraques, la mort à chaque seconde marquait une atmophère de folie. 10000 VICTIMES TUEES CHAQUE JOUR. La population d’une ville imaginez cela monsieur l’accusateur 8) Si martin gray a refuser d’attaquer ses" détracteurs" c’est tous simplement qu’il refuse "de plonger ses mains dans boue" 9) Martin gray avant d’être écrivain été fortuné et n’a pas besoin de ses livres pour gagner du fric.

            Max Gallo est socialiste ? Et alors il est avant tous un hisorien et écrivain alors Napoléon n’a jamais été à St Helen car Max Gallo la écrit ? Victor Hugo n’a jamais été a Goirnezet ? car Max Gallo la écrit ?

            Tu es bien seul dans "ton jugement".

            A chaque fois que martin gray sera attaqué je dresserais avec comme seul arme LA VERITE. Pour lui et aussi Sa mère, ses frères et Rivka.


            Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 16 décembre 2003
            ce livre tiré d’un fait divers s’etant deroulé dans le sud de la france (la mort d’une femme et de ses enfants lors d’un incendie) espèce de vermine ! est tu au courant d’une femme et de ses enfants lors d’un incendie etait sa femme et ses 4 enfants (Dina, Nicole, Suzane, Richard et Charles). Qu’il a écrit 1 ans après son drame pour trouver la force de lutter et de leurs suvivres. Il n’y a qu’in esprit malsains et bête, mêchant pour y voir des arrières pensées commerciale a cela. Tu est trop bête pour comprendre cela va lire oui oui et regarder le Bigdil.
            Répondre à ce message
            • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 16 décembre 2003


              (ce dernier n’a d’ailleurs jamais nié qu’il n’avais jamais foutu les pieds a treblinka). Alors camartin gray a écrit 10 livres en 32 ans ( c’est peu pour quelqu’un qui veut ce faire du fric). ALORS IL C EST TOUJOURS BATTU CONTRE SES HORRIBLE ACCUSATION ET C EST DEFENDU. ET A TOUJOUR NIE SES ACCUSATION digne de Barbi !!! où as tu vu cela ???? Par contre personne pourra nié que tu est un imbecile pour ne pas faire répétition avec les autres mots qui ont été utilisés à ton encontre.

              Eric


              Répondre à ce message
              • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 17 décembre 2003

                Les gens attaque max gallo par le biai de martin gray c’est dégueulasse. Martin gray a voulu raconter sa vie et max gallo la fait en 1971. A l’époque mr gallo n’avait aucun menda. Mr gray est neutre politiquement. Moi aussi sur plein de sujetS. ne suis pas d’accord avec mr gallo. Ce n’est pas une raison pour s’attaquer à mr Gray, il est en rien responsable des idées de mr gallo. Car ce n’est pas tant mr Gray qui compte il est vivant mais sa famille. qui elle ne peut se défendre car par revenu de l’enfer de Teblinka.

                cela fait 32 ans que mr gray et gallo on collaboré a l’ouvrage au nom de tous les miens, depuis chacun suit son chemin, mon coeur va verre mr gray. Alors si vous voulez attaquer mr gallo faites le sans salire la mémoire de ceux qui ne sont pas revenu de l’enfer, martin gray témoigne pas pour lui mais les SIENS.


                Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 19 décembre 2003

            On a supprimer mon message alors que je défendais martin Gray.

            je dirais juste a cette personne qui remet en cause le séjour en enfère de M G a Treblinka :

            -  Conseil de coluche à méditer "L’intelligence,c’est comme un parachute, quand on n’en a pas on s’écrase."


            Répondre à ce message
            • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 19 décembre 2003, par Dadoo
              Effectivement je supprime les messages insultants comme ceux qui traitent les autres forumistes de débiles ou d’ordure.
              Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 16 mars 2004, par Magy
            Peut importe qu’Il soit un imposteur ou pas, l’important c’est qu’il a emu des miller de personnes et qu’il les a egalement fait reflechir. Meme si lui ne la pas vecu il y en a probablement un autre qu’il la vecu quelque part dans cette guerre. Au moin ce n’est pas lui qui a tuer des miller de juif.... L’important c’est de croire... pas seulement de savoir...
            Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  2 octobre 2002
    Bojour,
    Je tiens absolument à reprendre le résumé qui figure ci-dessus et dire à celui qu’il l’a écrit qu’à la fin du livre le style n’est pas du tout "raplapla" et il n’y a aucune réflexions limites.J’ai lu et relu ce livre et dire que les termes sont "banales" c’est insulter la mémoire de Martin GRAY et de tant d’autres !!!
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  29 septembre 2002
    Salut. Je suis un canadien bilingue et j’ai finalement terminer cet recit formidable. Mais je voulais savoir si il y a une traduction en anglais. Je suis plus forte en anglais et je voulais savoir le titre du roman traduier en anglais.
    Merci et s’il vous plait me repondre a : mikey_hyperlite@hotmail.com

