Armadillo de William Boyd

Armadillo

Le dimanche 29 décembre 2002 par Dadoo

Le héros d’Armadillo travaille pour une société d’assurances. Expert en sinistres il doit faire en sorte que les remboursements soient "acceptables" par sa société... Dans un Londres post-thatcherien, William Boyd raconte l’entrée en enfer d’un Golden Boy.

Mais c’est un Golden Boy fragile : il cache son passé immigré derrière une façade écossaise de bon ton (jusqu’au Kilt pour tenue de soirée), il analyse son sommeil pour vaincre son insomnie, il refuse de s’engager dans une vie amoureuse...

Quand ses pas vont rencontrer une histoire un peu plus louche que d’habitude, tout ce vernis va craqué... Armadillo signifie celui qui a l’air armé mais assez légèrement... comme notre héros.

Finalement son salut lui fera changer sa vie de tout au tout. Il finira par rejetter son armure pour vivre pleinement sa vie.

Ce roman est un vrai régal de justesse et de finesse. Un vrai bonheur !