    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  4 septembre 2002
    J’aimerais savoir si le film existe en VHS ou en DVD, car j’ai cherché presque partout sur Internet et jusqu’ici je n’ai rien trouvé. Peut-être quelqu’un pourrait bien me donner une indication ou une piste pour mes recherches. MERCI
    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 25 septembre 2002
      Coucou !
      Moi j’ai lu "Les forces de la vie" de Martin Gray, et je dois dire que cela m’a complètement fait changer ma vision du monde, et m’a même transformer.Cela m’a appris tant de choses essentielles, et je pense que ce sera la clé pour enfin vivre pleinement ma vie, être moi-même et servir à qch dans ce monde. C’est un livre qui éveille à la vie, il faut le lire !!!
      Répondre à ce message
    • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 26 août 2003, par aliyah.
      oui ce fim existe je posséde la premiére partie si vous avez la suite tenez moi au courant merci mon adresse est aliyah.sheryne@caramail.com
      Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  20 août 2002
    Oui, Martin Gray a toujours fait preuve d’une immense humanité : non seulement, après avoir perdu Dina, son épouse et leurs enfants, il a créé la Fondation Dina Gray, pour aider les victimes d’incendie et autres catastrophes ; il a aussi écrit d’autres livres, dont le magnifique "Arbre de Vie", pour aider - à un niveau plus personnel - des personnes ayant des difficultés dans la vie.
    Il a refusé l’héritage de la haine et de la vengeance, et rien que pour cela, c’est un grand homme.

    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  28 juillet 2002

    Dagse Martin,

    hierdie boek het ook vir my baie beindruk ; sommer ’n storie wat vir ’n mens moed ge.
    Jy moet mooi-bly..... mooi-bly Martin. Gods Segen toegewens.
    Frits Vrij


    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  21 juillet 2002

    Bonjour, j’aimerais savoir si la série télévisée du roman est disponible en DVD...Si elle n’est disponible qu’en anglais, quel en est le titre ???

    Yanick

    yanickpilon@hotmail.com


    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 12 août 2002
      je suis tombé sur ton mail par hasard. J’aimerais savoir si tu sais ou je pourrais trouver ce film sur casette vidéo. Ca fait plusieurs années que je cherche . Merci d’avance.
      rené
      Répondre à ce message
    • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 10 juin 2004, par ORM
      je cherche aussi depuis des mois à trouver le dvd si il existe. Il existe bien de k7 video rares uniquement avec la premiere partie. Ce n’est pas facile. je scrute mes programmes tv pour y trouver un retransmission. Je trouve dommage que l’on ne le repasse pas alors que l’on vient de commémorer les 60 ans de liberation de certains camps. Je trouve que ce film ainsi que la série HOLOCAUSTE sont des références et bonnes écoles pour les jeunes ne connaissant pas vraiment cette période. que l’on supprime des fermes de pseudo célébrités ou autre émissions du type et rendons à la télé 1 foncion d’information réelle. maurice 36ans belgique
      Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  1er juin 2002
    je voulais juste dire merci à martin Gray , merci de nous montrer que des gens ont souffert , merci d’avoir survécu , merci de nous avoir montrer ce qu’est le vrai malheur , merci de nous avoir transmis ce message de ne pas baisser les bras ! je crois qu’on peut s’estimer heureux d’avoir ce que l’on a , je crois que l’on ne connaît pas vraiment le malheur !!!
    ta vie restera à jamais dans l’histoire pour le bien de tous !
    tu es remarquable !!!!!
    tu es un HOMME et tu peux etre fier de toi !!!

    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  17 mai 2002
    VIVRE !
    NE PAS CONNAITRE LE SABLE JAUNE
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  15 mai 2002
    J’ai déja écrit un mot le jeudi 02 Mai, je m’appelle Nono...je voudrais juste ajouté que (comme certaines personnes l’ont dit et moi meme) c’est ma BIBLE : c’est une véritable leçon de vie que l’on peut tirer de ce livre, et je le conseille au monde entier.J’aimerais savoir aussi si on peut me dire si Martin Gray est encore en vie à ce jour et si oui , si il connait ce site et le consulte parfois ? Dans tt les K je m’adresse directement à lui : je vous remercie pour nous tous d’avoir survécu et meme si vous n’avez pas pu sauver des vies pdt la guerre dites vous que vous en avez sauver ou au moins repeché 50 ans après, vous etes un grand homme et j’essaierais de suivre au mieux tt au long de ma vie vore façon de survivre
    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 17 mai 2002
      DE TOUT COEUR AVEC TOI !
      comme toi, j’ai pris la décision de suivre M.Gray
      Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 11 juin 2002
      Bonne nouvelle ! Oui Martin Gray est encore en vie, il a 80 ans et s’installera bientôt à Bruxelles.
      Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 27 juillet 2002
        est-ce quelqu’un sait ou l’on peu ecrire a ce grand homme ? qu’est-il devenu ?comment se fait-il qu’on ne puisse pa se procurer la grande majorité de ses oeuvres ?En tout cas je veut dire merci a cette homme vrai et debout qui m’a aidée a survivre et qui en a aidé beaucoup d’autres j’en suis persuadée ! je ne suis pas croyante ni pratiquante mais en martin gray et en ce livre j’ai trouvé ma bible et ma religion ! MERCI , MERCI MARTIN ;-)
        Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 19 août 2002
        Est-ce que c’est sûr qu’il va s’installer à Bruxelles ??? Comment le savez-vous ? Et quand viendra t’il ?
        De la part de vcordy@hotmail.com
        Répondre à ce message
        • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 25 septembre 2002
          Je suis sa fille cadette et je peux te certifier qu’il vit à Bruxelles depuis 1 an, mais dans un relatif anonymat .
          Répondre à ce message
          • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 18 novembre 2002

            bonsoir barbara ,

            ce soir je viens de regarder pour le deuxieme fois le film "au nom de tout les miens " je vouidras que tu fasses passer un message a ton pere .
            Je le recherche depuis bien lgt , je voulais avoir de ses nouvelles , et comme je suis tres coriace , je voulais mme a une epoque le rencontrer , lui dire merci ,pour son courage , lui dire merci pour sa tenacite , c vrai qu’il fais revivre dans nos memoires sa famille et toute la misere qu’il y a eu dans ce stupide monde , alors pour tout ca , je lui dis merci miétec.
            J’aimerai bcp que tu m’ecrives, pour me raconter a vie , ta vie , qu’est ce que ca fait de vivre aupres d’un homme comme lui , me laisse pas tomber stp .
            Pleins de bisous a ta famille .
            Chnoune@caramail.com


            Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 10 août 2003, par UNE AMIE
            Chère Barbara, Bonjour, j’espère que vous allez bien, vous souvenez vous d’alexandra, la jeune fille handicapée que vous avez connue lorsque vous étiez petite au Tanneron, et que vous avez eu souvent au téléphone. je susi repassée au début des années 90, votre père n’étant pas là, nous avons discuté ensemble toute les deux . je susi resté jusqu’en 2002 au Cannet, en surfant sur le net, cupidon m’a transpercée , et je em suis mariée avec un jeune homme dont je vous parlerais plus tard. Il est a moitié d’origine polonais ( sa mère) et juif askenaze. Vous pouvez me joindre a l’adresse e-mail Blochalesth@yahoo.fr a bientôt j’espère. transmettez nos amitiés A TOUTE VOTRE FAMILLE, y compris a la petite Esther . nOUS AIMERIONS ENTERTENIR UNE correspondnace avec vous . ALEXANDRA ET DIDIER
            Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 21 septembre 2003, par

            Mademoiselle,

            J’ai moi aussi été très touché par la froce et la profondeur de son témoignage. Est-il possible de lui écrire ?


            Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 10 mars 2004, par Lise
            Bonjour à toi, j’ai appris l’existence de votre père par le biais de ses livres, à travers ses écrits, on découvre un grand homme, humble et généreux, j’ai lu beaucoup de livres dans ma vie, mais ceux de votre père sont le reflet d’une grande humanité, j’ai fait des recherches sur le net pour savoir ce qu’il est devenu maintenant, il y a des gens qui le confondre avec un photographe très populaire sur le net qui porte le même nom, je suis du Canada, au Québec, s’il venait à venir nous visiter pour une conférence, c’est avec grand plaisir que j’irai l’écouter, dites-lui ’’Merci’’pour ses beaux partages et je lui souhaite de vivre en paix et en harmonie. Lise mon e-mai : llise@sympatico.ca , Merci à toi de te manifester étant sa fille.
            Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 19 mai 2004, par Cat
            bonjour je m’appelle Cathy, j’ai 21 ans et je vis aussi en Belgique. je voudrais que votre père sache que son livre "au nom de tous les miens" m’a très fort touchée et redonnée l’envie de vivre et de me battre alors qu’avant je n’avais plus qu’une idée en tête celle de mourrir.Je suis impatiente de lire ses autres livres. Je suis sûre que ses livres ont sauvé ou aidé beaucoup de personnes à avoir une autre vision de la vie et à retrouver leur joie de vivre.Merci Martin Gray de nous donner toujours cette lueur d’espoir que vous avez en vous malgré toute la souffrance que vous avez enduré ! J’espère un jour avoir la chance de vous rencontrer
            Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 14 septembre 2004, par dominique
            bonjour,je suis un homme de 41A,je me permet de vous ecrire,pour vous dire toute l’admiration que je porte à votre pere,qui pour moi est l’équivalent de ghandi , martin luther king,ou jean moulin.J’ai lu son histoire dramatique ,boulversante,la facon admirable dont il s’en est sortie,j’aimerai vous faire part d’un livre que j’ai lu,une histoire vrai, incroyable,mais encore plus terrible que celle de votre pére,il s’agit du livre de MISCHA DEFONSECA ,SURVIVRE AVEC LES LOUPS,édition robert laffont,en gros c’est l’histoire d’une petite fille juive de 8 ANS qui en 1940 est partie de BELGIQUE à pied jusqu’en UKRAINE,et est revenue 3 ans plus tard,cette petite fille a était dans le ghetto de VARSOVIE en 1943,a était adoptée par un couple de loups dans les forets de pologne,a vécue mille aventures,elle vit maintenant aux états unis à BOSTON,,je l’ai decouvert à la télé FRANCAISE dans une émission de DELARUE,. j’aimerai que votre péré lise se livre,et me dise se qu’il en pense,si il ne le trouve pas ,je lui envoi le mien.J’aimerai aussi si c’est possible savoir pourquoi il a déménager,voila j’éspere que vous me répondrez,et sachez prendre soins de vous et surtout de votre pére,d’avance merci beaucoup,à bientot.
            Répondre à ce message
          • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 16 septembre 2004, par joe et france MAS d’ANTIBES

            BONJOUR

            NOUS SOMMES JOE ET FRANCE MAS ET NOUS T’AVONS CONNUE LORSQUE TU ETAIS ENFANT ET ENSUITE PLUS TARD NOUS T’AVONS REVUE CHEZ TON PERE ALORS QUE VOUS HABITIEZ VOUS A CANNES AVEC VOTRE MAMAN QUE NOUS AVONS CONNUE EGALEMENT

            NOUS AVIONS MANGE CHEZ VOUS DANS VOTRE CUISINE DE TANNERON ET JE VOUDRAIS CONNAITRE LA NOUVELLE ADRESSE DE TON PERE QUE NOUS AIMONS ENORMEMENT ET AUSSI DE TA MAMAN AVEC QUI NOUS PARLIONS SOUVENT

            AVEC TOUTE NOTRE AMITIE ECRIS NOUS SUR NOTRE EMAIL francemas@aol.com

            JOE ET FRANCE MAS 531 CHEMIN DES GROULES O6600 ANTIBES


            Répondre à ce message
        • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 28 septembre 2002
          bonjour barbara , moi aussi j’ai lu plusieurs livres de ton papa (au nom de tous les miens , le livre de la vie , les forces de la vie , la vie renaitra de la nuit et la priere de l’enfant) . Ce sont autant de modeles pour moi ,ces bouquins m’ont bouleversés , je les ai lus et relus . J’aimerais enormement savoir si il va bien ?si il vit toujours a bruxelles ?combien de as de freres et soeurs ?je lui ai ecrit au tanneron mais e sais pas si il a recu ma lettre car je n’ai pas eu de reponse aurait-il une adresse pour lui ecrire ?Comment se fait il que l’on ne trouve plus dans le commerce tous ces livres ?Excuse moi je dois te paraitre curieuse mais tu as un papa extraordinaire ! vovi mon @-mail n’hesite pas : 26_12_01@worldonline.fr Merci d’avance et ne fais pas attention aux fautes d’orthographes .bye barbara
          Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  10 mai 2002
    Bonjour.
    Je suis au dernier chapitre du livre, et je trouve que Martin a eu beaucoup de courage de raconter ses souffrances, meme amères il a raconté sa vie à varsovie, au ghetto, aux camps.....
    Un grand hommage à ce grand Monsieur.
    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 12 mai 2002
      Moi j’en suis à trois chapitre avant la fin et je suis complètement d’accord avec ce que tu dis !! :) bonne fin de lecture :)
      Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  2 mai 2002
    Ce livre est ma bible. Cet homme est un exemple pour nous tous, c’est un espoir pour l’humanité.Je respecte cet homme et ce qui la vécu.Son livre m’a troublé, j’ai lu beaucoup de livre sur la seconde guerre mondiale car je suis passionnée de cette période tragique, mais ce livre je l’ai vécu, ressenti, pleurer, et espérer à travers l’experience de Mieteck la tombe. Cette histoire est à lire et à raconter pour qu’elle ne soit jamais oublier.Merci Martin Gray pour m’avoir aider

    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  30 avril 2002
    je n’ai qu’un commentaire :MERCI MR GRAY,merci d’avoir SURVECU !
    ce livre est une belle lecon de COURAGE et d’humanisme,,j’en ai ete totalement boulverse !!.

    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  30 avril 2002
    Je pense qu’en ce temps de crise politique de la France, il n’est pas mauvais de relire et relire ce livre.
    Martin Gray est ma référence, son livre est le seul que je garderai toute ma vie. Il m’a enseigné de toujours saisir la première chance, de ne pas faire partie des moutons qui subissent, qui se croient à l’abri des choses.
    J’espère que dans une vie supérieure il retrouvera les siens.
    Merci Monsieur Gray
    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 18 mai 2002
      Personnellement, je n’ai que survolé ce livre.
      En effet, un jour, je devais écrire un texte à lire à l’église (parlant d’amour) pour des amis dont j’étais le témoin de leur mariage. C’est alorsqu’une amie m’a dit de chercher dans cet ouvrage, m’affirmant que j’y trouverai ce que je voulais. Et effectivement, j’ai trouvé ! Ce MG a des réflexions sur l’AMOUR qui sonnent tellement justes que j’ai repris, littéralement, un passage de son oeuvre pour mes amis qui ont été , je dois le dire , très émus et touchés.
      En fait, même si je n’ai pas tout lu, je crois que le message est là, tout simplement : l’AMOUR !!!
      Pour répondre à d’autres, je pense que si MG a su supporter tout ce qu’il a enduré c’est grace à l’amour qu’ils portaient aux autres !!!
      L’amour, l’amour, l’amour... il n’y a que ça de vrai dans ce monde de brutes !
      Finalement, après avoir lu toutes vos réactions, je vais lire le livre en entier...et je souhaite à ceux qui n’ont pas tout compris, notamment, à celui qui a adoré voir "tous ces cadavres", de relire ce livre...

      Répondre à ce message
      • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 4 août 2003
        je vous serez reconnaissante de me dire quel livre et quel passage vous avez lu pour le marige de vos amis merci.
        Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  23 avril 2002
    J’ai pris ce livre en fiche de lecture et je l’ai trouvé super. Mes copains aussi !
    Répondre à ce message
  • Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  21 avril 2002
    j’ai été totalement absorbé par ce livre. C’est un livre obligatoire à notre école et c’est bien la premiere fois que les livres obligatoires ne sont pas emmerdant... j’ai déjà lu NIGHT (histoire vrai de Elie Wiesel) mais AuNomDeTousLesMiens est encore plus vrai, plus touchant.... plus TOUT !
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  29 mars 2002
    Ce livre est tout simplement un incroyable témoignage de la guerre et de la barbarie qu’il à été exercer sur les Juifs. Je le conseille à tous ceux qui veulent savoir comment un homme avec un moral d’acier a put sans sortir.C’est tout simplement magnifique.

    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 6 avril 2002
      juste : MERCI POUR CE LIVRE, CETTE LECON DE VIE...
      Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  25 mars 2002
    CE QUI M’A LONGTEMPS INTERPELE, C’EST CETTE FORCE DONT IL A FAIT PREUVE APRES AVOIR VÊCU TOUS CES MOMENTS DE SOUFFRANCE, DEVIENT- ON FATALISTE, OU TOUT SIMPLEMENT APPRENONS NOUS A VIVRE AVEC NOS DOULEURS ?
    LORSQUE J’AI VU CE FILM J’AVAIS 11 ANS, ET MON MOTEUR DANS LA VIE C’EST MARTIN GRAY, C’EST MA REFERENCE , JE NE BAISSE JAMAIS LES BRAS PAR RAPPORT A LUI !
    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 26 mai 2002
      belle leçon de courage !!!!ALERTE AU SUICIDE !!!!!!!SI VOUS AVEZ CETTE ENVIE QUE J4AI EU DE PARTIR DE CETTE VIE LISEZ "AU NOM DE TOUS LES MIENS".Après ça, vous reviendrez 2 fois sur l’envie de sauter !!!!!Je n’ai jamais autant tenu à la vie qu’après avoir lu ce roman...
      Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 27 mai 2002
        Je n’ai jamais eu cette envie mais après avoir lu ce livre je Pense (et j’éspère !) que je ne me suiciderait jamais car cette leçon de courage m’a bouleversée.
        Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 3 août 2002
      MOI AUSSI
      je trouve que martin gray est un modele de vie
      il nous donne l’exemple at ous qu’il faut toujours se battre et ne jamais baisser les bras
      quand ca ne va pas je pense à lui
      merci martin gray !!!
      Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  9 mars 2002
    je suis à la recherche du film, où peut-on se le procurer ?
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  5 février 2002
    C’est un livre que je n’oublierai jamais, la lecon de combat pour l’amour de la vie qui l’impregne du début à la fin, a guidé guidé ma vie à un moment donné, et je continue désormais sur cette lancée.
    Je dois une fière chandelle à Martin Gray d’être aujourd’hui ce que je suis, même si je suis trop sensible pour jamais relire ce livre.
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  28 janvier 2002
    Martin Gray,un jeune Juif polonais,témoigne le récit de sa vie.Une vie pleine d’amour,de peur,de crainte,de misère,de souffrance.Il fait tout d’abord face à l’implantation du ghetto de varsovie. Pour nourrir sa famille il risque sa vie à maintes reprises.Il subit les misères du ghetto,la prison de Pawiak,l’amour donné puis repris brutalement.
    Puis il est déporté vers l’horrible camp de la mort"Treblinka".Là il lui faudrait une autre voix.il connaît la faim, la soif, la fatigue.Il découvre les fosses creusées par l’excavatrice recouvert de sable jaune là où l’on enterre des milliers de Juifs,les siens.
    Après une éternité passé dans cet endroit il parvint à s’enfuir.Il témoigne sa présence à Treblinka, il raconte les fosses, les femmes, les enfants à des paysans qu’ils ne le crois pas.Il arrive à rentrer dans varsovie puis retrouve son père mais les bombardements dans le ghetto explosent et son père meurt.
    Il décide de survivre pour témoigner au nom de tous les miens.
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  23 janvier 2002
    Ce romans est le meilleur ! Martin Gray est un homme extaordinaire.Il est courageux. Grâce à lui on peut dire que les boches sont des pourritures finits.Ce roman est encrai en moi pour toujours et grace à lui on reconnait le courage,et une vie de souffrance qu’un vrai homme vit. Merci MARTIN !!!
    Répondre à ce message
    • PAS D’ACCORD !! 7 mars 2002
      Je crois que si tu ne vois dans le livre de cet Homme qu’un roman et qu’une critique de l’attitude des allemands (et non des "boches" comme tu dis), tu n’as pas compri le message. Martin gray veut rendre compte de ce qu’il a vecu non pas pour qu’on le plaigne ou qu’on critique de nouveaux les actes de ses bourreaux. Il y a dans certains passages du livre de vraies notes d’espoir qui demontrent qu’une humanité persiste malgré tout. Tous les allemands n’étaient pas coupables des crimes qu’on leur impute. S’il est vrai que nombre d’entre eux ont des choses à se reprocher, certains ont lutté contre Hitler, mais ceux-ci n’éprouvent pas le besoin de le faire savoir. D’autre part, ce temps semble enfin résolu et l’on peut que la nouvelle génération , qu’elle soit française ou allemande saura depasser les erreurs du passé et tisser des liens plus fort que les réputation qui restent malgré tout dans les memoires...
      Répondre à ce message
      • N’ IMPORTE QUOI !!! 2 octobre 2002
        Tu dis que je n’ai rien compris à ce témoignage et bien tu te trompes.J’ai eu la chance qu’un rescapé me livre cette atroce guerre, ses sentiments, ses réactions et crois moi sur paroles quand tu l’entends parler,quand tu le regardes sangloter,quand tu le vois bondir de sa chaise en suppliant les BOCHES d’arreter ce massacre alors là tu te dis que leurs barbaries sont (et c’est tout à fait compréhensible) et reste encrai en eux.Alors comment oses tu dire qu’il faut dépasser les erreurs du passé.Je veux bien être de ton avis à la seule condition :REFAIS MOI REVIVRE DES MILLIARDS DE JUIFS QUI ONT éte ASSASSINés.
        Tu vois c’est impossible alors penses et réflechis au quelques survivants de tant de famille assassinés.Comment peuvent ils,eux,oubliés que des salopries de boches ont tuer dans les pires conditions leurs enfants,leurs mères,femmes,père etc...
        Répondre à ce message
        • Re : N’ IMPORTE QUOI !!! 4 janvier 2003

          On n’oublis pas, on vit avec et on essaye de bannir la haine pour que cela ne recommence pas.
          La haine, la peur, le désir de vengeance sont destructeurs, toujours !

          E.


          Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  9 janvier 2002
    la premiere partie (Survivre) est trop longue et l’ atmosphere trop pesante.Ms plus on avance ds le livre plus c captivant.L’ histoire fait vraiment passer 1 message au lecteur.Bref, g trouvé ça genial.
    Répondre à ce message
  • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray  2 janvier 2002
    Ce livre est super !!! On est complètement absorbé. Je le recommande à ceux qui ne sont pas trop sensibles car certain passages sont tristes.
    Bonne lecture !!!
    Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 8 janvier 2002
      Le livre est bien mais le film encore mieu.si vous avez peur de voir des centaine de cadavre ou voir un mec se faire tire dans la tête le film est tous simplement GENIAL
      Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 28 février 2002
        Si c’est la seule réflexion que ce livre t’a apporté, c’est pas avec toi que le monde va évoluer comme le pense l’auteur !
        Répondre à ce message
        • Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 7 avril 2002
          Dit boek zet je met beide benen op de grond !!! Het vertelt het verhaal van een man die veel leed in zijn leven heeft meegemaakt en ondanks dat toch is doorgegaan en zijn levenslust niet heeft verloren. Ik heb een heel grote bewondering voor deze man gekregen. Het boek blijft boeien tot de laatste regel en daarna blijf je erover doordenken. Ik zou graag willen weten of hij nog in leven is... Weet iemand dat misschien ???
          (sorry, que j’avais ecris en neerlandais, mais c’etait trop, que je voulais dire)
          Jeannette
          Répondre à ce message
          • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 17 avril 2002
            Als je via de zoekrobot google zijn naam intikt vind je heel veel.Volgens de witte bladzijden van de tel.boek van France woont hij nog steeds daar in het zuiden maar op een ander adres dan zijn vrouw.
            Ik heb zelfs 2 stripboeken (tekenaar Cothias-Gillon) over zijn levensverhaal (uit de bib.van Antwerpen)
            Ongelooflijk mooi en aangrijpend. Even fascinerend als : Mijn vlucht uit Siberië (coming out of the ice) van Victor Herman (boek + verfilmd) Veel succes
            lverschueren@skynet.be
            Répondre à ce message
            • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 11 novembre 2002

              Hallo !

              Ik heb het boek ook gelezen en de tv-serie op het ZDF jaren geleden opgenomen. 10 jaar lang heb
              ik deze film aan mijn leerlingen vertoond. Ik
              hoop dat hij binnenkort weer uitgezonden wordt
              want ik vind, dat iedereen dit gezien moet hebben.
              Voor zover ik weet leeft Martin Gray nog in Tanneron

              G.G. Kunst

              ggkunst@freemail.nl


              Répondre à ce message
              • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 23 décembre 2002
                vous pouvez po écrire en francais
                Répondre à ce message
          • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 11 août 2002

            Hello Jeanette ; i want to buy this book to a dutch friend of mine , what it the title in dutch from the Marting Gray’s book ?

            Dank u wel !!

            Please write me at : ephextwin@aol.com

            Trusten


            Répondre à ce message
          • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 11 novembre 2002

            Voor zover ik weet leeft hij nog in Tanneron
            Zijn adres staat wel in het boek achterin, in ieder
            geval in de duitse versie. Mocht je die willen
            hebben, dan mail me maar

            G.G. Kunst

            ggkunst@freemail.nl


            Répondre à ce message
        • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 12 mai 2002
          Là je trouve que tu as entièrement raison ! je suis complétement d’accord avec tout ce que tu dis et ce qu’a répondu l’autre personne casse toute la poésie et la beauté de ce roman...enfin...chacun son opinion !
          Répondre à ce message
          • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 27 décembre 2002
            ce n’est pas vrai ce que tu dis mais c’est vrai chacun son opignon
            Répondre à ce message
        • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 2 octobre 2002
          Je suis entièrement d’accord avec toi.Mais que veux tu ,certain ont des esprits limités !!!
          Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 18 mars 2002

        le genre de lecteur auquel tu apartient ca porte un nom PSYCHOPATE.

        le film et le livre sont précisement une mise en garde contre les mecs comme toi


        Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 8 avril 2002
        ça se voit bien que tu n’as rien compris à la VIE !
        Mais il n’y a que ça qui te préoccupe dans le film, tu pense qu’il n’y a que ça qui est important ? De voir un mec se faire tirer une balle dans la tête est le plus important ?!?Même si moi-même, je n’ai pas vécu la guerre, j’essai au moins de la comprendre !!!!Ca te ferait du bien d’en faire autant !!
        Je ne pensais pas que le film pouvait être interprété de cette façon, ça me répugne !!!!!!
        Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 15 mai 2002
        Toi t’as l’air de gros bouffon, non ? T’as compris le livre ? t’es au courant que d’est un histoire vrai ? et que ça c’est passé il y a50 ans ?? CRETIN !!!

        Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 17 mai 2002
        REFLECHIS UN PEU !!!
        Martin Gray s’est construit une forteresse pour ne plus repenser à ça.
        Sois tu es un de ces bourreaux dont il parle (mais je ne le pense pas) sois tu n’as rien compris au message qu’il veut faire passer dans ce livre !
        Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 18 juin 2002
        Comment faire pour avoir une copie du film, j’ai enregistré le film à la télèvision il y’a 15 ans passé, mais il me manque la fin. J’aimerais beaucoup pouvoir voir la fin du film. S.V.P. m’écire à mike_goud@hotmail.com
        Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 20 août 2002

        j’ose espérer que ce message est une "provoc" d’ado ? parce que sinon le combat de Martin Gray n’est pas près d’être fini !!!!


        Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 10 novembre 2002
        Es que tu peux me dire si tu as la cassettes de se film, je la cherche partout pour en faire cadeau a mes parents. repond moi stp. Emitophe@wanadoo.fr Merci d’avance
        Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 19 décembre 2002
        J’ai lu quelque part que la méchanceté vient de la sottise...
        Répondre à ce message
        • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 4 janvier 2003

          Non pas de la sottise mais de l’ignorance.
          Si vous voulez vraiment comprendre ce que vous percevez à travers un film et/ou un livre, il vous faudra aller en train en Pologne puis en train toujours jusqu’aux camps...
          Là, vous verrez les forêts, les champs, les trains...
          Là, vous sentirez !
          Là, vous comprendrez !
          Là, vous réaliserez !
          Alors le livre et le film vous paraîtront doux à lire et à regarder.

          Vivez la vie en accord avec vous-même et les autres, ne jugez pas trop vite, ne condamnez pas.

          Bonne Vie
          E.


          Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 19 février 2003
        C’est vrai que le livre est absolument genial et émouvent mais il y a un autre livre que je suis en train d’étudier qui est passionnant : Entre la haine et l’amour. On pourrai appeler ce livre comme le "tome2" de Martin Grayet de "au nom de tous les miens" et encore je n’en n’ai lu que deux livre de cet auteur passionnant
        Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 21 janvier 2002
      "Certains passages sont tristes" est un euphémisme. Ce livre interpelle, émeut, fait pleurer, et surtout fait réfléchir ! Dommage que ce soit une histoire vraie. l’auteur a eu la pire vie que l’on puisse imaginer.
      Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 25 septembre 2002
        Ne crois pas cela, c’est pas tout à fait comme cela qu’il veut que son livre soit interprété. C’est une pensée trop triste ; au contraire, il veut montrer que malgré les vrais malheurs, on peut quand même se construire une nouvelle vie, aussi belle que possible, mais il faut faire quelque chose pour ça tous les jours, un petit peu et je peux en témoigner assez justement car je suis le fruit de sa nouvelle et belle vie ; il m’a désirée, et nous sommes très heureux !
        Répondre à ce message
        • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 4 août 2003
          transmettez toute mon admiration et mon respect a votre père je viens d’achever la lecture de son livre au nom de tous les miens, j’ai 43 ans et il ya longtemps que je voulais le lire sans en prendre le temps je vais lire tous ses autres ouvrages et j’y trouverais un texte pour le mariage de ma fille et en le lisant je penserai a votre papa sa formidable leçon de vie : survivre au malheur et vivre malgré tout soyez heureux encore longtemps ensemble . une lectrice
          Répondre à ce message
        • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 12 août 2003, par UNE AMIE :Alexandra- Esther

          Bonjour, je suis tès touchée par vos lettres et sourtout la dernière qui témoigne de votre bonheur avec vos parents avec une grande vitalité et un fort optimisme . Cependant, n’est -il pesant d’être l’enfant d’un homme avec un tel passé ? Cela doit parfois peser lourd. D’autant plus que ces absences répétées causées par lss missions diverses ont dûes quelquesfois être dificiles à vivre. Souvent,mon époux et moi, pensons à vous et sommes très admiratifs

          Des amis non interressés et sincères

          Alexandra Esther et Didier Ephraîm SENDER

          e mail didierSender@yahoo.fr


          Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 17 mai 2002
      Ce livre est choquant !
      Je suis très sensible.
      Cependant, il m’a amené à réfléchir, à me poser des question au point que j’en avait mal à la tête.
      Même les personnes les moin sensibles ne peuvent
      réagire en lisant ce livre.Il y a tant d’autres personnes qui ont subies le même sort !
      Enfin, j’espère que M.Gray ne sentira plus le sable jaune de Tréblinka !
      Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 26 mai 2002
        tu as tout à fait raison.Je suis en ce moment même en train de le relire pour un devoir de français il est choquant et je me demande sans cesse : étaient-ils vraiment des êtres humains ? et dire qu’aujourd’hui encore,il y a des gens de cette sorte ?Comment l’expliquer ou l’analyser ?Il faut écrire pour ne pas oublier et essayer de comprendre ! Je n’ai jamais autant pleuré pour un livre, une histoire, une VIE !Martin Gray a une façon d’écrire si franche, si spontanée que j’en ai encore les larmes aux yeux rien que d’y penser. C’est le plus bel ouvrage que j’ai lu, prenez la peine de le lire vous aurez le cerveau retourné !!!!!!elsacowan@yahoo.fr
        Répondre à ce message
        • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 1er octobre 2002
          je suis d’accord avec toi . Pourtant on ne peut pas vraiment dire que je suis quelqu’un de tres sensible ou qui pleure facilement mais cette histoire , la vie de cette homme , est si forte , elle racontée si ouvertement qu’elle m’a arrachée des larmes .Cette homme mérite le respect de tous , c’est un modéle pour moi . Ce n’est pas un héros au sens ou tout le monde peut l’entendre mais c’est mon héros car il n’est pas parfait et car c’est un homme au courage et une dignité exemplaire .Ce qui m’épate le plus aprés la lecture de quelque uns de ses autres ouvrages c’est qu’il a su rester abordable , ouvert aux autres mais surtout ce qui est formidable c’est qu’on ne sent dans ses propos aucune amertume et pourtant il y aurait de quoi ... MERCI MONSIEUR GRAY de vos témoignages , MERCI d’exister , MERCI pour vos lecons...
          Répondre à ce message
    • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 15 septembre 2002
      c’est un reel plaisir pour moi de voir que la vie de mon père touche les gens. Merci pour ce commentaire.
      Barbara
      Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 2 octobre 2002
        Je ne suis pas du genre à pleurer facilement la vie m’a endurci mais quand j’ai lus ce bouquin j’ai chialée rien que d’y repenser j’ai des frissons . Oh bien sur je n’ai jamais connu la guerre mais grace a cet homme j’ai pu en mesurer l’ampleur et aussi l’ampleur de la folie humaine ...Je ne me sentais pas heureuse depuis la lecture de ce livre je me sens plus epanouie et je vous jure que j’aprecie la minute présent comme jamais .Aujourd’hui je me sens prete a tout affrontée et j’essaie de ne plus baisser plus les bras comment en aurais-je le droit ?Ce livre et tout ceux qu’il a ecrit sont ma force , ils sont ecrit avec une vrai vérité d’ame , avec spontaneité et malgré tout avec la plus belle ouverture d’esprit que je connaisse , cet homme et son histoire m’ont marqués à vie dans ma mémoire... MERCI MONSIEUR MARTIN GRAY d’exister et d’avoir livré votre histoire , MERCI DE VOTRE COURAGE ,MERCI DE VOTRE SINCERITE ..... laure : 26_12_01@worldonline.fr
        Répondre à ce message
      • Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 3 octobre 2002
        Je ne sais pas vraiment commencer ce message. Alors je vais laisser parler mon coeur. J’ai achevé aujourd’hui la lecture de ce récit. J’ai pleuré lorsque M. Gray a retrouvé sa grand mère à New York. J’ai pleuré lorsqu’avec Dina ils ont donné naissance à leur premier fils. J’ai pleuré la souffrance de Monsieur Gray au travers de mes émotions. J’ai fermé le livre, j’ai pris mon agenda sans savoir réelement pourquoi, et j’ai vu quel jour nous étions. Je suis entrée dans une grande tritesse, et du fond de mon âme, je voudrais dire à Monsieur Gray que je souhaite que l’amour que je lui porte, sans que jamais je ne le rencontre, puisse être une douce particule dans cet univers.
        Toda Monsieur Gray. Merci d’avoir eu la force de rester et d’amener ma vie à la votre.
        annepeyret@hotmail.com
        Répondre à ce message
      • > bonjour d’une très vielle connaissance 2 septembre 2003, par Alexandra Esther et Sender

        Chère BARBARA ,bonjour

        Te souviens tu d’Alexandra

        Je suis passé te voir (Larissaa Jonathan et toi) quand vous étiez tous les trois encore de tout petits amours.Quant àmoi, j’avais 18 ans. Une vieille pour vous !! Ha, ha,Je suis passé une fois en 1993 au Barons à l’improviste .Larissa et toi étiez presentes.Et vous m’aviez fait visiter l’arche du futur.

        Quand je pense au mal que ton pète s’et donné pour nous.Et vous,ses enfants,vous en avez souffert. Car à cause de son passé et de ses engagements,votre père à été terriblement solicité. Et voilà ce que l’ adminisration française a fait.Je racourcit les fait, soit, mais le résultat est là. Ton père n’a pas eu d’aide.ET VOUS SA FAMILLE AVEZ ETE les VICTIMES de toutes ces absences répétées.Et toute cette bataille pour la fondation "future" est terminée par la vente de la maison de votre enfance,mais aussi celle de Grégory et Tom, merci à tous les oranisme qui n’ont pas aidé à developpé l’arche.Mais aussi, merci sincères pour tous ceux qui soutiennent Martin et merci à toi,barbara,merci à toi,jmeci àtoi, Larissa, Merci à toi, jonathan d’^tre resté vrai sans avoi la grosse tête et les chevilles qui enflent Gros bisous à Grègory et Tom Alexandra devenue EStTHERet mariée à Didier SENDER dont la mère est d’origine polonaise.Il est juif ashkenaze et ne fais pas cas de mon handicap


        Répondre à ce message
      • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 9 juin 2004

        pourquoi nous ne pouvons pas ecrire a ton pere ? si il est possible d’avoir son adresse ce serais merveilleux de pouvoir lui dire combien son existance nous a ete utile je l’admire

        mon e-mail est byines2000@yahoo.com


        Répondre à ce message
        • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 14 juillet 2004, par Kato

          Bonjour,

          J’aimerais savoir si vous aviez réussi à avoir les coordonnées de Martin Gray.

          J’aimerais beaucoup lui adressé mon admiration aussi. Je l’ai déjà rencontré en conférence et je relis présentement son livre. Il a l’âge de mon père 79 ans. Je crains qu’il ne puisse nous lire, ni nous répondre.

          Si toutefois vous correspondez avec lui, j’aimerais en faire de même,

          Merci C.


          Répondre à ce message
      • > Re : Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray 16 octobre 2004, par pilote
        j’ai lu son livre li y a des années ;En le relisant ,toutes les fois ,il m’a autant émue.Chaque fois en pleurant,je priais Dieu,pour qu’il lui donne la forcede ne pas oublier,mais d’y survivre.Bravo à lui ;Je voudrais rendre hommage a tous ceux qui comme lui,ont souffert.Que Dieu les benisse et vous benisse aussi ;car si vous etes touches par sa vie c’est que vous etes vrais
        Répondre à ce message